Battambang Cambodge

Jours 277 & 278 : On vogue à Battambang !

18 novembre 2017

Dimanche 5 novembre, nous nous levons de nouveau de bonne heure, car nous partons aujourd’hui en direction de Battambang, la deuxième ville du pays, à 160 kilomètres de Siem Reap. Pour y aller, on peut bien sûr prendre le bus (cela prend trois heures environ), mais on peut aussi choisir l’option bateau, par le Tonlé Sap (le lac) comme nous l’avons fait (enfin c’est la maman de Marine qui organise, nous on suit) ! Il faut compter une vingtaine d’euros par personne, pick-up inclus (il est indispensable car l’embarcadère se trouve à une petite heure de là).

Il y a une pluie battante ce matin quand le bus vient nous chercher. On espère de tout notre être que le bateau a un toit… Apparemment la route jusqu’à l’embarcadère est jolie, mais pour honnête, nous avons quasiment dormi tout du long…

Nous montons dans notre bateau, qui, soulagement, a un toit. Mais contrairement à celui qui se rend à Phnom Penh (également possible depuis Siem Reap), le nôtre est ouvert sur les côtés ! Heureusement quand même des stores ont été installés pour nous protéger du vent et de la pluie. Nous pouvons quand même profiter des magnifiques paysages qui se profilent autour de nous quand la pluie se calme un peu. C’est le gros avantage de faire ce trajet en bateau : certes le confort est primaire, il ne fait pas très chaud, mais les vues sont incroyables ! Nous assistons au début du trajet à des envols spectaculaires d’oiseaux. Nous voyons des aigrettes, des grues, des cigognes et même des pélicans ! Les apprentis-ornithologues sont ravis.

IMG_1188

IMG_1200

IMG_1172

IMG_1218

Nous passons également à côté d’un nombre impressionnant de villages flottants. Nous découvrons vraiment un autre visage du Cambodge, où les habitants ont construit leur vie tout autour de l’eau, un peu de la même manière que sur la baie du Mékong au Vietnam. Les échoppes, les églises, les temples, les écoles, les mosquées… tout est construit sur les abords de la rivière. Le bateau que nous utilisons est majoritairement prévu pour les touristes, mais quelques locaux l’utilisent quand même. Le bateau les dépose, vient les chercher, ou parfois sert juste de transport de marchandises.

IMG_1079

IMG_1097

IMG_1110

IMG_1127

IMG_1136

IMG_1138

IMG_1153

IMG_1166

Nous assistons à des scènes de vie assez incroyables, notamment grâce aux enfants. Nous sommes impressionnés de voir à quel point ils sont débrouillards (même si après quelques mois en Asie on se disait déjà que nous n’étions pas très dégourdis enfants). Nous en croisons pas mal qui manoeuvrent leur bateau tout seul, que ce soit grâce à une rame ou à l’aide d’un moteur (ils vont d’ailleurs hyper vite !). Sur les rives, des enfants nous saluent par dizaines. Encore une fois, les Cambodgiens se révèlent être des gens adorables, c’est vraiment un plaisir de voyager dans ce pays.

IMG_1195

IMG_1251

IMG_1184

IMG_1193

IMG_1230

IMG_1232

Nous sommes à la fin de la saison des pluies (début novembre), du coup le niveau de l’eau est suffisant partout. Apparemment ce n’est pas le cas tout le temps, il faut se renseigner avant de prendre le bateau car les trajets peuvent durer de 6h à 9h. Nous concernant, nous mettrons 7h, ce qui est plutôt honnête… surtout que nous sommes retardés en début de trajet par des plantes aquatiques ! Alors que nous passons dans une immense étendue de ces végétaux, les hélices se mettent à tourner dans le vide, et le bateau n’avance plus. Un nombre de plantes assez impressionnant s’est bloqué et nous tire vers l’arrière ! Heureusement, l’équipage semble être habitué (même s’ils n’ont pas l’air rassurés non plus), et parviennent au bout d’une petite demi-heure à nous débloquer, en faisant tourner le moteur à l’envers et en tentant d’enlever les plantes avec un bâton. Un autre bateau devant nous fait également marche arrière et déblaye le passage pour que notre bateau passe plus facilement. Nous repartons rassurés, car pendant un moment nous avons eu un peu peur d’être bloqués au milieu de nulle part !

IMG_1045

IMG_1064

IMG_1066

IMG_1059

Refroidissement du moteur à la cambodgienne

Nous faisons une petite pause autour de midi, dans un petit restaurant flottant. Quelques plats sont déjà préparés, on choisit celui que l’on préfère avec du riz. Nous prenons des haricots au piment et à la citronnelle, et c’est plutôt très bon ! Jusqu’à la fin du voyage, nous resterons sur le fleuve, qui rapetisse de plus en plus, nous permettant de mieux observer les rives.

IMG_1246

IMG_1235

IMG_1253

IMG_1260

IMG_1269

IMG_1278

IMG_1282

IMG_1291

IMG_1298

Nous arrivons finalement vers 16h30. Un tuk tuk de la guest house vient directement nous chercher à l’embarcadère. Il nous emmène à Sangker Villa, notre logement pour deux nuits. Nous sommes accueillis par une jeune Française, qui nous montre nos chambres et la jolie piscine (glacée) !

La fin de journée sera plutôt calme pour nous. Pendant que les parents de Marine et son frère partent se promener dans Battambang, nous restons nous reposer à la guest house. Et oui, on n’encaisse plus très bien les longs trajets !

IMG_20171105_155723

Les chats de la guesthouse (l’un d’eux viendra même nous rendre visite dans la chambre…)

Le soir, nous partons tous dîner au Vintage, un restaurant tenu par un Français et sa femme Khmère. C’est vraiment excellent et c’est le point de repère des expatriés Français de la ville, qui sont assez nombreux ! Nous y resterons d’ailleurs jusqu’à la « ferm’  » (comme on dit) !

Le lendemain, après un bon petit déjeuner, nous partons en tuk tuk faire un tour des alentours. Battambang est une jolie ville, très agréable, mais ce sont surtout pour ses environs que nous sommes venus ! La campagne autour est très belle, avec de nombreuses rizières, de jolies maisons traditionnelles, et la rivière qui y serpente. Notre chauffeur de tuk tuk s’appelle David, et il est vraiment génial ! Déjà, il est très drôle, et il a un don assez incroyable dans l’imitation d’animaux (surtout les chiens et les coqs !). C’est lui qui nous a concocté ce petit tour à la découverte de la campagne environnante.

Le premier arrêt est la visite d’une maison sur pilotis traditionnelle, chez Mrs Bun Roeng (trouvable sur Tripadvisor). La visite est gratuite, et assurée par le neveu de la propriétaire, qui parle un français quasiment parfait ! Il nous explique la construction du lieu, les types de bois utilisés, le mobilier traditionnel… La maison est magnifique, mais a tout de même un passé tragique. Alors que le régime des Khmers Rouges étaient au pouvoir entre 1975 et 1979, la maison a été saisie pour servir de cantine aux travailleurs forcés de la région. Elle accueillait jusqu’à 250 travailleurs par jour. La maison en garde encore des marques : le sel stocké dans la cuisine a totalement rongé le bois, et celle-ci n’est donc plus d’origine, elle a été reconstruite des années plus tard avec des matériaux moins nobles. D’énormes jarres contenant de l’eau ont également laissé des traces sur le sol, et le bois de la rambarde au-dessus de ces dernières est désormais abîmé à cause de cette eau. Ces traces ont été volontairement laissées par les propriétaires, comme un devoir de mémoire porté par la maison. À la fin de la visite, une petite boutique permet d’acheter quelques souvenirs fabriqués à la main par des artisans Cambodgiens. Après un petit tour dans le beau jardin, nous repartons dans notre tuk tuk.

IMG_20171106_140407

IMG_1304

IMG_1315

IMG_1321

Notre chauffeur nous arrête ensuite près d’un beau pont suspendu, puis nous nous arrêtons au bord de la rivière, en face d’un village musulman. La terre est riche et l’agriculture est importante dans cette région. Nous voyons des plantations d’aubergines, de papayes…

IMG_1332

IMG_1335

IMG_1340

IMG_1343

IMG_1348

IMG_1351

Nous avons aussi l’occasion de découvrir une culture de champignons blancs, qui poussent dans des bouteilles sous des immenses bâches. C’est la fin de la récolte donc il n’y en a plus beaucoup, mais c’est intéressant de voir comment les champignons sont cultivés !

IMG_20171106_145328

Nous nous arrêtons aussi près d’un arbre où comme à Phnom Pehn, logent des centaines de chauve-souris. Selon notre chauffeur/guide, elles se réfugient ici car elles sont protégées par les bonzes qui vivent dans le temple juste à côté. Les chauve-souris sont apparemment un met de choix au Cambodge (pourquoi pas après tout…), et sont donc chassées… sauf aux abords du temple, où les moines Bouddhistes s’y opposent ! Notre chauffeur nous achète des snacks typiquement cambodgiens dans un petit stand juste à côté : des patates douces et des bananes frites. Super bons !

Notre dernier stop de la journée est le temple Banan, un temple qui selon de nombreux Cambodgiens aurait inspiré certains des temples d’Angkor (pas tous, car il ne date « que »du 12ème siècle). Celui-ci se trouve en haut d’une petite colline, et il y a 350 marches pour y accéder. De nombreux enfants se regroupent en bas et accompagnent les touristes le long de leur ascension, en leur faisant de l’air avec des morceaux de carton. Bien entendu, ce geste n’est pas gratuit et ils s’attendent à recevoir quelque chose en échange… Le mieux est de refuser gentiment dès le début, et ainsi de ne pas encourager le travail des enfants.

La montée est assez rapide finalement ! Arrivés en haut, nous découvrons le temple, composé de 5 tours, plutôt bien conservées. L’ensemble est arboré, voire même un peu fleuri, ce qui lui donne pas mal de charme ! Par contre, malgré la hauteur, on ne peut avoir qu’une vue assez limitée sur la campagne de Battambang, il y a pour le coup trop d’arbres ! C’est tout de même un temple qui mérite le détour, surtout si l’on a aimé Angkor (ou que l’on veut s’y préparer) !

IMG_1363

IMG_1356

IMG_1390

IMG_1371

Un touriste qui pose…

IMG_1376

IMG_1386

IMG_1406

IMG_1393

IMG_1400

IMG_1409

Nous redescendons doucement, car les marches sont étroites et un peu difficiles, et retrouvons notre chauffeur en bas. Il nous attend cette fois avec des épis de mais cuits ! Nous les dégustons avec une boisson, juste à côté d’un petit lac très agréable.

Nous repartons à la guest house pour nous reposer un peu. Le soir, nous faisons un tour dans une boutique tenue par deux Français, que Christine avait rencontrés en France, à Trégastel ! Le magasin s’appelle la Fabrik et vend pleins de belles choses (accessoires, bijoux, décoration, alcools…). La famille de Marine y est déjà allée hier quand elle visitait la ville, mais à la vue des belles choses ramenées, nous avons décidé d’y faire aussi un tour ! Nous trouvons notamment un krama, le tissu khmer à carreaux typiques, qui sert un peu à tout : pagne, porte-bébé, écharpe, couverture… Il est magnifique en plus !

Nous terminons la soirée toujours au Vintage, où nous nous régalons encore une fois. Notre séjour à Battambang est déjà fini, mais nous avons vraiment adoré cette ville, qui est calme mais aussi très vivante ! Elle n’est pas trop touristique ce qui est plutôt agréable, surtout après Siem Reap.

Demain, nous partons direction Kep, tout au sud cette fois !

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Chrisetdom 20 novembre 2017 at 19 h 19 min

    Battambang est vraiment mon coup de coeur cambodgien!! Et cette traversée du Tonlé Sap etait vraiment un très beau moment!!

    • Reply Marine Lascault 20 novembre 2017 at 19 h 23 min

      Oui je crois que pour moi aussi (Angkor est hors concours bien sûr !)

  • Reply Ppa 20 novembre 2017 at 19 h 35 min

    Quel plaisir de voir tous ces enfants, ça nous rappelle le Vietnam
    et toujours de magnifiques photos !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com