Cambodge Phnom Penh

Jours 270 à 273 : Retrouvailles à Phnom Penh

11 novembre 2017

Dimanche 29 octobre (et oui nous avons un léger retard sur les articles), nous devons prendre le bus direction Phnom Penh, la capitale du Cambodge. Nous qui avions prévu de nous lever vers 7h30, nous sommes réveillés en trombe avant notre réveil par le gérant de la guest house qui nous dit que le bus va arriver d’ici 5-10 minutes (un bus très en avance, une première !). Nous nous préparons donc au plus vite, et finalement sommes bien à l’heure quand ce dernier se gare devant notre hôtel. Il s’agit d’un petit van, qui comprend une douzaine de place, dont des strapontins (toujours utilisés). Nous nous serrons dedans avec les 4 Allemands qui nous accompagnent. Le confort n’est pas au maximum, mais normalement, le trajet sera rapide !

ll y a un peu moins de 250 kilomètres entre Kratie et Phnom Penh, et nous mettrons un peu plus de 4 heures, pause comprise, ce qui est plutôt honnête. Notre premier apriori sur les routes du Cambodge se confirme : elles ne sont pas bonnes (en tout cas dans cette région), pas toujours bétonnées, bref cela bouge pas mal et ça ne roule pas très vite.

Une fois à Phnom Penh, le bus nous dépose devant son agence, à quelques kilomètres de notre hôtel. Nous négocions un tuk-tuk 3$ (au lieu des 5$ demandés à la base), et c’est parti ! Nous découvrons une jolie ville, qui semble bien moins pauvre que le reste du pays (où de ce que nous en avons vu). Il fait beau en plus, donc elle se présente sous son meilleur jour.

Tout comme le Vietnam (où les parents de Romain nous avaient rejoints), le Cambodge est une étape un peu particulière dans notre périple puisque c’est là que nous retrouvent Christine et Dominique, les parents de Marine, ainsi que son frère Rémi (ne manquent que Charlotte et Julien qui n’ont pas pu venir malheureusement). Ils n’arrivent que demain, mais nous avons décidé de loger cette nuit dans le même hôtel, histoire de vérifier si tout est ok ! Nous logeons donc au Jasmin Monument Hotel, au sud de la ville (vers le Wat Lanka), un petit hôtel familial mais très sympa, avec une jolie piscine. C’est d’ailleurs à cette activité que nous consacrons le reste de la journée, après avoir mangé un déjeuner assez copieux. Le soir, nous partons direction le mall Aeon, qui est réellement immense et plutôt sympa. On découvre que c’est un vrai lieu de rassemblement pour les Cambodgiens (les plus aisés en tout cas), notamment en cette période de fête (la fête de l’eau est prévue dans deux jours, et Halloween a l’air d’être également très appréciée ici). Nous faisons un peu les magasins, mangeons un petit « roi du burger » et retournons à l’hôtel faire une bonne nuit.

IMG_20171030_170932

Pastis, notre nouvel ami de l’hôtel

Le lendemain, nous nous levons pour le petit déjeuner, et ne faisons pas grand chose si ce n’est apporter notre linge dans une laverie à proximité, déjeuner dans un restaurant coréen (Tiger Topoki, super bon) et profiter de la piscine en attendant les parents de Marine. Leur avion atterrit aux alentours de 17h, et finalement ils n’arrivent à l’hôtel qu’un peu avant 19 heures, après une belle découverte des bouchons cambodgiens (et plus d’un jour de voyage) !

Après les retrouvailles, quand tout le monde est installé, nous partons diner dans un restaurant à proximité, De Boat Cambodia, qui sert de la bonne nourriture thaï. C’est l’heure ensuite de prendre l’apéro avec une bouteille de champagne ramenée du pays ! Nous partons ensuite nous coucher car tout le monde est bien fatigué (enfin, nous ça va encore après notre « grosse » journée !).

Le lendemain, c’est parti pour la vraie découverte de Phnom Penh. Comme l’hôtel est assez central, nous partons à pied. En quelques minutes, nous découvrons l’immense place de l’Indépendance, et les deux pagodes qui la composent. Nous parcourons ensuite les rues du centre, en passant derrière le Palais Royal. Nous trouvons que Phnom Penh est une ville plutôt agréable, elle nous rappelle en certains points Hanoi et son ambiance. Ce n’est pas le gros coup de coeur, mais c’est une capitale asiatique sympathique et avec du charme.

IMG_9324

IMG_9345

IMG_9346

IMG_9348

IMG_9328

IMG_9481

IMG_9489

IMG_9494

Nous continuons jusqu’au marché central, qui se trouve dans un bâtiment jaune et blanc art déco assez particulier, en forme de gros dôme en escalier, duquel partent 4 grandes allées recouvertes. On trouve de tout dans ce marché, et les parties sont bien distinctes les unes des autres. Au centre, ce sont majoritairement des bijoux qui sont vendus. Dans les allées, beaucoup de vêtements, et quelques souvenirs. Autour du bâtiment, on trouve de la nourriture (fruits, légumes, poissons) mais aussi toujours des vêtements, des chaussures et du matériel pour la maison. Nous faisons quelques achats (notamment un drapeau du Cambodge, car nous en achetons un dans chaque pays) et repartons après un tour finalement assez rapide. Nous nous attendions à trouver un peu de street food comme c’est par exemple le cas dans le superbe marché de Hô-Chi-Minh City, mais nous n’en avons pas vu ici. 

IMG_9355

IMG_9353

IMG_9360

IMG_9370

IMG_9376

IMG_9380

IMG_9385

Nous nous dirigeons ensuite vers le Wat Phnom, un temple situé un peu à l’est du marché central. Sur la route, nous passons devant la jolie poste de la ville, de style colonial français. En face, un joli loft est à vendre dans une belle maison coloniale ! Avis aux amateurs…

IMG_9411

IMG_9402

IMG_9419

IMG_9423

L’entrée du temple est ici payante (1$ par personne), mais la visite vaut le coup. Le temple est situé un peu en hauteur, il faut donc monter quelques marches. L’escalier est entouré comme souvent des statues de nagas (de la famille des « najas »). Le temple est en activité et il y a beaucoup de fidèles qui s’y rendent, mais on peut quand même faire un tour à l’intérieur, où se trouvent notamment une magnifique statue de Bouddha et de belles peintures. On peut ensuite faire le tour jusqu’à un stupa blanc à l’arrière, dans un jardin où poussent de splendides bougainvilliers. Devant le temple, en bas des marches, ne manquez pas l’immense arbre où se nichent des centaines de chauve-souris : très impressionnant ! 

IMG_9433

IMG_9438

IMG_9440

IMG_9447

IMG_9452

IMG_9460

IMG_9466

IMG_9472

Nous redescendons pour visiter un « kiosque » que nous avions pris d’en haut pour un deuxième temple à cause de son toit typique ! Petit échec mais rien de bien méchant ! Du coup, nous retournons vers le sud de la ville, avec un petit stop dans un restaurant local où nous testons des spécialités khmères. Il faut dire que jusqu’à présent, nous n’avions pas goûté de plats cambodgiens extraordinaires, mais surtout parce que les restaurants n’étaient pas très bons. C’est ici déjà beaucoup mieux : entre les salades de mangue, les currys de légumes, le boeuf loc lac et le riz frit, nous nous régalons. Sans oublier les bières à 1$, que l’on trouve absolument partout au Cambodge (on en trouve même de bien moins chères à 0,50$ pièce).

L’après-midi, nous partons du côté du palais royal. Le matin en partant, nous avions croisé quelques chauffeurs de tuk tuk qui nous ont dit qu’en raison de l’anniversaire du couronnement du roi et de la fête de l’eau à venir, tous les monuments étaient fermés. Cela nous avait un peu étonné car nous sommes pile entre les deux fêtes. Et en effet, il semble qu’ils aient raconté cela pour pouvoir nous emmener ailleurs, car le musée national khmer est bel et bien ouvert, ainsi que le Palais Royal. Nous ne nous contenterons que de les admirer de dehors, car les entrées sont assez chères (chacun à 10$ par personne, hors audio-guide). Les deux bâtiments valent néanmoins le détour, ils sont tous les deux très beaux. Nous avons particulièrement aimé le musée, son beau jardin et ses statues. Le parc devant le Palais Royal, en face du Mékong est quant à lui est un vrai lieu de rencontre pour les Cambodgiens. Ils s’y retrouvent, mangent, discutent… Le lieu est très sympa à prendre en photo car nous assistons à des vols de pigeons assez incroyables… Ils font vraiment le show ! Nous admirons un peu la vue devant le Mékong car c’est probablement la dernière fois que nous le verrons.

IMG_9506

IMG_9516

IMG_9524

On retrouve même notre ami Ganesh ! 

IMG_9534

IMG_9546

IMG_9549

IMG_9579

IMG_9580

IMG_9583

IMG_9607

IMG_20171031_161816

Nous rentrons ensuite à l’hôtel, profitons un peu de la piscine et prenons l’apéritif avec un excellent pâté français ! Direction ensuite le restaurant Eleven One BKK, une très bonne adresse fusion avec une jolie terrasse.

IMG_20171031_195617

Cuisine fusion : Burger Khmère et curry de porc aux patates

Le lendemain matin, nous décidons de partir visiter la prison S-21 (Tuol Seng), qui est un triste vestige du régime des Khmers Rouge, au pouvoir entre 1975 et 1979. C’est une visite assez nécessaire (5$ l’entrée, 8$ avec l’audioguide, qui est très intéressant) qui permet de se rendre vite compte de l’horreur absolue vécue par les citoyens Cambodgiens il y a moins de 40 ans. La prison S-21 est particulièrement dramatique, car le bâtiment d’origine est un lycée. Les Khmers Rouges l’ont récupérée à leur arrivée au pouvoir, après avoir pris Phnom Penh en 1975 et l’avoir complètement vidée de ses habitants. La majorité a été réduite en esclavage dans les campagnes, les autres, des intellectuels (ou les gens qui portaient des lunettes, ou parlaient une autre langue), des moines, des étudiants, des opposants politiques (et même des enfants), considérés comme des ennemis du régime, ont été envoyés dans des prisons de ce type (dont 20000 à Tuol Seng) où ils ont été exécutés tôt ou tard. À la libération de Tuol Seng par les Vietnamiens, il ne restait que 7 survivants. En tout, 14000 personnes auraient été détenus dans cette prison.

La visite de la prison est particulièrement éprouvante, déjà parce que le lieu ressemble toujours à un lycée, la cour est arborée, et un carrelage à damier jaune et blanc recouvre toutes les pièces. Mais les récits des faits et l’aménagement des pièces rendent cet endroit complètement glaçant. Des cellules individuelles en bois et en pierres ont été construites dans la précipitation. Pas besoin de portes, les prisonniers y étaient enchaînés. Pendant la nuit, un seul bruit de chaîne et ils étaient violemment battus. On peut évidemment avoir le récit des différentes tortures vécues. Les barres de gymnastique de la cour de récréation ont été par exemple utilisés pour diverses tortures. Le but était bien sûr que les prisonniers avouent les faits reprochés (vrais ou non), et de toute façon, la sentence était la même dans tous les cas : les killing fields, à une vingtaine de kilomètres de la ville, où ils étaient exécutés. Pour ne pas gaspiller de balles, ils étaient généralement frappés à mort à l’aide des crosses de fusils, puis jetés dans des fosses. 

IMG_20171101_121742

IMG_20171101_112451

IMG_9623

IMG_20171101_122523

Le musée comprend aussi une exposition photo, et bien sûr un mémorial pour les victimes. Certaines salles relatent également l’histoire des Khmers rouges et de Pol Pot, et leur arrivée au pouvoir, vécue comme une libération par les citoyens. Enfin, pendant une journée seulement, car deux jours après, tous étaient réduits au travail forcé, les enfants séparés de leurs familles. Bref, une histoire qui ne donne pas vraiment foi en l’humanité, et qui force le respect envers les Cambodgiens qui s’en relèvent à peine, s’ils le peuvent. Les Khmers Rouges n’ont étaient au pouvoir que 4 ans, mais ils ont continué d’exister jusqu’en 1999, et tous les dirigeants n’ont pas été jugés et condamnés pour leurs crimes. Pendant ces 4 ans, on compte environ 1,7 millions de morts (famine, maladies, tortures et assassinats en masse), soit 20% de la population, ainsi que des millions de réfugiés.

Nous repartons logiquement un peu sonnés par cette visite, et tentons de passer à des choses un peu plus légères en nous dirigeant vers le marché russe, à un petit kilomètre de là. Avant d’en faire le tour, nous partons manger dans un restaurant qui donne sur les toits du marché. Une vue assez inattendue sur ces centaines de toits de taule ! Nous prenons un bon déjeuner puis direction le marché russe (qui n’a de russe que le nom). C’est un dédale de petites allées où l’on trouve ici aussi de tout (et aussi de la street food pour le coup). On peut facilement y faire ses achats de souvenirs, il y en a même plus qu’au marché central. Nous nous arrêtons pour faire une petite pause et buvons un café dans une échoppe qui sert le meilleur café glacé de la ville (selon lui bien sûr) ! À bon entendeur ! Le gérant est très gentil et parle bien le Français, comme de nombreux Cambodgiens d’ailleurs.

IMG_9624

IMG_9635

IMG_9638

IMG_9642

IMG_9631

IMG_9649

IMG_9653

IMG_9668

IMG_9686

IMG_9687

IMG_9689

IMG_20171101_131052

IMG_20171101_131203

Nous repartons en tuk tuk direction le Wat Lanka, qui se trouve à quelques centaines de mètres de notre hôtel. C’est un joli temple qui mérite le détour si l’on a le temps ! Nous rentrons finalement nous reposer, et le soir dînons dans un autre super restaurant, Mok Mony…

IMG_9699

IMG_9706 IMG_9703 IMG_9707

IMG_20171101_200148

Brochettes de boeuf dans des feuilles de betterave, à tomber par terre !

Demain, nous prenons l’avion direction Siem Reap, pour découvrir enfin les mythiques temples d’Angkor !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply ChrisetDom 12 novembre 2017 at 14 h 05 min

    Quel plaisir de vous relire pour revivre à nouveau ce merveilleux voyage plein d’émotions !. En plus le gros avantage c’est qu’on se souvient de tout…..

  • Reply prugniel claude et jacqueline prugniel 12 novembre 2017 at 17 h 33 min

    enfin, on vous retrouve, avec toujours autant de plaisir. Vous nous avez fait revivre des souvenirs de situations rapportées par d »autres personnes qui vivaient certains de ces évènements. A bientôt des reportages plus gais.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com