Bilans Laos

Bilan de 30 jours au Laos, au fil du Mékong

4 janvier 2018

Le dixième pays de notre voyage, le Laos, aura été pour nous une belle surprise ! Nous ne savions pas réellement à quoi nous attendre en venant dans ce pays d’Asie du Sud-Est, moins connu que ses nombreux voisins frontaliers : le Vietnam, la Thaïlande, le Cambodge ou même la Chine. Après presque un mois en Corée du Sud, nous voulions voir du vert au Laos, et profiter de la nature. Et s’il y a bien quelque chose qui nous a marqué dans ce pays, c’est la beauté de ses paysages : entre ses innombrables pics karstiques, les cours d’eau qui traversent le pays de toutes parts (notamment le Mékong qui le traverse du nord au sud) et ses jolies villes coloniales… Il ne manque pas grand chose au Laos pour être parfait (si ce n’est la mer, mais c’est aussi sûrement ce qui le rend moins touristique que ses voisins). Le Laos peut plaire à tous les types de voyageurs : il est parfait pour les sportifs, ceux en recherche de culture, ou de détente. D’ailleurs en parlant de détente, les Laos savent y faire ! Ils sont toujours très détendus, souriants et agréables, les villes sont paisibles et sans klaxons… un pays où il fait bon vivre !

Bon, il ne faut cependant pas oublier que le Laos est l’un des pays les plus pauvres d’Asie du Sud-Est : l’électricité n’y est pas toujours très stable, les routes sont très moyennes et pas toujours bitumées, et la pauvreté est bien visible. En se renseignant un peu, on apprend aussi que le pays a été l’une des victimes collatérales des guerres d’Indochine (et surtout de celle du Vietnam), en ayant le triste record de pays le plus bombardé au monde (pour une guerre dans laquelle il n’était pas engagé). Un passé difficile dont le pays se redresse petit à petit. Malgré cela, les infrastructures touristiques sont bonnes et il est facile d’y voyager.

Nous avons ressenti au Laos plusieurs influences, notamment au niveau de la gastronomie : les spécialités laos ont des racines communes avec la cuisine thaï, mais on retrouve aussi des incontournables vietnamiens, notamment les soupes pho et les sandwich-baguettes (qui viennent également de la colonisation française, mais qui ne sont pas aussi parfaits qu’au Vietnam !). Tout cela pour dire qu’au Laos, nous avons un peu retrouvé tout ce que nous aimions ! Et le petit plus, nous avons trouvé à Luang Prabang et à Vientiane des restaurants français et italiens, où nous avons superbement bien mangé… On a un peu explosé le budget de ce côté-là, mais on ne le regrette pas (en plus c’était l’anniversaire de Romain !).

Petits trucs de survie au Laos

Le visa pour le Laos se fait facilement et sans problème à l’arrivée (à l’aéroport de Vientiane par exemple). Il faut remplir la carte d’arrivée, le document à l’aéroport et prévoir 30$ en liquide ainsi qu’une photo d’identité.

S’il y a bien une chose que nous avons apprise au Laos, c’est de toujours vérifier et demander deux fois ! Que ce soit pour une réservation de bus, de tours… On n’est jamais trop prudents, et cela peut éviter de se faire oublier !

En arrivant de Corée, nous pensions être parés niveau « piments »… Et bien pas tellement ! Certains plats au Laos sont très épicés, de la même façon qu’en Thaïlande ! Attention à ne pas trop faire les malins (comme nous)…

Les WIFI proposés dans les restaurants et les hôtels ne sont pas toujours performants… contrairement à la 4G, qui est excellente et que l’on reçoit un peu partout ! Pour environ 3€ euros, on peut acheter une carte SIM, et la recharger facilement. Compter 1€ pour 1GO de données. Les recharges s’achètent dans à peu près toutes les épiceries, voire même dans les pharmacies !

Si vous allez aux 4000 îles, prévoyez du temps… car vous n’aurez sûrement pas envie d’en partir !

La langue lao est selon nous l’une des plus jolies d’Asie du Sud-Est. En plus, les mots sont facile à se rappeler ! Dites « Sabaidee ! » pour « bonjour » et « kop chai/kop chai lai lai » pour merci/merci beaucoup. Les Lao qui travaillent dans le tourisme parlent sinon pour la plupart un bon anglais, nous n’avons pas eu de difficultés à nous faire comprendre.

Les couchers de soleil au Laos sont spectaculaires, que ce soit à Nong Khiaw, à Vientiane ou sur les 4000 îles !

Itinéraire

Nous avons atterri à Vientiane le 20 septembre 2017. La capitale se situe au centre du pays, et comme nous voulions aller dans le nord, puis dans le sud, nous avons dû revenir sur nos pas à un moment donné. Après donc quelques jours à Vientiane, nous sommes partis en bus à une centaine de kilomètres au nord, à Vang Vieng. Cette petite ville, connue pour être un lieu de rendez-vous incontournable pour backpackers fêtards, nous a plutôt séduit pour ses magnifiques paysages ! Direction ensuite la ville de Luang Prabang, encore un peu plus au nord. Cette ancienne ville coloniale a été un vrai coup de coeur, probablement l’une des plus belles villes qu’il nous ait été donné de voir en Asie. Après les festivités de Boun Ok Phansa, nous nous sommes rendus à Nong Khiaw, à quelques heures de bus. Encore une fois, nous avons été séduits par les paysages exceptionnels que nous a offerts le Laos. À partir de là, nous avons fait demi-tour jusqu’à Vientiane : retour sur Luang Prabang en bus, puis avion jusqu’à Vientiane, où nous avons passé à nouveau quelques jours tranquilles pour l’anniversaire de Romain.

Nous avons ensuite repris la route vers le sud, direction Thakhek, une destination populaire pour faire des boucles à scooter. Nous n’y avons passé qu’une seule journée, très pluvieuse ! Notre dernière destination a été les 4000 îles, et plus précisément l’île de Don Khon, que nous avons rejoint après une nuit à Paksé, pour éviter de faire toute la route en une fois (les routes sont assez fatigantes au Laos !). Nous y sommes restés une semaine, sans aucun regret ! Finalement nous avons rejoint le Cambodge par la route à partir des 4000 îles.

MAP-LAOS

Budget

En 2017, 10 000 lao kip (LAK) = 1€ (la conversion la plus facile depuis le début !)

Niveau budget, le Laos est un pays assez déroutant. Bien sûr, par rapport à des prix européens, c’est un pays qui reste très accessible. Nous pensions par contre arriver dans l’un des pays les moins chers de la région, mais en fait, pas tant que ça ! Si la nourriture est toujours très peu chère (quand on mange local bien sûr), le rapport qualité-prix des hébergements est parfois un peu inférieur aux pays voisins. Les prix des bus sont plutôt dans la moyenne d’Asie du Sud-Est, mais les tuk-tuks sont quant à eux assez chers (en tout cas pour les touristes). Rentrons un peu plus dans le détail…

Question hébergement, notre fourchette de prix a été assez large au Laos. Nous avons voulu au début privilégié le budget, puis vers le milieu du séjour, étant tous les deux un peu fatigués, nous avons largement opté pour le confort. Ainsi, les prix de nos nuitées ont oscillé entre 10€ pour les moins chères (à Don Khone et pour notre dernière nuit à Luang Prabang), jusqu’à 17€ pour la plus chère (à Paksé). Pour cette gamme de prix assez large, nous avons eu du très bon, et du très moyen (et ce n’était pas forcément lié au prix).
Ainsi, pour 10€ à Luang Prabang, nous avons logé dans une chambre très basique (avec salle de bain et sans clim), alors qu’à Don Khone, nous avons eu un bungalow très bien avec climatisation, salle de bain et donnant directement sur le Mékong !
À Vang Vieng, nous avons payé à peine 11€ la nuit chez Maylin Guest house, pour probablement l’un des meilleurs rapports qualité-prix du séjour, voire du voyage ! Une très bonne adresse. À Vientiane, pour 1€ de plus, nous avons eu une chambre correcte mais sans plus, bien équipée néanmoins.
Pour nos autres nuits à Luang Prabang, nous avons été plutôt chanceux… Notre première chambre à 12,5€ chez Mojo Guest house n’était franchement pas terrible (humide, sans fenêtre, et toilettes qui ne fonctionnaient pas…), mais nous avons été surclassés chez Phasith Guest House, pour quelque chose de bien mieux ! Il nous a paru difficile de trouver dans cette ville des hébergements vraiment bien pour moins de 15€ (mais c’était peut être à cause de la saison et de la fête de qui avait lieu à ce moment-là).
Finalement à Thakhek et à Paksé nous avons augmenté notre budget respectivement à 15€ et 17€, et nous avons eu de belles chambres propres et confortables.
Cette fourchette de prix ne comprend pas notre folie du séjour, le Airbnb à Vientiane pris pour l’anniversaire de Romain, que nous avons payé 24€ la nuit, pour une très belle chambre avec salle de bain et une magnifique piscine !
Nous avons toujours réservé en avance les hébergements, si ce n’est à Don Khon où il est très facile de trouver un bungalow directement. De plus, il n’y en a pas beaucoup sur les sites de réservation, et c’est toujours mieux de pouvoir choisir sur place !
Les lessives peuvent généralement toujours être faites dans les guest houses, il faut compter 10000 à 15000 kip le kilo.

La nourriture aurait pu ne pas être un gros poste de dépense, mais c’est sans compter le nombre de tentations auxquelles nous avons cédé ! Il est globalement facile de manger à petit budget au Laos, surtout si on privilégie les restaurants locaux. Dans ce type d’établissement, on peut trouver des plats autour de 1€ ou 2€, et pour ce prix, on se régale. Les boissons sont généralement à moins de 1€, et les bières font partie des moins chères que nous ayons trouvé pendant le voyage (1€-1,5€ la grosse bouteille). Les jus de fruits dans les petits restaurants sont généralement autour des 1€.
Malheureusement pour notre budget, nous n’avons pas résisté à la tentation de tester les nombreux restaurants un peu plus haut de gamme, qui offrent une excellente cuisine occidentale ou fusion. Du coup, nos repas nous ont très régulièrement coûté 10-14€ (à deux), ce qui est énorme pour le pays. À côté de cela, nous nous sommes vraiment régalés !

Le coût des transports est plutôt raisonnable au Laos, surtout si l’on prend le bus ! C’est le moyen de transport que nous avons le plus utilisé (comme toujours). En moyenne, les deux trajets les plus courts (3 heures environ : Vientiane – Vang Vieng ; et Luang Prabang – Nong Khiaw) nous ont coûte entre 4,5 et 7,5 € par personne (voyage en minibus plus ou moins climatisé !). Pour les autres, nous sommes passés à 10€ par personne entre Thakhek et Paksé, et jusqu’à 12€ par personne pour Vang Vieng – Luang Prabang, Vientiane – Thakhek et Paké – Don Det (bateau inclus). À chaque fois les pick-up jusqu’au bus étaient inclus. Pour retourner de Luang Prabang à Vientiane, le moyen le moins cher était le bus, mais nous avons décidé de nous épargner les routes de montagne de nuit, et avons opté pour l’avion, qui nous a coûté 50€ par personne.

Ce sont plutôt pour les trajets courts que le Laos nous a paru cher par rapport aux autres pays d’Asie. Le tuk-tuk est un moyen de transport indispensable pour rallier les centre-villes aux gares de bus, car celles-ci sont souvent très excentrées (entre 5 et 8 kilomètres environ). Pour aller à la gare de bus, cela ne pose souvent pas de problème car les pick-up sont inclus aux billets de bus. Dans l’autre sens néanmoins, on arrive souvent à des prix de 15 000 à 20 000 kips par tête (car ce sont de grands tuk-tuk, sortes de taxis partagés). C’est en fait le prix par personne qui rend ces trajets un peu chers à la longue, même si l’on en convient, dit comme ça cela ne fait pas beaucoup (3€ à 4€ pour 2, pour quelques km). Ces prix ne sont pour ainsi dire pas négociables.
Pour rallier les aéroports au centre-ville (et vice-versa), nous avons pris le taxi. Le prix est fixe entre l’aéroport et le centre de Vientiane : 56 000 kips, ou 7$. Pour aller à celui de Luang Prabang, nous avons payé 5€ pour un mini-van privatif, réservé via notre guest house.

Au Laos, les visites et attractions touristiques sont quasiment toujours payantes, que ce soit des grottes à visiter, des montagnes à grimper, des cascades, des temples ou des palais à voir. Les prix ne vont généralement pas chercher bien loin (10 000 kips pour visiter une grotte, 20 000 kips pour les cascades de Kuang Si, 35 000 kips pour les cascades de Don Khon, 5000 kips pour le Bouddha Park de Vientiane…). Pour nous rendre sur ces lieux nous avons pris différents moyens de transports : bus local pour le Bouddha Park (12 000 kips aller-retour par personne) et tuk-tuk privé pour les cascades de Kuang Si (200 000 kips aller-retour).
À Thakhek, nous avons loué un scooter 100 000 kips (10€), soit l’un des prix les plus élevés que nous ayons eus jusqu’à présent (nous payions 4€ en Indonésie ou au Vietnam). Pour les vélos néanmoins, les prix étaient très peu chers : 15 000 kips à Vang Vieng et 10 000 kips sur Don Khon.
Toujours sur Don Khon, nous avons pris une excursion pour aller observer les dauphins de l’Irrawady, que nous avons payée 70 000 kips (7€) pour presque 2 heures de navigation.

Le shopping est très peu cher au Laos : que ce soit les produits de première nécessité dans les supermarchés, les souvenirs sur les marchés de nuit de Vientiane ou Luang Prabang, rien ne coûte bien cher.

comptes-laos

Soit 44,90€ par jour pour 2 (c’est la première fois que la nourriture prend autant de place sur le diagramme… ce qui nous aura fait une nouvelle fois dépasser le budget de 40€ par jour !)

Nourriture (nos adresses préférées en fin d’article)

Nous avons beaucoup aimé le mélange de saveurs proposé par la gastronomie lao, grâce à laquelle nous avons retrouvé certaines de nos spécialités vietnamiennes et thaïlandaises préférées.

Nous avons tout d’abord découvert le khao ji, l’équivalent lao du banh mi vietnamien. Comme son cousin, il est fait dans une baguette à la française, héritage de la colonisation française, avec du pâté. Nous l’avons trouvé néanmoins moins bon que le banh mi (qui a plus de saveurs), qui est parfait selon nous !

1

Bien sûr, grâce à cette omniprésence de pain, nous avons pu manger des sandwichs à la française, comme des jambons-emmentals, des sandwichs au pâté, au thon… Bref on a retrouvé un peu de France au Laos !

Nous avons mangé à Luang Prabang l’une des meilleures soupes phô de notre vie, servie comme au Vietnam avec des herbes fraîches, des piments et des haricots crus.

IMG_20171006_122506

Le Laos nous a rappelé la Thaïlande notamment avec les salades de papaye verte, qui sont comme là-bas tout aussi épicées ! Les currys au lait de coco sont également un plat répandu dans les deux pays, et que nous avons retrouvé ici avec plaisir.

Nous avons aussi bien entendu découvert des spécialités que nous ne connaissions pas auparavant. Notre coup de coeur, et qui est d’ailleurs le plat « officiel » du pays, est le laap (ou laab, ou larb, selon les endroits). C’est un plat qui existe également en Thaïlande, mais que nous n’avions pas eu l’occasion de goûter il y a 2 ans. Il s’agit d’une salade (même si elle est servie tiède), faite de viande émincée (poulet, porc, boeuf ou même poisson, c’est comme on veut), de menthe, de piment, de citron, d’oignons et d’autres herbes. C’est très frais, généralement aussi très épicé, mais vraiment délicieux. C’est généralement servi avec du riz gluant, qui permet d’absorber le jus de la viande.

2

Ah oui, car le Laos a une spécificité qui le distingue pas mal de ses voisins : la majorité du riz servi est du riz gluant. Ce n’est pas la cuisson qui diffère, mais bien la variété ( qui représente 85% de la production de riz au Laos). Le riz est cuit à la vapeur dans un grand panier, et servi dans de jolis petits paniers (que l’on peut acheter à peu près partout dans le pays). Le riz gluant est plus sec et plus ferme que le riz « classique », et il est surtout collant (plus que gluant d’ailleurs). On peut en faire facilement des boulettes, ce qui le rend pratique pour les plats qui se mangent à la main (c’est cas du laap par exemple).

Dans le nord du pays, l’une des spécialités est la saucisse. Celle-ci est faite maison, à partir de viande de porc, agrémentée d’épices, d’herbes et de piments. Nous en avons mangé à plusieurs reprises, et on a vraiment adoré. Elles sont généralement accompagnés de riz et de légumes crus.

3

Saucisse lao ici accompagnée d’une purée d’aubergines et de riz gluant

Pour le petit déjeuner, les Lao mangent généralement des soupes de nouilles ou du riz. Nous avons néanmoins pu goûter à Nong Khiaw un petit déjeuner plus original, et semble-t-il traditionnel dans les campagnes. Celui-ci se composait de riz gluant, d’une purée d’aubergines pimentée vraiment excellente et d’une omelette aux légumes.

Bon et bien sûr, nous nous sommes régalés de spécialités fusion, italiennes et françaises, avec des sandwichs, une côtelette de porc au miel, un brunch, des pains au chocolat, des boulettes de viande lao, une salade de chèvre chaud, un plateau de fromages, des pizzas… On nous dit souvent que l’on mange beaucoup, et on doit avouer qu’au Laos, on s’est bien fait plaisir !

Nos 5 coups de coeur

5. Vang Vieng, pour les sportifs

Surtout connue pour être la capitale des fêtards au Laos, Vang Vieng s’est un peu apaisée et aujourd’hui on peut profiter de ce qu’elle a de mieux à offrir : ses paysages (et non, ce n’est pas le tubing !). Visiter des grottes, se baigner dans des piscines naturelles, grimper des pics kartisques pour admirer la vue… il y a de quoi faire !

IMG_7279

IMG_7173

IMG_7151

4. Vientiane, la paisible capitale

Après avoir visité d’autres capitales asiatiques, Vientiane a l’air d’un havre de paix. Elle se visite à vélo facilement, et l’on y craint même pas les coups de klaxon ! Le soir, on profite du coucher de soleil en longeant les berges du Mékong, on fait un peu de shopping au marché de nuit et on observe les cours d’aérobics en musique.

IMG_6920

IMG_6714

IMG_6809

3. Nong Khiaw, le petit village entre les montagnes

Aussi petit soit-il, Nong Khiaw possède un environnement incroyable. Enfoui entre les pics karstiques, tout au bord de la rivière, ce village est encore relativement préservé du tourisme. Après les excursions sportives, on s’y détend et on observe des couchers de soleil spectaculaires.

IMG_7890

IMG_8070

PA087749-2

2. Luang Prabang, la capitale de la douceur de vivre

Quel coup de coeur une fois arrivés à Luang Prabang ! Entre deux fleuves, la ville séduit immédiatement par ses maisons coloniales, ses sublimes temples, son charmant marché et son art de vivre sans pareil (et on ne parle même pas des cascades bleues turquoise des alentours !). Elle est surnommée la perle du Laos, et ce n’est pas pour rien.

IMG_7396

IMG_7510

IMG_7767

1. Les 4 000 îles, et en particulier Don Khon

Un petit paradis sur les bords du Mékong, duquel nous ne sommes partis que le jour d’expiration de notre visa. Que faire sur les 4000 îles ? Trainer dans un hamac, manger dans les bons restaurants du coin, faire du vélo au milieu des rizières, aller voir les cascades et tous les soirs profiter d’un coucher de soleil différent.

IMG_8333

IMG_8421

IMG_8724

IMG_9092

Nos adresses préférées <3

Vientiane

Hébergements

Backpacker’s Garden, 028 Sihome Road : Une adresse sympathique, centrale et pas chère, qui propose des dortoirs et des chambres avec ou sans climatisation. Accueil très agréable et petit déjeuner inclus (11,75€ la nuit avec climatisation et salle de bain).

<3 Airbnb chez Martina, près des rives du Mékong : Dans une magnifique maison coloniale avec immense piscine, des chambres très confortables et joliment décorées… ne pas hésiter ! (24€ la nuit pour la chambre la moins chère). A quelques minutes à pied du bord du Mékong.

Restaurants

Manivanh Shop, près du stupa noir : un petit restaurant local à la carte variée et pas très cher (2€ le plat environ, moins d’un 1€ le smoothie). Grand choix de sandwichs et très bons smoothies.

<3 Han Sam Euay Nong, près du marché de nuit : restaurant très fréquenté par les locaux. Pas cher et très bon !

<3 Pizza Da Roby, Sihome Road : certainement la meilleure pizza du voyage, et l’un des meilleures pizzas de notre vie ! C’est normal aussi : le chef est italien ! Nous y avons passé la soirée d’anniversaire de Romain et avons goûté le fromage, très bon, le prosecco, les desserts… Un peu cher pour le pays (mais moins cher qu’une pizzeria française) mais cela vaut la qualité des produits !

Vang Vieng

Hébergement/restaurant

<3 Maylyn’s Guest House, de l’autre côté de la rivière : il faut s’alléger de quelques dizaines de centimes d’euros pour passer le pont qui divise Vang Vieng en deux, mais cela vaut le coup si c’est pour aller chez Joe, à Maylyn’s Guest House. La grande guest house est aménagée dans un superbe jardin avec des chambres confortables et vraiment pas chères (11,75€ pour la nôtre, avec climatisation, eau chaude, petite terrasse…). Le restaurant est excellent et abordable, nous y avons mangé tous les jours. Pour les activités sportives, c’est le « bon » côté de la rivière, sinon il faut traverser pour rejoindre le petit village. Joe, le gérant irlandais, est sympa et très drôle.

Luang Prabang

Hébergement

Phasith Guest House, au pied de la colline : Nous n’avons pas réellement choisi cette guest house mais avons été reclassés là-bas après une sombre histoire de chasse d’eau qui ne marchait pas. Et pour le coup, on n’a pas été déçus ! La chambre était grande et propre, sans réelles fenêtres mais ça c’est un peu partout au Laos ! (12,5€ la nuit mais nous étions surclassés).

Restaurants

<3 Le Banneton, en face du Wat Sop : une boulangerie française qui mérite le détour à n’importe quelle heure de la journée : le matin pour ses pains au chocolat et son brunch, le midi pour ses sandwichs et ses salades, au goûter pour ses gâteaux… C’est assez cher mais cela rappelle un peu la maison et cela fait du bien ! Super accueil aussi.

Indigo Café, Sisavangvong Road : restaurant assez touristique mais qui sert de la très bonne nourriture occidentale (et sûrement asiatique, mais nous n’avons pas testé), et notamment d’excellents burgers ! Très bien placé par rapport au marché de nuit. Belle terrasse.

<3 BOUANG, dans la rue du marché de nuit : un restaurant fusion tenu par deux Françaises, qui sert des plats incroyablement bons ! Petite terrasse sympa, très belle décoration… tout est bien là-bas !

<3 Phu Vao Pho, un peu à l’écart de la ville, rue Phu Vao : un restaurant local sans touristes, un peu à l’écart de la ville, mais cela vaut le coup de marcher. L’une des meilleures soupes pho de notre vie…

Nong Khiaw

Hébergement/restaurant

<3 Vong Many Guest House, juste après le pont, au sud de la Nam Ou : une guest house qui nous a surpris dans le bon sens du terme ! Un immense balcon filant qui fait le tour du bâtiment permet d’avoir une vue magnifique sur les alentours, et notamment sur la rivière. Nous avons pu y admirer des couchers de soleil assez incroyables, quand il pleuvait notamment ! Le restaurant est bon et pas trop cher. Location de vélos et scooters juste à côté. 12,5€ la nuit, avec salle de bain et ventilateur.

Restaurant

Alex Restaurant, un peu après Vong Many : un petit restaurant un peu caché, où nous avons mangé quasiment tous les jours. Le petit déjeuner local est excellent et pas cher, et tous les plats également ! SAUF le cheesecake qui était presque immangeable… mais bon, on n’en tiendra pas rigueur !

Thakhek

Hébergement/restaurant

<3 Villa Thakhek, au nord de la ville, pas loin de la gare de bus : super guest house divisée en deux parties : Villa Thakhek et Thakhek Travel Lodge. La partie « villa » est un peu plus haut de gamme à 15€ la nuit. Les chambres sont cela dit parfaites, très bien équipées (clim, frigo, eau, douche avec eau chaude…), dans un beau jardin. Le restaurant est super bon (surtout les viandes panées servies avec une mayonnaise des dieux et les currys de légumes) et le personnel sympa, même s’il nous a fait un peu peur avec nos tickets de bus !

Paksé

Hébergement

Oulayvanh Guest House, dans la rue n°13 : guest house toute neuve. Les chambres sont propres et agréables, mais le wifi et la 4G marchent mal à l’arrière ! C’est tout de même assez cher pour le pays (17€ la nuit avec salle de bain et climatisation) et on doit pouvoir trouver mieux. Cela dit le personnel était super gentil !

Don Khon

Hébergement

<3 Mr Boun Phan, à quelques mètres de l’embarcadère sur la droite : nous n’avions pas réservé de guest house à Don Khone et les jolis bungalows de Mr Bounphan ont été les premiers que nous avons visités. Nous n’avons pas cherché plus loin ! Avec climatisation, salle de bain, eau chaude et balcon donnant directement sur le Mékong, nous nous sommes dit que nous aurions du mal à trouver mieux. On n’en sait rien, mais en tout cas, nous n’avons pas été déçus et sommes restés une semaine ! La famille est adorable, et juste à côté se trouve le meilleur restaurant de l’île…

Restaurant

<3 Chez Fred & Léa, juste à côté de Mr Boun Phan : quand on parle du loup… Voici le meilleur restaurant du village, tenu par un couple franco-lao. Ils servent des spécialités du pays ainsi que des sandwichs excellents, des plats français et des petits déjeuners parfaits ! C’est un peu cher mais une fois qu’on y a goûté c’est dur de s’en passer…

Jasmine Restaurant, à droite de l’embarcadère : un restaurant indien tenue par une famille adorable. Nous avons retrouvé nos saveurs indiennes préférées : des parathas, des chais, des malais koftas et pleins de currys végétariens. Pas cher et en bonus, belle vue sur le Mékong !

Retour en vidéo sur un mois au Laos

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Chrisetdom 4 janvier 2018 at 20 h 08 min

    Attention à force d’attendre vous n’allez plus vous souvenir de ce que vous avez fait…….et en plus nous, on ATTEND !!!!!!Quel plaisir de voir ce résumé du Laos, un de vos coups de coeur et on le comprend! Toujours une belle vidéo, qui donne envie de partir….

    • Reply Marine Lascault 6 janvier 2018 at 14 h 45 min

      Ahahah c’est pour qu’on le redécouvre ensemble à chaque fois 🙂

  • Reply Ppa 6 janvier 2018 at 11 h 32 min

    Cela donne vraiment envie d’y passer quelques semaines. Bravo pour la vidéo et le superbe plongeon de Marine 😉

    • Reply Marine Lascault 6 janvier 2018 at 14 h 45 min

      ahaha j’aimerais bien savoir plonger comme ça :’)

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.