Central Java Indonésie

Jours 170 & 171 : Découverte de la campagne javanaise à Borobudur

22 juillet 2017

Vendredi 21 juillet, nous partons vers midi de Prambanan en direction de Borobudur, un temple bouddhiste du 9ème siècle, qui est le site le plus visité d’Indonésie. Nous prenons un taxi Grab, qui mettra bien 1h30 à nous y emmener, pour 120 000 roupies (à peu près 8€). Il nous emmène directement dans notre nouveau homestay, Griya Harja, qui se trouve à quelques kilomètres du site de Borobudur, en pleine campagne. L’accueil y est excellent, et nous sommes entourés d’animaux et de rizières. Nous commandons de quoi déjeuner alors qu’il se met à pleuvoir. Cela ne dure pas très longtemps, et quand la pluie s’arrête enfin, nous décidons de partir nous promener à pied dans les alentours. Nous sommes à quelques minutes d’un petit village. Ici, le sol est très fertile et les habitants vivent principalement de l’agriculture : ils cultivent le riz, les papayes, les piments, les choux, que l’on retrouve dans la cuisine javanaise. L’une des spécialités du village est aussi le vermicelle fait à partir de haricots mungo. Nous croisons beaucoup de monde, et nous recevons une incroyable quantité de sourires et de bonjours… Les Indonésiens sont très souriants, et ils le font partager. C’est un vrai plaisir !

Nous profitons du magnifique ciel orageux de fin de journée qui illumine les champs et les montagnes en arrière-plan. Cela doit faire depuis le Sri Lanka que nous n’avons pas profité de paysages de nature aussi splendide. Et pour couronner le tout, il y a des animaux partout : des poulets et poussins par milliers, des chèvres, des vaches…

IMG_0269

P7215860

IMG_0278

IMG_0277

IMG_0319

IMG_0320

P7215847

P7215849

P7215853

P7215858

P7215877

P7215883

P7215889

P7215891

Alors que le soleil est en train de se coucher, nous rentrons à la guest house et commandons à manger.

Le lendemain, nous nous réveillons très (trop) tôt, vers 4h30, pour aller admirer le lever de soleil. Il y a deux façons d’aller voir le lever de soleil sur Borobudur : sur le site même, en payant un billet à presque 30€ ou sur une colline à quelques kilomètres, pour 30 000 rps chacun (2€). Vous commencez à nous connaître, nous tentons d’éviter au maximum ces attractions qui prennent trop sur le budget. C’est donc cette deuxième solution que nous avons tenté. Nous avons pris un scooter de la guest house et l’un de nos hôtes nous a guidés jusqu’au point de vue, au comptoir de tickets. Il y a alors une dizaine de minutes de marche pour arriver jusqu’au point de vue en hauteur. Nous nous asseyons à de bonnes places, et attendons le lever de soleil, prévu à 5h50. Malheureusement, au fur et à mesure que le jour se lève, nous nous rendons compte qu’il y a beaucoup, beaucoup de brume. On s’en doutait un peu car nous ne voyions aucune étoiles, mais à ce point… C’est une vraie purée de poix comme on dit chez nous ! Et ce n’est pas prêt de se lever, on ne voit rien du tout (heureusement quelques stupas miniatures décoratives nous permettent de faire quelques photos). Vers 6h05, nous abdiquons, et redescendons reprendre notre scooter. Là, nous sommes surpris de voir notre hôte, qui n’est pas reparti à la guest house… En effet, mic-mac de clés, il avait les nôtres, et nous les siennes, et il a préféré nous attendre. Nous repartons direction la guest house pour dormir quelques heures et prendre le petit déjeuner.

IMG_0337

IMG_0336

Après un retardement dans le programme dû à un malheureux incident de caca de poule sur le lit (pas plus d’informations à communiquer), nous reprenons le scooter, sans guide cette fois. Suite à l’échec du lever de soleil de ce matin, nous décidons de chercher un point de vue sur Borobudur, au hasard des routes entourant le temple. Nouvel échec après 30mn à tourner en rond, il restera caché derrière les arbres !

Nous avions noté plusieurs points sur la carte à visiter, principalement des temples et de petits villages, et décidons donc de nous diriger vers notre première étape, Candi Pawon, un petit temple au nord de Borobudur. Il est tout petit et très simple, mais très joli. Il est bien visible de l’extérieur, mais on peut y accéder en payant une toute petite entrée de 3000 roupies (soit 0,19€) qui comprend aussi l’entrée pour un autre temple. Nous faisons rapidement le tour, puis nous arrêtons dans un petit café qui sert du kopi luwak, le café « à base » de caca de civettes, ces petits animaux qui ressemblent un peu (très vite fait) à des ratons laveurs. Ici, il est beaucoup moins cher que dans le café où nous avions été à Yogyakarta (25000 rps la tasse). Les propriétaires font eux-mêmes pousser leur café et élèvent des petites civettes que nous pouvons observer dans le jardin. Elles sont très mignonnes, mais font un peu de peine dans leurs petites cages… Le café est par contre très bon, et très doux.

IMG_0340

IMG_0342

IMG_0343

IMG_0346

En haut, les grains de cafés avant digestion; en bas à gauche, les graines après « passage » dans la civette; en bas à droite, les graines après un premier lavage.

Nous repartons en direction du deuxième temple, Candi Mendut, à quelques kilomètres. Celui-ci se trouve dans un immense parc, et est aussi plus grand que le précédent. Il est très beau et assez imposant, et abrite une magnifique statue de Bouddha de 3 mètres (« la plus belle statue de Bouddha de Java » d’après ce qu’on a lu). Nous repartons en évitant tant bien que mal les vendeurs (pas mal insistants, c’est d’ailleurs la première fois en Indonésie que nous sommes sollicités comme ça).

IMG_0362

IMG_0359

IMG_0368

IMG_0366

IMG_0380

IMG_0363

IMG_0374

IMG_0378

Nous tentons ensuite à nouveau de trouver un joli point de vue sur Borobudur en reprenant le scooter, tout en suivant la direction de petits villages notés sur notre carte. Pas de photos des villages (scooter oblige), mais nous finirons par trouver un petit (et distant) point de vue sur Borobudur !

IMG_0381

Nous repartons en direction de la Chicken church (l’église du poulet), qui se situe en haut d’une colline, pas loin de là où nous avons « vu » le lever de soleil. Nous prenons les tickets (30 000 roupies chacun) et commençons à monter la petite colline. La Chicken church est un bâtiment assez particulier, en forme de poulet. Elle se veut une église pour toutes les religions. On peut monter jusqu’en haut (sur la tête du poulet) et ainsi avoir une magnifique vue sur les alentours, et notamment Borobudur (!!), car le temps est plus clément que ce matin. A l’arrière du bâtiment, se trouve un petit café où sont servis gratuitement de petits snacks, du manioc frit. Vraiment excellent ! Nous nous asseyons à l’extérieur pour admirer la magnifique vue sur les montagnes.

IMG_0384

IMG_0389

IMG_0398

IMG_0405

IMG_0411

IMG_0418

IMG_0414

IMG_0423

Nous rentrons finalement vers la guest house, accompagnés d’une belle lumière. Le soir, nous commandons des nasi goreng (et oui on aime bien), et comme nous nous sentons aventuriers, nous les demandons « spicy » ! Et en effet cela arrache bien !

Demain, nous partirons à la découverte de belles rizières en terrasses à une trentaine de kilomètres d’ici.

IMG_0440

IMG_0433

Fin de journée : finalement, le meilleur point de vue se trouvait juste à côté de notre guesthouse…

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Chrisetdom 25 juillet 2017 at 21 h 50 min

    Moi c’est sûr je ne vais pas me remettre à boire du café même s’il est délicieux digéré par ces petites civettes. D’ailleurs pourquoi beaucoup de tabac café en France s’appelle la Civette????. Très originale l’église poulet même si je ne comprends pas la signification du poulet, père de toutes les religions!!!

    • Reply Marine Lascault 26 juillet 2017 at 4 h 20 min

      Aucune idée pour la civette 🤔 je sais pas si cela a un rapport… Non nous non plus on a pas trop vu le rapport avec le poulet, peut-être parce que tout le monde aime les poulets ??

  • Reply odile 26 juillet 2017 at 21 h 11 min

    Ca tombe bien, je viens de lire que Werner Herzog vient de faire un documentaire pour Netflix sur des volcans, etc… mais le plus remarquable ( là je copie l’article) ce sont les hommes dans leur démesure, leur folie Et parmi eux il a trouvé un charpentier indonésien qui a décidé de construire une église en forme de poulet ! Serait ce la vôtre?
    Ce serait rigolo…

    • Reply Marine Lascault 28 juillet 2017 at 12 h 41 min

      Oh marrant ça ! L’église poulet c’est une sacrée coincidence en effet 🙂 C’est très possible que ce soit la nôtre. On va essayer de regarder ce documentaire pour voir !

  • Reply odile 26 juillet 2017 at 21 h 24 min

    bon, j’ai oublié de mettre le titre du documentaire : « au fin fond de la fournaise »

    • Reply Marine Lascault 28 juillet 2017 at 12 h 42 min

      Ca va nous aider merci 😉

      • Reply odile 28 juillet 2017 at 15 h 35 min

        alors c’est vexant pour le constructeur de dire que c’est un poulet car il a voulu faire une colombe, lieu de prières pour toutes les religions, c’est une Voix qui lui a dit de la construire….

        • Reply Marine Lascault 28 juillet 2017 at 17 h 45 min

          ahah oui un peu car tout le monde l’appelle poulet là-bas ! en même temps la ressemblance avec une colombe n’est pas flagrante !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com