Népal Pokhara

Jours 12 & 13 : Les deux facettes de Pokhara

14 février 2017

Lundi 13 février, nous quittons Bandipur et notre guest house par le bus de 9h30, qui se dirige tout droit vers Pokhara, notre prochaine destination. Il y a une soixantaine de kilomètres à parcourir, cela nous prendra 3 heures au total. Le bus nous dépose à la gare routière de Pokhara, qui se trouve à 3 kilomètres de Lakeside, le quartier qui longe le magnifique Lac Phewa, et l’endroit où l’on peut se loger facilement, à moindre coût. Nous prenons un taxi pour nous y rendre (plus pratique avec les gros sacs), cela nous coûte 250 rps.
Pokhara est la deuxième ville du pays, mais touristiquement parlant, elle semble loin devant Kathmandu. C’est effectivement le point de départ des principaux treks du pays vers les Annapurnas. A Lakeside, la ville pullule de guest-house et de restaurants, tous très occidentalisés et très modernes, mais qui font assez envie il faut l’avouer. On croise beaucoup plus de touristes qu’à Kathmandu et aux autres villes visitées au Népal.

Après avoir pas mal marché, nous nous retrouvons vers la rive sud du lac, et nous décidons de nous installer à la Peace Eye Guest House, où nous avons l’impression d’être dans un hôtel 5 étoiles (pour moins de 12€ la nuit…). La chambre est bien décorée, il y a de l’eau chaude (à peu près tout le temps), le wifi, et le lit est immense et très confortable. Nous partons déjeuner autour de notre guest-house : dans beaucoup de restaurants, les prix sont plus élevés qu’ailleurs au Népal étant donné l’affluence de la ville. Néanmoins, nous trouvons un restaurant sympathique avec un jardin où nous dégustons un curry de pommes de terre et haricots pour Romain, et un curry paneer (sorte de fromage indien) pour Marine.

Nous passons un après-midi très calme, où nous nous promenons autour du lac. C’est vraiment l’atout premier de la ville, qui lui donne tout son charme. Nous découvrons avec joie que si la nourriture est un peu plus chère qu’ailleurs, la bière est ici plus accessible, tourisme oblige ! Il faut bien savoir en profiter parfois 🙂

P1010968

IMG_1508-2

IMG_1541

IMG_1518

Nous partons nous coucher après avoir dégusté un burger dans un restaurant près de la guest house, au poulet pour Romain, et végétarien pour Marine. Il y a beaucoup de végétariens au Népal, ce qui fait que les plats veggie sont ici systématiques, et très bien travaillés !

Le lendemain, un peu en manque de la folie de Kathmandu, nous décidons d’aller visiter les quartiers plus authentiques de Pokhara. Nous partons donc à pied vers Old Town et Big Bazar, qui se trouvent à 3 km environ de Lakeside. On se retrouve vite dans des rues sans aucun touristes. Si nous avons pris l’habitude de voir de tout dans les rues au Népal, nous allons être de nouveaux surpris aujourd’hui. Nous croisons sur notre route 5 ou 6 hommes qui portent un immense drap blanc, porté par des piquets de bois. Le drap est immaculé et nous nous demandons de quoi il s’agit… Jusqu’à voir quelques mètres derrière eux quatre hommes qui portent un corps, caché sous des draps et des fleurs. Même les Népalais autour de nous semblent assez surpris de voir ça ici…

Nous continuons notre route jusqu’au Big Bazar, qui est assez animé mais qui n’a pas le charme de Kathmandu. Cependant en nous rapprochant de la vieille ville nous retrouvons les bâtiments de style newar que nous aimons tant !

P1010953

P1010958

P1010960

P1010959

IMG_1532

IMG_1531

IMG_1526

Sur la route, nous croisons à nouveau un mariage, le quatrième depuis le début de notre séjour. Ils semblent avoir lieu n’importe quel jour de la semaine, et à n’importe quelle heure (un mardi à 11h du matin pour celui-ci).

IMG_1525

La voiture des mariés…

IMG_1524

… et le cortège (cette fois encore, nous arrivons trop tard pour avoir une bonne photo…)

Nous visitons également un temple : un homme commence à nous parler et nous fait une visite en nous montrant les différentes statues des divinités et les offrandes qui leur sont apportées. Pour l’une d’entre elle, il est de mise de sacrifier des animaux. L’homme nous montre où se passent ces sacrifices. Il commence ensuite à nous demander de l’argent pour la visite (d’abord 20$ pour 5 minutes de visite), nous refusons et finissons par lui donner 100 roupies. Nous partons vite car deux hommes viennent d’arriver pour sacrifier une poule …

IMG_1537

Normalement, Pokhara est un des meilleurs endroits du Népal pour observer l’Himalaya, qu’on aperçoit depuis les rues de la ville, ou depuis le lac. Mais la malchance nous suit, et aujourd’hui encore, il y aura trop de brume pour voir correctement les montagnes.

IMG_1539

Nous commençons à être fatigués de notre marche et décidons de rentrer en bus. Il y en a deux à prendre pour arriver vers l’auberge. Le premier est tout petit et nous sommes debout, pliés en deux pour pouvoir tenir… Mais le trajet est rapide et en 25 minutes à peine nous sommes rentrés !

L’après-midi, nous repartons vers le lac pour continuer le chemin que nous n’avions pas terminé la veille. La rive nord du lac nous semble moins touristique, et nous la trouvons plus sympathique et authentique que la rive sud : plus de locaux, des animaux en liberté, des pêcheurs, des petits bars et une ambiance un peu hippie. Nous faisons en sorte d’y être pour le coucher de soleil… vraiment magnifique.

P1011000

P1010996

P1010970

P1010974

IMG_1546

IMG_1548

IMG_1554

IMG_1571

IMG_1568

P1011013

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Chrisetdom 14 février 2017 at 23 h 29 min

    Très reposant ce bel endroit!! J’adoooore!

  • Reply Nelly ODIETTE 23 novembre 2018 at 3 h 15 min

    Quel appareil photo avez-vous donc pour faire de si belles photos de Pokhara? J’y suis en ce moment et la brume persistante se voit sur mes photos. Les vôtre ssont très claires; Je n’ai qu’un tout petit appareil sans réglage, c’est peut-être pour cela. Merci de me dire ce que vous utilisiez alors et bravo pour ces magnifiques photos. Nelly

    • Reply romain 23 novembre 2018 at 8 h 25 min

      Merci beaucoup ! Nous avions un Canon EOS 1000d (réflex d’entrée de gamme), mais surtout, dans le cas de paysages brumeux, nous utilisions photoshop pour faire ressortir les paysages qu’on voyait à l’œil nu, mais pas vraiment sur les photos (il suffit de faire ressortir un peu plus les contrastes !).

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com