Corée du Sud Laos Nord-Ouest Séoul

Jours 235 à 240 : De Séoul à Vientiane la paisible

30 septembre 2017

Nous sommes retournés sans encombre à Séoul le dimanche 24 septembre. Nous nous sommes installés dans notre nouvelle guest house, Feliz Guest House à proximité de Seoul Station. Une bonne trouvaille car nous sommes directement sur la ligne qui nous amène à l’aéroport, et pour 16€ la nuit, on peut difficilement trouver moins cher à Séoul !

Le lendemain, nous décidons de retourner au marché de Kwangjang pour le déjeuner. Nous nous installons au même stand qu’il y a 3 semaines (le 21 !) et prenons une soupe de dumplings pour Romain et un bibimbap pour Marine. C’est toujours aussi bon, et vraiment pas cher (3,70€ le plat). Nous souhaitons ensuite aller découvrir le Sanctuaire Jongmyo, qui se situe à une quinzaine de minutes à pied. Il fait partie du billet combiné que nous avions acheté à notre arrivée à Séoul, et c’est le dernier endroit qu’il nous reste à faire. Ce serait dommage de ne pas en profiter… Malheureusement, quand nous arrivons, nous découvrons qu’on ne peut pas y entrer en dehors d’un tour guidé. Un tour est en train de partir (il est 14h tout pile), mais il est en coréen ! Le prochain en anglais est à 16h, nous décidons donc de revenir plus tard. En attendant, nous allons nous promener vers Insa-dong, une rue animée que nous aimons bien. Nous retournons au sanctuaire pile à l’heure, c’est parti pour le tour. Le sanctuaire est dédié aux rois (et reines) de la dynastie Joseon et été construit par son premier roi en 1394. Il est inscrit au patrimoine de l’UNESCO, et dans les bâtiments principaux se trouvent plusieurs salles, destinées à chaque fois à un roi et sa reine.

Les bâtiments sont, comme souvent en Corée, extrêmement bien conservés, et d’un raffinement très important. Les sanctuaires sont immenses, et la ressemblance entre les deux principaux est vraiment frappante. Une jolie visite, un peu longue peut-être ! À la fin de celle-ci, nous voyons un groupe qui observe quelque chose dans l’herbe… Nous allons donc voir, et on se rend compte qu’il s’agit d’un petit luwak (ces sortes de gros loirs dont on utilise les excréments pour faire du café en Indonésie…), roulé en boule dans l’herbe ! Une bonne conclusion…

IMG_20170925_161716

IMG_20170925_162937

IMG_20170925_163743

IMG_20170925_164320

IMG_20170925_164909

Nous sommes bien fatigués de cet après-midi, et décidons de rentrer à l’hôtel. Le soir, nous testons un petit restaurant génial au pied de notre hôtel, et qui était malheureusement fermé la veille. La dame qui le gère fait des supers bibimbaps avec pleins de légumes et de fruits (c’est étonnant mais super bon) frais et cru. C’est un vrai délice, et la gérante est adorable.

IMG_20170925_192939

Le lendemain, mardi 26 septembre, c’est le jour de notre départ de Corée. Nous avons pu négocier une heure de plus au check-out et du coup nous en profitons pour dormir un peu. Nous retournons ensuite déjeuner dans notre restaurant de la veille au soir (Romain goûte une excellente soupe aux champignons), puis allons faire un tour dans le mall à côté. Nous récupérons ensuite nos sacs et partons vers 15h en direction de l’aéroport. Il faut compter une bonne heure pour y arriver avec le train (non-express), et finalement après l’enregistrement il ne nous reste plus tant de temps que cela. Nous partons vers notre porte et embarquons peu après, direction le Laos !

Le vol dure 5 heures et il se passe sans problèmes, si on fait abstraction des énormes éclairs que l’on voyait tomber alors que nous survolions le Vietnam. Nous atterrissons à l’aéroport de Vientiane un peu avant 22h. Pour entrer au Laos, il faut un visa : il peut se faire à une ambassade, mais également à l’arrivée dans les principaux aéroports et certaines frontières. Il faut remplir le petit bon (donné dans l’avion si vous arrivez par les airs) ainsi que la feuille volante disponible à l’aéroport. Il faut aussi avoir une photo d’identité et 30$ cash (pour les passeports français, cela peut varier jusqu’à 42$ max en fonction de la nationalité si nos souvenirs sont bons). Cela fait un peu de documents, mais ensuite c’est vraiment une formalité. Les agents sont souriants et décontractés, aucun problème ! Nous partons ensuite récupérer nos bagages qui sont bien arrivés. À la sortie, Janny de notre guest house nous attend. L’aéroport de Vientiane n’est qu’à trois kilomètres du centre, c’est agréable de ne pas avoir à refaire une heure de route. Il faut compter 7$ pour le transfert (ou 57 000 LAK soit 5,70€, c’est également le prix fixé pour les taxis).

Nous arrivons à notre guest house Backpackers’ Garden, très agréable. Nous partons vite nous coucher car nous sommes épuisés, et puis avec le décalage horaire il est quasiment 3 heures du matin pour nous !

Nous mettons le réveil un peu après 8 heures pour pouvoir profiter du petit déjeuner inclus. Il fait assez chaud à Vientiane, et bien plus humide qu’en Corée. On a un peu l’impression de revenir « à la maison », c’est étrange ! Aujourd’hui, nous avons décidé d’aller visiter le centre de Vientiane. Nous partons à pied, et commençons à découvrir cette ville que nous avions du mal à imaginer (d’autant plus que sur les blogs elle est souvent décrite par ces quelques mots : « pas grand chose à faire ») ! S’il s’agit de la capitale, et de la ville la plus peuplée du pays, ce n’est absolument pas flagrant quand on y est. Vientiane, qui a presque un nom de fleur, est calme, silencieuse et détendue ! Quelques chauffeurs de tuk-tuk nous interpellent, mais sans aucune insistance. Notre plus grand étonnement est probablement de n’entendre aucun coup de klaxon ! Sûrement une des seules capitales d’Asie du Sud-Est où le klaxon n’est pas roi (avec Kuala Lumpur peut-être)… L’écart avec la Corée est réel, les routes ne sont pas forcément en bon état, il y a beaucoup de scooters comme au Vietnam (mais aussi énormément de SUV étrangement) et les fils électriques sont comme on les appelle « à l’asiat », c’est-à-dire que cela marche, mais on ne sait pas trop comment (et surtout on se demande comment ils font en cas de panne) !

IMG_6697

IMG_6699

IMG_6714

P9277529

P9277535

Nous découvrons aussi une ville sans trop de faste, mais tout de même parsemée de magnifiques temples bouddhiques, revêtus d’une couche d’or, qui lui donnent beaucoup de charme. Une architecture que nous n’avions pratiquement pas vue jusqu’ici, si ce n’est dans les temples birmans et thaïlandais de Georgetown en Malaisie.

IMG_6682

IMG_6685

IMG_6693

IMG_6688

IMG_6692

IMG_6690

IMG_6700

IMG_6702

IMG_6703

Au détour d’une rue, au centre d’un petit rond-point, se trouve un ancien stupa, surnommé le Black Stupa. Il est dit qu’il était autrefois recouvert d’or, mais que celui-ci a été pillé lors de la guerre entre le Siam et le Laos au 18ème siècle. Il est aujourd’hui noir, mais surtout recouvert sur ses trois-quarts par des herbes qui l’envahissent. Un joli mélange finalement.

P9277536

IMG_6717

IMG_6719

IMG_6723

Ce stupa se situe à proximité de l’avenue Lane Xang, l’une des principales artères de la ville, sur laquelle s’élève le Patuxai, l’arc de triomphe de Vientiane, construit en honneur des Laos qui se sont battus contre la France lors de la lutte pour l’indépendance du pays (c’est ironique mais c’est drôle) ! L’avenue comprend aussi le Talaat Sao, le marché du matin, qui dure jusqu’au début d’après-midi. Nous y faisons un petit tour, déambulant entre les marchands de sinh, les belles tenues traditionnelles lao, les fruits et légumes, l’électroménager… Un marché agréable et décontracté, à l’image de Vientiane (et du Laos à priori).

IMG_6886

Nous repartons en direction du stupa noir pour aller déjeuner. Nous trouvons un petit restaurant qui fait des kaho jee, la version laotienne du banh mi vietnamien, ces délicieux sandwichs faits dans une baguette. Bon, nous cédons à la tentation de prendre une version pas trop traditionnelle aux falafels, mais vraiment très bonne ! Et on se rend bien compte de la bonne qualité de la baguette ! Nous l’accompagnons d’un jus de mangue pour Marine et d’un lemon ice tea pour Romain. Nous nous rendons compte que niveau prix, le Laos commence fort. Pour l’instant, on a l’impression d’être dans le pays le moins cher de notre périple (mais bon on arrive de Corée, on a peut-être perdu l’habitude !).

Nous rentrons à la guest house nous reposer un peu car le soleil commence à taper vraiment fort. Nous ne ressortons que vers 17h, direction le Mékong ! Et oui, car si celui-ci a son delta au Vietnam, il traverse tout d’abord le Laos et le Cambodge. Tous les soirs, aux abords du Mékong, est organisé un immense marché de nuit. C’est aussi l’endroit idéal pour voir le coucher de soleil, car il donne plein ouest ! Et en face de nous, sur l’autre rive, c’est déjà le voisin la Thaïlande. La dernière frontière qui nous a été donnée de voir est celle entre les deux Corées, c’est donc agréable de voir une frontière sans grillages et miradors !

IMG_6751

IMG_6771

IMG_6754

IMG_6748

IMG_6736

IMG_6740

IMG_6744

IMG_6758

Nous commençons à faire un tour au niveau du marché, en passant à côté de la statue d’Anouvang qui fut le dernier roi de Vieng Chang (ou Vientiane en francisé). Elle est entourée d’offrandes et de petites statues de chevaux et d’éléphants.

Le marché est sympa, même s’il est principalement destiné aux touristes avec des t-shirts, des lunettes de soleil et des souvenirs. Nous repartons sans avoir terminé le marché en direction du fleuve, où la lumière commence à être vraiment très belle. Pour notre premier vrai soir, le Laos nous offre un beau spectacle ! Et en parlant de spectacle, nous en avons même eu un deuxième ! Une musique hyper forte vient perturber le coucher de soleil et en quelques minutes, on voit s’installer derrière nous, sur l’esplanade, des profs de sport et une bonne vingtaine d’élèves, de tous les âges ! C’est parti pour un cours de fitness endiablé sous nos yeux un peu hallucinés, et avec la musique à fond bien sûr !

IMG_6809

IMG_6859

IMG_6877

IMG_6819

Nous terminons ensuite le marché, puis retournons à la guest house en nous arrêtons pour dîner dans un restaurant de gyozas (les dumplings japonais), excellent.

Le lendemain, mercredi 30 septembre, nous nous levons de nouveau aux alentours de 8h et partons prendre le petit déjeuner. Aujourd’hui, nous souhaitons louer des vélos pour partir visiter des temples un peu plus loin. Cela tombe bien, la guest house en loue, pour 10 000 kips chacun (1€ par personne). Nous choisissons nos montures un peu par défaut (les seuls pas crevés et à la selle qui se baisse pour Marine). Ils ne sont pas de première jeunesse mais ça devrait le faire ! Enfin, c’est ce que l’on se dit avant d’avoir 10 mètres, et que le vélo de Marine se met déjà à dérailler. Changement de planning, nous décidons de rendre les vélos et de partir à pied en chercher d’autres. Finalement, au bout d’un kilomètre, nous trouvons un loueur, qui les loue au même prix pour 24h, nous pouvons donc même les rendre le lendemain !

Nous enfourchons donc nos vélos direction Pha That Luang, le temple le plus éloigné de notre liste (bon ce n’est qu’à 3 kilomètres), et probablement le plus important du pays. Il s’agit d’un stupa doré, particulièrement sacré car il est censé contenir une relique, un cheveu de Bouddha (après les dents…). Nous commençons par visiter un temple qui se trouve à côté, plus récent. Dans l’enceinte se trouve un grand Bouddha doré, allongé. Le temple autour est très beau, et nous avons de la chance car le ciel est vraiment magnifique aujourd’hui ! Il est très orageux, et quasiment noir, ce qui fait encore plus ressortir le doré des temples.

IMG_6888

IMG_6893

IMG_6896

IMG_6899

IMG_6903

IMG_6908

Nous continuons par la visite d’un temple immense, où se rendent de nombreux bonzes. Ils sont tous très gentils et souriants, et nous saluent d’un « Sabaïdi », bonjour en lao. Ce temple est vraiment immense, assez incroyable. Finalement nous terminons la visite par le fameux stupa, qui est magnifique. Le tour est assez vite fait, mais il est vraiment très beau et en plus c’est le symbole du pays !

IMG_6911

IMG_6914

IMG_6918

IMG_6920

IMG_6938

IMG_6939

IMG_6948

Nous partons ensuite déjeuner, et décidons pour cela de retourner dans le centre-ville, dans le restaurant de la veille. Nous reprenons des sandwichs (au pâté cette fois, c’est plus local) ainsi qu’une salade de papayes vertes, une spécialité thaïlandaise qui existe aussi ici. Quand la dame nous demande « Spicy ? » nous sommes plutôt confiants après quasiment un mois en Corée où la nourriture est particulièrement épicée, mais en fait cela n’a rien à voir… La salade est extrêmement bonne, mais surtout extrêmement épicée ! À retenir (on se fait toujours avoir au bout de 8 mois), ne pas trop faire les malins sur les piments en Asie du Sud-Est (ni en Inde, au Sri Lanka ou en Corée) !

Il commence à faire très chaud, donc nous décidons de rentrer à la guest house pour passer les heures les moins supportables. Nous ne ressortons que vers 16h, et partons vers le COPE (Cooperative Orthotic & Prothestic Enterprise). Il s’agit d’un centre médical, où se trouve notamment une salle de sport pour personnes handicapées, mais aussi un petit musée gratuit, qui relate les dégâts subis par le Laos pendant la guerre du Vietnam. On y apprend que le Laos a été le pays le plus bombardé au monde de toute l’Histoire, avec un équivalent d’une bombe toutes les 8 minutes sans interruption pendant 9 ans. Les bombes étaient larguées par l’armée américaine sur des centaines de villages, notamment pour couper les routes d’approvisionnement vers le Vietnam. Et parmi les 260 millions de bombes larguées, 30% n’ont pas explosé (les UXO). Ou en tout cas, pas sur le moment. Du coup, elles explosent sans prévenir, tuant ou laissant lourdement handicapés des milliers de gens. Le COPE s’occupe de fournir aux victimes de ces bombes des appareillages et des prothèses, afin de les aider à retrouver une vie à peu près normale. C’est une visite poignante mais nécessaire car encore une fois ces victimes collatérales sont assez méconnues dans le monde…

Nous repartons pour visiter quelques temples, mais le temps se met vraiment à tourner à l’orage. Nous passons à côté de deux d’entre eux, et avons la chance d’assister à un arc-en-ciel caché derrière un nuage noir. Vraiment superbe !

IMG_6967

IMG_6977

IMG_6972

Cependant, après avoir admiré ce spectacle pendant quelques minutes, nous repartons sur nos vélos, et après un moment d’hésitation en voyant le ciel, nous décidons de rentrer. La décision est bonne car il se met à pleuvoir lourdement dès que nous arrivons à la guest house. Nous attendons un peu avant de ressortir et d’aller dîner. Nous trouvons un petit restaurant qui a l’air sympa, et pas trop loin de la guest house. Nous commandons deux plats laos typiques : du poulet et du porc, cuisinés avec de la menthe, du citron et des piments. Nos plats mettent un bon moment à arriver (cela veut dire que c’est très frais généralement !), et il se remet à pleuvoir très fort. Nous faisons la connaissance de deux Anglais très sympas et marrants, et finalement au bout d’un moment, on se met à leur faire goûter du pastis (à la carte de ce restaurant, c’est rare !). Ils adorent ! Comme la pluie ne se calme pas, nous reprenons des bières, et faisons la connaissance de deux autres Français, très sympas aussi. Cela sent l’embuscade… Au bout d’un moment nous nous retrouvons à suivre tout ce petit monde dans un bar et là c’est la fin ! Finalement nous terminons la soirée vers 2 heures, ce qui ne nous était encore jamais arrivé depuis le début du voyage…

Le lendemain, sans grosse surprise, nous ne sommes pas bien du tout ! Nous parvenons tout de même à sortir du lit pour aller ramener les vélos, qu’il faut rendre avant 11h. Puis nous rentrons ne rien faire à la guest house pour tenter de récupérer, avec une sortie à midi pour tenter de manger quelque chose. Idem l’après-midi, même si cela commence à aller mieux, nous ne sortons pas… Le soir, nous allons tout de même tester une pizzeria qui nous fait de l’oeil depuis trois jours, avec un chef italien. Super bon, cela nous rappelle notre petite pizza de Florence, cela fait plaisir !

Demain, départ de Vientiane pour Vang Vieng, un peu plus au nord du pays.

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Ppa 1 octobre 2017 at 20 h 30 min

    Ouh là là, c’est trop beau, il va falloir que l’on prenne aussi une année sabatique

  • Reply Chrisetdom 2 octobre 2017 at 12 h 21 min

    Magnifique, encore et encore!!! Ils peuvent se vanter aussi d’être les champions du monde des fils electriques!!

  • Reply prugniel claude et jacqueline prugniel 2 octobre 2017 at 17 h 30 min

    La Corèe est terminée. Nous vous souhaitons de trouver la même propreté au Laos. Bravo pour vos photos (avec tous ces fils vous devez être connectés sans problème – on vous le souhaite).

  • Reply DLSCLT 6 octobre 2017 at 11 h 14 min

    De bien belles lumières pour vos premiers pas au Laos et de très belles photos de Vientiane et des bords du Mekong…

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.