Laos Nord-Ouest

Jours 245 à 248 : La douceur de vivre à Luang Prabang

7 octobre 2017

Mercredi 4 octobre, nous quittons notre Maylin Guest House aux alentours de 8h30. Un des managers nous emmène gentiment en tuk-tuk, ainsi qu’un couple de Chinois, au bureau de la compagnie de bus. Nous attendons un petit moment, avant de monter dans un deuxième tuk-tuk qui nous conduit cette fois à la station de bus. Il est un peu plus de 9 heures quand nous embarquons dans le minibus qui doit nous emmener à Luang Prabang, à environ 200 kilomètres de là. Mais le temps de charger tout le monde, de faire quelques tours du village, nous ne partirons qu’aux alentours de 10h30.

La route pour Luang Prabang est montagneuse, c’est le moins que l’on puisse dire. Du coup, elle n’est pas confortable, elle tourne beaucoup, et elle est longue, car les pointes de vitesse du bus doivent être à 20km/h ! Nous avions prévu le coup après notre premier trajet au Laos (qui rejoignait Vang Vieng depuis Vientiane) : nous prenons directement un Mercalm, qui comme d’habitude, nous endort quasiment tout de suite (ou nous assomme plutôt). Bon, on se plaint, mais s’il y a bien un avantage à ce trajet (et pas des moindres), c’est bien le paysage. Cette région montagneuse du Laos est incroyablement belle, et très impressionnante. D’ailleurs, le trajet vaut le coup rien que pour la pause déjeuner que l’on nous propose : nous nous arrêtons près d’un petit restaurant, à la vue incroyable sur une immense montagne dentelée. Un endroit qui nous a vraiment coupé le souffle ! Nous prenons un petit fried rice (le plat le moins cher, à 2,5€), et à peine fini de manger, nous remontons dans le bus.

IMG_7304

IMG_7310

Nous roulons encore 4 heures avant d’atteindre notre destination. La gare de bus de Luang Prabang se situe un peu à l’extérieur de la ville, et du coup pour arriver dans le centre, mieux vaut prendre un tuk-tuk. Ils sont très grands ici au Laos (6 à 8 places), et les prix ne sont pas au véhicule, mais par personne (probablement le rêve de tout chauffeur de rickshaw indien !). Nous en partageons un à 8 (négocié à 15 000 kip par personne, au lieu de 20 000), qui nous amène à nos guest houses respectives. On doit l’avouer, nous sommes vraiment crevés par le trajet en bus (le Mercalm n’aidant probablement pas), et du coup, le moral n’est pas au mieux. Notre guest house, Mojo, est sympa mais vraiment sans plus. La chambre n’est pas très agréable, sans fenêtre, et cela ne sent pas très bon. Nous qui attendions Luang Prabang impatiemment pour trouver une jolie guest houes pour nous reposer, c’est raté, et nous sommes un peu déçus… D’autant plus que nous l’avions en partie choisie pour le wifi (qui fonctionnait bien selon les commentaires), et qu’il ne marche pas. Heureusement, les cartes SIM ne sont pas chères au Laos et nous consommons donc notre carte 4G sans pitié ! Nous avons assez faim et décidons de manger tôt, mais en partant, nous nous rendons compte que les toilettes sont bouchées (c’est pas nous !!). Nous en informons le propriétaire qui essaye de les déboucher, sans trop de succès. Nous attendons une petite demi-heure, puis décidons de lui laisser les clés et d’aller manger pendant ce temps.

Pour se remonter le moral, rien de mieux qu’un petit hamburger ! Tant pis pour le budget, nous nous rendons dans un restaurant un peu cher, mais avec une jolie terrasse et un bon burger. Nous longeons un peu le marché puis rentrons, en espérant pouvoir profiter de la chambre tranquillement. Malheureusement, le souci n’est pas réglé, enfin pas complètement. Le propriétaire nous dit qu’il pourra sûrement nous changer de chambre le lendemain, mais que ce soir, tout est complet. Vivement demain…

Nous nous réveillons naturellement assez tôt le lendemain, et décidons d’aller prendre un petit déjeuner. Comme le check-out de la guest house n’est qu’à 12h, nous ne relançons pas encore le gérant sur la question du changement de chambre pour ne pas lui mettre la pression (il a déjà assez de souci avec Internet qui ne marche pas, nos toilettes bouchées…). Nous prenons un bon petit déjeuner en terrasse, cela fait du bien, d’autant plus qu’il fait très beau ce matin !

Quand nous revenons, la chambre n’est toujours pas prête mais le propriétaire nous dit que ce sera bon dans quelques heures, nous nous préparons donc et partons faire un tour. Luang Prabang est l’ancienne capitale du pays, et elle est réputée pour ses nombreux temples et monastères. D’ailleurs, tous les matins, on peut assister à l’aumône aux moines, qui défilent dans la rue. Les habitants leur donnent en offrandes du riz et autres. Malheureusement, cette tradition est devenue excessivement touristique, avec les excès qui vont avec (photographes sans trop de respect, etc.). Du coup, nous n’y assisterons pas (surtout que c’est à 6h00 du matin…) !

Quelques minutes à peine dans les rues de Luang Prabang suffisent à nous remonter le moral. Cette ville est tout simplement magnifique ! Les constructions du centre-ville sont principalement d’anciennes maisons coloniales, auxquelles se mêlent de nombreux temples dorés typiquement laos. Le ciel bleu, les palmiers… le coup de coeur n’est pas loin ! Entre Fort Kochi, Hoi An, Pondicherry, Galle, Melaka, nous avons vu pas mal de villes coloniales magnifiques, mais celle-ci, c’est du très haut niveau ! Bon, on avoue qu’il y a tellement de temples que nous n’avons pas la foi de chercher tous les noms, mais on vous laisse apprécier leur beauté ! Pour ajouter au charme de la ville, elle est entourée de deux cours d’eau qui se rejoignent : l’immense Mékong d’un côté, et la rivière Nam Kham de l’autre.

IMG_7510

IMG_7514

IMG_7323

IMG_7330

IMG_7337

IMG_7338

IMG_7340

IMG_7353

Nous décidons ensuite de partir déjeuner, après un petit tour au petit traditionnel morning market (qui porte bien son nom car il est quasiment fini quand nous y allons). Nous avons lu qu’il y avait à Luang Prabang une excellente boulangerie, appelée le Banneton. On décide d’aller y jeter un oeil… Et au final, on s’y installe, malgré les prix un peu au-dessus du budget. On prend un sandwich-baguette chacun, au pain comme on en a plus mangé depuis 8 mois (même les baguettes vietnamiennes sont largement battues !) : un classique pour Romain (jambon, fromage, cornichons) et un au pâté de sanglier avec des cornichons pour Marine. Tellement bons !! Nous retournons ensuite à l’hôtel, nous reposer, et voir ce qu’il en est à propos de cette fameuse chambre.

Arrivés à l’hôtel, le gérant nous dit qu’il a une autre guest house (en fait à son frère) et qu’il y a une chambre de disponible. Cette fois, nous sommes chanceux, car c’est plutôt du surclassement. La chambre est immense et avec des toilettes qui marchent ! Il en faut peu pour être heureux. Cette fois, on peut dire que le moral est complètement revenu !

Nous repartons un peu plus tard dans la journée, mais le soleil s’est un peu caché. A côté de la guest house, sur les bords de la rivière Nam Kham, se trouve le temple Wat That, perché en haut d’une colline, le Mont Phousi. Il y a beaucoup de choses à voir : de nombreuses statues de Bouddha et de nagas (ces serpents sacrés, l’un des symboles les plus importants du Laos), un beau stupa, mais aussi une magnifique vue sur la ville et les fleuves. Il y a une activité particulière dans les temples en ce moment car nous sommes en période de fête : le Ok Phansa, qui correspond à la fin du carême bouddhique, et à la fin de la saison des pluies (c’est un peu raté car il se met à pleuvoir un peu après que nous soyons sortis). Il y a donc de nombreuses lumières dans les rues, de multiples offrandes pour les bonzes, et des bateaux fabriqués en papier de soie, qui sont illuminés et paraderont dans la ville. Le moment idéal pour être à Luang Prabang en soi !

IMG_7362

IMG_7364

IMG_7374

IMG_7380

IMG_7382

IMG_7394

IMG_7396

PA057664

PA057667

PA057681

Nous redescendons après avoir bien profité de la vue, direction l’autre côté de la ville, vers le marché de nuit. À noter, l’accès à la pagode est normalement payant (10000 kip), mais ce jour-là les guichets étaient tous fermés, pendant en raison de Ok Phansa ?

Nous profitons de la lumière de fin de journée (bien qu’un peu grisâtre) pour faire un tour dans la ville, voir les petites lanternes illuminées dans la cour des temples, et profiter du marché de nuit. Nous dînons dans un excellent restaurant (toujours un peu cher, mais cette ville est vraiment trop tentante), Bouang, tenu en partie par des Françaises. Nous mangeons des rouleaux de printemps à la mangue, des boulettes laos accompagnées de chips de légumes et un ragoût lao accompagné de purée. De la fusion food français-lao qu’on pourrait manger jusqu’à la fin de nos jours !

IMG_20171005_184534

IMG_7417

IMG_7420

IMG_7427

PA057692

PA057694

PA057696

PA057697

PA057701

PA057704

PA057707

IMG_7442

IMG_7449

IMG_7452

IMG_7459

IMG_7460

IMG_7485

IMG_7495

Le lendemain, après un petit pain au chocolat, nous retournons nous promener dans la ville, cette fois un peu plus à l’écart du centre touristique. Luang Prabang est assez petite (53 000 habitants), et on peut en faire le tour à pied si l’on aime bien marcher (sous le cagnard !). Les alentours du centre sont moins marqués par la période coloniale, mais ont réellement leur propre charme. La vie suit son cours tranquillement, dans le calme. La douceur de vivre semble être un principe important au Laos, et cela fait du bien ! C’est bien plus calme que dans tous les autres pays que nous avons traversés. Nous voulons aller visiter le Palais royal, une des visites « incontournables » de la ville, mais quand nous y arrivons, un monsieur nous dit que c’est fermé. Il ne réouvre qu’à partir de 13h30, et ce jusqu’à 16h, les heures les plus chaudes quoi  ! On verra plus tard… ou pas.

IMG_20171006_111027

IMG_7526

IMG_7530

IMG_7532

IMG_7538

IMG_7544

IMG_7548

IMG_7540

Le midi, nous faisons un stop dans un restaurant repéré sur un blog, et bien plus typique cette fois, Phu Vao Pho ! On retrouve un plat découvert au Vietnam, également incontournable au Laos, la soupe phô (prononcé « feu »). Ici, on s’installe, on choisit sa viande (dur de manger végétarien dans ce type de restaurant), et on est servi directement d’un grand plat de salade, herbes, piments, oignons… Ce sont les accompagnements. La soupe fumante, composée de nouilles de riz, de viande (porc ici) et de quelques légumes arrivent ensuite. Après, on a le choix, on arrange cela à son goût. « Comme tu veux », nous dira le propriétaire dans un beau français. Le bouillon est incroyable, on y ajoute des oignons nouveaux, un peu de piment… c’est tout bonnement une tuerie ! D’une simplicité sans faille, plein de goûts et de saveurs, de la grande cuisine en somme. L’ambiance est exactement décrite comme dans le blog cité au-dessus : de la musique pop traditionnelle, et les ventilateurs qui tournent à fond et font voler les petites serviettes en papier super fines. On aime bien cette image, c’est tellement vrai !

IMG_20171006_122506

Nous rentrons faire une petite sieste, et ressortons plus tard faire un petit tour, et prendre une bière pression (0,75€ le demi…). C’est ensuite le moment de la parade des bateaux, à l’occasion de la fête bouddhiste. Elle a lieu dans la rue principale, celle du marché de nuit, qui n’a pas lieu ce soir exceptionnellement. Nous nous installons dans l’herbe en face du Wat Xieng Dong, l’un des plus beau temples de la ville. À partir de 19 heures, la parade commence. À l’asiatique : les micros à fond, les feux d’artifice quasiment dans la foule, la danse, la musique, et bien sûr, le clou du spectacle, les bateaux qui défilent. Un beau moment, et nous sommes contents d’être dans la ville où se déroule le défilé le plus important du pays, un peu par hasard !

IMG_7575

IMG_7584

IMG_7597

IMG_7602

IMG_7605

IMG_7607

IMG_7630

IMG_7684

Nous décidons de profiter de la fin du défilé depuis la terrasse de notre restaurant préféré (ou presque, on a du mal à trancher avec la boulangerie française…), Bouang. C’est toujours aussi bon : Marine prend un laap (salade lao typique de viande émincée au citron, à la menthe et au piment, ici agrémentée d’ananas) et Romain des poivrons farcis avec une sauce au tamarin. Pas dur dans ce restaurant, tout est excellent de toute façon !

Le défilé se termine quand nous avons fini de dîner, et nous décidons (après avoir été faire un tour près du Mékong voir si des bateaux étaient lâchés, mais ça devait être prévu pour bien plus tard…) de rentrer nous coucher.

Le lendemain, réveil un peu avant 8 heures, car aujourd’hui nous partons voir les cascades de Kuang Si, un peu à l’écart de la ville. Elles se situent à 25 kilomètres, et il y a plusieurs façon d’y aller : la moins chère, prendre un tour avec un minibus qui part vers 11h de Luang Prabang; y aller avec un tuk-tuk privé (bien plus cher, mais on choisit l’heure); ou y aller en scooter (pas donné non plus car les locations de scooter sont chères à Luang Prabang, 10€ minimum). Nous avons décidé d’y aller avec notre propre tuk-tuk pour 20€ en tout (sans l’entrée à la cascade). Au moins, nous pouvons y aller tôt et tenter d’éviter la foule. Le tuk tuk arrive à 8h30, et il y a une petite heure de route dans la jolie campagne lao, entre les rizières et la forêt. Nous nous garons, et convenons avec le chauffeur de revenir pour 11h30, ce qui nous fait 2 heures d’exploration en tout.

Nous achetons nos billets d’entrée (20 000 kip chacun), et c’est parti ! Avant d’arriver aux cascades, on passe par un rescue center d’ours noirs d’Asie. Il y en a une dizaine environ, dont deux bébés, vraiment trop beaux. Les adultes ont tous été secourus de braconniers (leur bile est utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise) alors qu’ils étaient promis à une mort certaine. Ils ne peuvent plus être relâchés et sont donc gardés dans ce petit zoo, plutôt bien fait. Ils ont de l’espace, des parties en hauteur pour faire la sieste (les ours ont l’air de faire beaucoup la sieste, ils ont bien raison !), des jeux, et surtout ils vivent en groupe. Ils sont magnifiques, tout poilus, et ils ont tous leur petit nom et leur histoire racontée sur des panneaux. Le parc est assez bien aménagé pour que nous puissions les voir en hauteur, sans avoir les barrières devant les yeux. Un bel endroit pour découvrir ces animaux impressionnants que nous n’avions pas eu l’occasion de voir dans le Parc National du Chitwan, au Népal.

IMG_7705

IMG_7716

IMG_7831

IMG_7840

IMG_7855

Après avoir traversé le rescue center, nous arrivons aux chutes. Enfin, c’est tout d’abord une grande étendue d’eau bleu turquoise, une véritable piscine naturelle, qui s’étend devant nous ! Quelques personnes sont en train de se baigner, et c’est vrai que c’est tentant, même si elle a l’air très froide !

IMG_7821

Nous longeons le cours d’eau par la gauche, et on peut déjà voir de nombreuses petites cascades qui alimentent les grandes piscines naturelles. C’est une incroyable harmonie de couleurs, et nous sommes complètement séduits. C’est bête à dire mais ce n’est pas toujours le cas : c’est bien mieux que sur les photos !

IMG_7722

IMG_7726

IMG_7741

IMG_7754

IMG_7758

Nous rencontrons au niveau du deuxième bassin une jolie chienne noire (oui on est comme ça nous, on rencontre des chiens), qui se prend immédiatement d’affection pour nous, et qui nous suit gaiement partout, malgré les caresses des autres visiteurs. On la surnomme « Maroilles » (bon ok, c’est naze, mais elle ne sent pas très bon), et ce sera notre guide pour la matinée. Elle est adorable, elle court partout, et cela fait vraiment plaisir de se promener avec un chien (parmi les choses qui nous manquent…).

IMG_7781

Au fur et à mesure que nous remontons le cours de la rivière, les chutes se font de plus en plus impressionnantes, et de plus en plus belles ! Nous arrivons finalement au point d’orgue, la cascade, immense, qui tombe furieusement devant nous. Il n’y a pas encore grand monde à cette heure-ci, l’heure est parfaite !

IMG_7765

IMG_7767

IMG_7775

Nous suivons un chemin qui part à droite de la cascade, toujours accompagnés de Maroilles. Cela grimpe pas mal, heureusement pas trop longtemps (on avait peur de revivre une ascension comme à Vang Vieng !), et nous arrivons en haut de la cascade, à la source. Ici aussi il y a de petites piscines où l’on peut se baigner, et on peut admirer la belle vue sur les montagnes alentours. Décidément, le Laos tape fort niveau paysages ! On en prend plein les yeux ! Nous redescendons par l’autre côté de la cascade (c’est bien aménagé, le chemin fait une petite boucle), après avoir assisté à une crise de joie de Maroilles qui a l’air vraiment trop contente de se promener avec nous.

IMG_7784

IMG_7805

Nous redescendons doucement la rivière, en prenant bien sûr d’innombrables photos. Le temps passe super vite et il est déjà 11 heures, nous repartons donc doucement vers le parking. On commence à essayer de « redonner » Maroilles à d’autres gens, mais elle continue à nous suivre, tout le temps. Elle nous attend, nous rejoint en courant. Elle est bien plus fidèle que d’autres chiens alors que nous la connaissons que depuis 2 heures… (n’est-ce pas C…… ?!)… Nous repassons par le parc des ours, en espérant qu’elle aura peur (n’importe quoi, elle s’en fiche complètement !). Nous arrivons au petit village à côté du parking, il y a d’autres chiens, mais elle s’en fiche aussi, elle continue à nous suivre… Finalement elle voit que l’on monte dans le tuk tuk, et elle s’en va. Cela nous brise un peu le coeur mais malheureusement on ne peut pas ramener tous les animaux que l’on croise… (aucun même !).

Le retour se fait tranquillement, et nous profitons encore du beau paysage. Arrivés à la guest house, nous nous changeons rapidement, puis partons déjeuner dans la boulangerie française (Romain reprend son classique, et Marine une salade de « vientianou », le cabécou façon Laos, super bon !).

IMG_20171007_132629

Nous rentrons ensuite nous reposer, et ne ressortons qu’en fin de journée, refaire le tour classique marché de nuit, et dîner. Nous mangeons cette fois dans un restaurant pas cher, mais pas super…

Demain, départ de Luang Prabang pour Nong Khiaw, à 4 heures à l’est d’ici !

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Val 8 octobre 2017 at 0 h 40 min

    Les cascades sont magnifiques ! Bises de savieres plage….val

  • Reply prugniel claude et jacqueline prugniel 8 octobre 2017 at 17 h 08 min

    on vous avait dit que le LAOS était joli, mais à ce point ….. Et en plus, pour ne pas vous dépayser, vous retrouvez les enchevêtrements de fils électriques et vos restos préférés (qui sont toujours plus bons les uns que les autres)

  • Reply Ppa 8 octobre 2017 at 21 h 49 min

    AHHH C’est vraiment trop beau
    Bises de C______

  • Reply Chrisetdom 9 octobre 2017 at 20 h 59 min

    Magnifique!!

  • Reply Cha 11 octobre 2017 at 18 h 29 min

    Magnifiques paysages ! 🙂 Le Laos n’était pas sur ma liste….mais ça y est il est ajouté !!!!

    • Reply Marine Lascault 11 octobre 2017 at 18 h 55 min

      Tu as raison c’est vraiment génial !

  • Reply Sylvette et cie 13 octobre 2017 at 23 h 39 min

    C’est sûr que ces cascades, ça fait rêver … j’étais à la piscine ce soir, ça fait pas le même effet !!! ça fait envie aussi ces photos de montagne du Laos … allez , ça m’a fatiguée ce bô voyage … je vais faire de bô rêves cette nuit, merci !! Bisous de st andré-plage !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com