Kaohsiung Taïwan

Jours 359 à 361 : Kaohsiung, street art, kitsch et bouddhisme

30 janvier 2018

Samedi 27 janvier, nous quittons notre chambre de Kenting en espérant que notre prochain hébergement sera aussi bien ! Nous partons prendre notre petit déjeuner puis nous postons à un arrêt de bus. C’est en effet le moyen le plus simple (et direct) de rejoindre Kaohsiung, notre prochaine destination. Bon, les horaires sont tous en chinois, donc nous décidons simplement d’arrêter tous les bus qui passent et de leur demander s’ils y vont ! Les trois premiers n’y vont pas, mais nous n’attendrons pas plus de 20 minutes. Nous sommes aussi entre-temps abordés par trois chauffeurs de taxi, qui se rendent à Kaohsiung en partageant leur voiture avec plusieurs passagers pour réduire le prix. Nous refusons un peu par principe, car ils sont très insistants, ce qui a le don de nous énerver ! Néanmoins, l’un d’entre eux nous propose 300 dollars par personne (il baisse le prix par rapport aux autres passagers -qui payent 400- en voyant que nous ne sommes pas intéressés, du coup on trouve cela malhonnête et on refuse de le prendre), ce qui s’avèrera après coup être moins cher que le bus que nous prendrons. Celui-ci arrive peu après : nous payons 380$ chacun. C’est plus cher, mais tant pis ! Nous mettrons 2h30 environ à rejoindre Kaohsiung. Nous décidons de descendre quand nous voyons que nous sommes prêts d’un arrêt de métro pour rejoindre directement notre Airbnb.

Il se trouve à la station City council, un quartier assez calme et résidentiel, mais tout près du marché de nuit, ce qui est un très bon point ! Nous entrons seuls dans les lieux, l’appartement est pas mal mais nous avons largement perdu en qualité après notre chambre avec piscine ! Nous verrons en plus le soir qu’une personne vit dans l’appartement, mais ce n’est pas la personne de l’annonce. Elle est plutôt peu aimable et ne nous parle pas, ce qui est assez désagréable dans un Airbnb…

Nous nous reposons le reste de la journée et partons le soir tester le marché de nuit. Nous n’avons pas très faim et prenons donc un pain fourré à la viande (hyper hyper bon) et une assiette de dumplings à partager (excellents aussi).

Le lendemain, nous sommes vraiment fatigués et partons assez tard de l’appartement. Nous nous arrêtons pour déjeuner dans une bonne boulangerie comme Taïwan sait les faire et mangeons des sandwichs. Nous repartons ensuite en métro vers le nord de la ville, et plus précisément le métro « Ecological district », pour nous rendre au bord du Lotus pond, un grand lac. Il n’y a que deux lignes de métro à Kaohsiung, et elles sont très pratiques et pas chères.

Il y a une quinzaine de minutes de marche pour arriver au lac, et il faut avouer que nous avons du mal aujourd’hui : il fait très chaud (bizarrement) et nous sommes à plat. Nous sommes contents d’arriver dans le parc qui entoure le lac, surtout qu’il y fait un peu plus frais. C’est en plus assez joli et animé : des gens font du vélo autour du lac et il y a même un entraînement de kite surf avec une sorte de tire-fesses dans l’eau !

IMG_9124

Nous voyons de l’autre côté du lac ce pour quoi nous sommes venus : des pagodes et des statues toutes plus kitsches les unes que les autres ! Nous faisons donc le tour et arrivons au niveau des pagodes « Tigre et dragon » (et d’un ancien temple confucianiste, très beau pour le coup), qui tiennent ce nom des deux grosses statues devant les temples. On rentre par la bouche du dragon, et on ressort par celle du tigre : cela porte apparement bonheur ! On verra bien…

IMG_9137

IMG_9163

IMG_9167

Nous continuons notre route vers une autre pagode, cette fois avec seulement une grosse statue de dragon. Décidément, les Taïwanais aiment bien rentrer dans les statues car on peut ici aussi se balader à l’intérieur du dragon… Évidemment, c’est décoré de scènes mélangeant bouddhisme et mythologie, on ne sait pas trop… On ne comprendra jamais vraiment trop quelle religion est représentée dans chaque temple !

IMG_9202

IMG_9178

IMG_9186

IMG_9189

IMG_9192

L’intérieur d’un dragon !

IMG_9199

Nous ressortons par le derrière du dragon (c’est une expérience) et repartons vers le dernier « monument » qui entoure le lac, une statue de la divinité Xuanwu, une des plus importantes de la religion taoïste. Nous nous arrêtons sur un banc pour l’observer de loin, ainsi que les oiseaux sur le lac : des grues, des oies, des aigrettes et aussi de beaux hérons !

P1280377

P1280371

Nous faisons finalement demi-tour jusqu’au métro, pour aller cette fois vers le sud-ouest de la ville, tout au bout de l’autre ligne, à la station Sizihwan. Nous sortons au niveau de l’ancienne gare, où se tient désormais un musée, ainsi qu’un immense parc sur les anciens rails. Nous qui avions trouvé les alentours du lac relativement calmes pour un dimanche, nous comprenons que c’est ici que se réunissent tous les gens ! Ils font du cerf-volant, soufflent des bulles, promènent leur chien… bref c’est plein de monde et l’ambiance est vraiment sympa !

IMG_9219

IMG_9228

P1280406

Nous marchons en direction du Pier-2 Art Center, d’anciens entrepôts réhabilités en centre artistique avec des studios d’artistes, des boutiques et des restaurants. Un endroit vraiment sympa, très vivant et photogénique ! On a adoré ! Petit coup de cœur (enfin c’est surtout super drôle) pour le train miniature qui balade des gens sur des rails minuscules ! C’est un peu ridicule mais cela nous a bien fait rire ! On a aussi pu admirer pas mal de street art dans ce quartier, ce qui semble finalement assez rare à Taïwan !

IMG_9238

IMG_9244

P1280408

IMG_9255

IMG_9262

IMG_9269

P1280409

IMG_9272

P1280414

P1280412

IMG_9273

IMG_9276

P1280415

IMG_9284

IMG_9287

P1280417

P1280434

IMG_9290

P1280441

P1280443

Nous repartons finalement dans notre appartement puis pour le marché de nuit, avec au menu, la même chose que la veille !

Le lendemain, lundi 29 janvier, nous partons un peu avant midi de l’appartement, direction la gare de Kaohsiung (mais pour prendre un bus). Nous souhaitons aller visiter le temple Fo Guang Shan, à 20 kilomètres de la ville. En sortant du métro, il faut tourner à gauche (donc s’éloigner de la gare), c’est de là que partent les bus. Il faut se rendre dans le deuxième bâtiment un peu d’un bloc un peu décrépi. Nous achetons nos billets pour le bus (le numéro 8010) qui part à 12h55, soit dans 40 minutes. Nous sommes plutôt chanceux, car le suivant est à 18h… du coup, si nous étions arrivés un peu plus tard, la visite serait complètement tombée à l’eau ! Nous galérons un peu dans l’achat des billets, car la dame nous vend des cartes électroniques (comme des pass navigo qui peuvent servir pour tous les transports de la ville) mais nous voulons juste des tickets ! Finalement, nous finissons par comprendre que le bus est gratuit pour une certaine période en utilisant cette carte : c’est donc plus intéressant de payer 100 dollars chacun pour la carte que 70$ à chaque trajet (le prix normal en payant cash).

Nous partons à l’heure : il y en a pour une bonne heure de trajet jusqu’au monastère de Fo Guan Shan. Celui-ci est immense, sur plusieurs hectares, et c’est d’ailleurs l’un des lieux les plus sacrés du sud du pays pour les bouddhistes. Nous commençons par aller voir le Great Buddha Land, en haut d’une trentaine de marches. On y trouve une immense statue du Bouddha, ainsi que des dizaines (ou centaines) d’autres statues plus petites un peu partout autour. Tout le monastère est aussi décoré de jolies lanternes !

IMG_9301

P1290455

IMG_9304

IMG_9308

IMG_9311

P1290464

P1290467

En redescendant, nous voyons plein de gens s’affairer pour les préparatifs du nouvel an chinois, qui aura lieu dans une quinzaine de jours. Nous continuons notre chemin vers d’immenses bâtiments, qui abritent une école, une immense cantine, un musée, des logements pour les pèlerins, etc. Après un rapide tour du joli jardin (Lumbini garden, « Lumbini » étant la ville de naissance de Bouddha au Népal), nous nous rendons devant le Main Shrine, soit le temple principal. Il est immense et très impressionnant, et c’est très calme tout autour. Il n’y a que quelques touristes, mais surtout des fidèles et des moines (uniquement des femmes). Nous montons ensuite quelques marches pour atteindre les bâtiments du Golden Bouddha et du Jade Bouddha, reconnaissables par les statues qui ornent les quatre murs extérieurs. Au milieu se trouve le hall de méditation dans lequel nous ne rentrons évidemment pas.

P1290471

P1290476

P1290480

IMG_9360

IMG_9336

IMG_9344

P1290491

P1290493

IMG_9347

P1290503

P1290515

IMG_9353

En continuant sur la route, on arrive à la partie plus récente des lieux, et aussi la plus touristique. Il s’agit du Buddha Memorial Center, qui comprend un musée mais surtout une immense statue du Bouddha, qui serait « la plus grande statue de Bouddha en bronze et en position assise du monde». On pensait l’avoir déjà vue à Hong-Kong mais apparemment non ! Nous suivons une route qui descend et qui longe un improbable zoo miniature comprenant une pauvre autruche, des paons et un grand aquarium. Nous passons ensuite à côté de grandes statues de Pokémon en train d’être nettoyées… pourquoi pas… Nous montons de nouveau quelques marches et arrivons devant un autre grand bâtiment, recouvert d’une fresque assez incroyable. De là, nous pouvons finalement avoir une vue imprenable sur le fameux Bouddha.

IMG_9366

IMG_9372

P1290531

IMG_9362

P1290533

IMG_9376

Nous redescendons en direction de l’allée, pour avoir la vue sur les huit pagodes qui la longent, et sur la statue. C’est bien plus touristique que notre paisible (bien qu’immense) monastère, mais c’est vrai que la vue vaut le coup ! Pour y accéder, il faut passer par un premier bâtiment, et pour le coup on a vraiment l’impression d’être dans un mall, c’est assez étrange. Il y a même un Starbucks… Sous le Bouddha se trouve un musée, ainsi que quelques halls de prière. Nous ne sommes pas très motivés par le musée, du coup nous faisons un tour assez rapide et retournons vers le parking pour prendre le bus.

IMG_9387

IMG_9391

P1290557

Arrivés à l’arrêt de bus nous mettons un peu de temps à décider quoi faire car il y a pleins de numéros de bus, dont celui que nous avions pris à l’aller, mais les horaires ne correspondent pas avec ceux indiqués à la gare de départ. Du coup nous retournons à l’arrêt de Fo Guan Shan où le bus nous avait déposé (le Buddha Memorial center et le monastère ont deux arrêts distincts). On attend et le bus n’arrive pas aux horaires indiqués, nous commençons à flipper un peu (on est un peu traumatisés des bus manqués dans ce pays)… Finalement il arrive (à 17h au lieu de 16h40), et c’est toujours gratuit avec notre carte, parfait ! On a cru voir sur internet que la « promo » durait jusqu’au 28 février, mais on est vraiment pas sûrs ! On ne lit pas (encore) assez bien le chinois pour confirmer. Nous mettons de nouveau une petite heure pour rentrer. Il fait déjà nuit, nous repassons donc rapidement à l’appartement puis partons dîner, au marché de nuit évidemment.

Demain, départ pour Tainan ! Le trajet sera court car cette ville ne se situe qu’à une cinquantaine de kilomètres !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Chrisetdom 30 janvier 2018 at 23 h 07 min

    Je ne connais pas la Chine mais l’architecture de leurs monuments semblent s’ inspirés le leur voisin, non? Par contre Pokemon et kitsch font aussi partis de leur monde..joyeux mélange!

  • Reply Ppa 31 janvier 2018 at 21 h 58 min

    J’adore ce mélange ! du kitsch , du religieux , des pokémons !

  • Reply Charles WARUSFEL 1 février 2018 at 14 h 57 min

    Ce jeudi 1er février cela fait un an que vous avez débuté votre grand voyage au Népal. Pour avoir lu la totalité de vos reportages je trouve qu’une année passe vite ! Merci de nous faire partager votre périple, de nous faire connaître tous ces merveilleux pays, de nous faire rêver…et bravo pour la qualité de vos commentaires et pour les magnifiques photos que vous postez. Bises a vous deux.

    • Reply romain 1 février 2018 at 15 h 46 min

      Très bonne mémoire Charles ! Merci beaucoup de nous lire depuis le début ! 🙂

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.