Népal Pokhara

Jour 14 : Promenade vers la Pagode de la Paix

15 février 2017

Pour la journée d’aujourd’hui, nous décidons d’aller visiter la Pagode de la Paix, un immense stupa blanc qui trône au-dessus du lac Phewa.
Il y a plusieurs possibilités pour s’y rendre : en taxi (environ 1000 rps aller-retour), en bateau puis à pied (il nous semble que l’aller retour en bateau coûte environ 600 rps), ou à pied totalement. Nous décidons de partir sur cette option, en prenant notre temps.

Après un bon petit-déjeuner dans un petit restaurant en face de la guest house, nous partons donc tranquillement. Nous devons d’abord longer le lac, puis nous rendre derrière la colline qui surplombe le lac. Ce côté de la ville s’appelle Damside. Nous commençons par traverser un petit village, avec des rizières et de jolies maisons. Nous traversons également notre premier pont suspendu, pas très impressionnant mais tout de même !

P1011019

IMG_1576

2

L’aventurier du pont, et Devi’s Fall

Un peu plus loin, nous tournons vers la gauche pour arriver sur une avenue plus conséquente. Nous nous y rendons afin de visiter Devi’s Fall, qui est une « cascade » dans des rochers. Nous avons lu dans quelques blogs que cette visite était très décevante, mais cela ne coûte quasiment rien (30 rps par personne), donc autant aller voir ! L’endroit est très touristique, avec pleins de petites boutiques qui tentent de nous faire dépenser quelques roupies supplémentaires. Pour la petite histoire (passionnante), Devi’s Fall tient son nom d’un couple de touristes suisses dans les années 60, Mr et Mrs Davis. Ces derniers étaient partis se baigner à quelques mètres de la cascade. Mrs Davis disparu et son corps fut retrouvé dans la cascade. C’est de cette histoire un peu glauque que celle-ci tire son nom…
En arrivant dans le « parc » où se trouve la cascade, on voit sur les panneaux que la meilleure période pour l’observer est entre juin et septembre. Nous en sommes donc bien loin ! Nous nous approchons des énormes barrières de sécurité (pour le coup cet endroit est très bien protégé, voire trop car nous ne voyons pas grand chose). Effectivement, il n’y a pas grand chose à voir, la cascade n’est pas à sec mais très petite. C’est plutôt drôle du coup.

IMG_1583

IMG_1581

Un peu plus loin dans le parc nous découvrons des silhouettes sans tête pour prendre des photos. Ce sera finalement le meilleur moment de la visite (voir nos têtes de touristes contents ci-dessous). Pendant notre tour, Romain fait la rencontre d’un jeune homme qui souhaite être pris en photo. Il souhaite la récupérer mais n’a pas d’adresse mail ni de compte Facebook… Dommage car la photo est vraiment réussie !

1

IMG_1585

IMG_1587

Nous repartons ensuite sur la grande avenue, en prenant soin avant de photographier les petites chèvres qui rôdent. Il y a en face de l’entrée de Davi’s falls une entrée assez similaire pour visiter une grotte. Echaudés par notre visite nous décidons d’aller voir le prix : c’est là 100 rps par personne, nous décidons donc de ne pas pousser le vice et repartons.

IMG_1591

En sortant, nous découvrons un panneau qui indique un village tibétain avec une vente de produits manufacturés : Tashi Ling. Nous avions lu quelques lignes dans les guides à propos de ces villages et décidons d’aller y faire un tour. C’est vraiment très joli, très bien décoré et très propre. Des enfants jouent sur un grand terrain de football avec des vaches au milieu. Les gens sont très souriants et sympathiques. Nous nous promenons un petit peu dans le calme de ce petit village. Il y a quelques petits restaurants qui semblent très bons (nous n’avons pas testé car il était trop tôt pour déjeuner, mais à bon entendeur !).

IMG_1597

IMG_1592

IMG_1594

P1011054

Nous repartons direction la pagode cette fois. C’est là que notre route se complique un peu : nous nous retrouvons sur un chemin de sable après avoir traversé un petit village. La pente est vraiment très raide, et il semble que la route est en travaux car il y a d’énormes pierres brisées à certains endroits. Cela va se vérifier un peu plus haut car un engin de travaux est en train de casser la pierre. Il fait vraiment très chaud sur ce chemin en sable sans ombre que nous grimpons pendant plusieurs dizaines de minutes. Nous arrivons finalement devant une petite épicerie. Des hommes assis devant nous indiquent un escalier qui monte vers la pagode. La route sera alors plus agréable, avec quelques petites maisons, des fleurs et des arbres. Nous croisons la route d’une femme porteuse, qui demande également à être prise en photo. Les femmes au Népal sont vraiment très courageuses et ont souvent des métiers très difficiles où elles portent des briques, des légumes ou des cailloux dans ces paniers tenus sur leur front. Elles gardent malgré tout le sourire et forcent réellement le respect.

IMG_1604

P1011067

Un peu de poussière sur le chemin

IMG_1605

IMG_1609

IMG_1610

3

Arrivés devant la pagode, nous trouvons un petit restaurant pour nous poser et manger avant de visiter les lieux. Nous nous installons sur un rooftop avec vue sur le lac, avec les rapaces qui nous observent (si quelqu’un arrive à nous dire quelle espèce c’est sur les photos, nous sommes preneurs !). Nous prenons deux chowmein excellents et bien épicés, puis des black tea.

IMG_1616

IMG_1618

IMG_1613

La World Peace Pagoda (Shanti Stupa) est assez impressionnante et différente de celles vues à Kathmandu, car ici le Bouddha est représenté en entier par une statue en or. Elle a été bâtie par un moine Japonais, qui a eu le projet de construire dès la fin de la 2ème Guerre Mondiale pas moins de 80 Peace Pagoda dans le monde. Il y en a deux au Népal : celle-ci, et une autre à Lumbini, la ville de naissance du Bouddha. Nous en croiserons probablement d’autres pendant notre voyage : il y en a notamment une au Sri Lanka.

IMG_1623

IMG_1628

IMG_1629
La pagode est d’un blanc éclatant qui contraste avec l’or des statues représentant le Bouddha à différents stades de sa vie. Dans ce lieu sacré, le silence est d’ordre. La seule invitée manquante pour que ce moment soit idéal était l’Himalaya, cachée par une brume épaisse depuis ce matin. Décidément, nous aurons du mal à la voir !

Pour redescendre de la pagode, il y a la possibilité de prendre par la forêt et d’arriver au bord du lac, puis de prendre un bateau pour arriver à Lakeside. Marine étant tiraillée par des crampes d’estomac depuis le déjeuner, nous décidons à contre-coeur de regagner Lake side en taxi. Il y en a quelques uns qui attendent à quelques mètres en dessous de la pagode. Mais pas si simple, car on nous explique que la majorité des taxis attendent déjà des clients… La femme qui garde le parking nous explique qu’elle peut en appeler un, mais qu’il faudra débourser 1500 roupies pour qu’il monte sur la colline puis qu’il nous redescende à Lakeside. Pour la distance à parcourir, c’est vraiment un prix scandaleux (c’est ce qu’il faudrait débourser pour rentrer à Kathmandu en bus de tourisme par exemple). Nous refusons donc. Le conducteur d’un mini-bus qui attend également s’approche de nous et nous demande combien nous souhaitions mettre : nous indiquons 500 rps, pour deux, ce qui est le prix recommandé pour faire la descente. Il acceptera après un bonne négociation menée par Romain de nous redescendre à Damside pour ce prix. Bon, nous comprendrons finalement que son minibus qui semblait privé est plutôt un bus local (il prendra des gens en route pour 1/10ème de ce que nous avons payé…). Mais c’est le jeu ! Nous le prenons avec le sourire, d’autant plus qu’il nous dépose finalement très près de notre auberge.

Nous rentrons fatigués et décidons de profiter du coucher de soleil avec un petit thé sur le toit terrasse de l’auberge, qui est beau malgré la brume persistante.

Nous irons manger plus tard dans un petit restaurant très local, Anisha Restaurant, tenu par une famille adorable. C’est un lieu assez unique, dans une sorte de grand hangar, avec quelques tables seulement disposées dans la salle, une petite estrade pour les concerts, et une cuisine ouverte rangée à la perfection. C’est la deuxième fois que nous y allons, et à chaque fois un guitariste joue, cette fois avec deux occidentaux qui avaient un ukulélé. La dernière fois, un jeune jouait au football dans la salle, un homme dormait sur l’estrade, d’autres écoutaient de la musique… Un petit chiot se promène également dans les lieux. La nourriture est faite maison par la famille et est vraiment délicieuse. Bref, c’est notre petit coup de coeur de Pokhara, à découvrir.

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Mum 15 février 2017 at 19 h 48 min

    Quelle aventure ! ça se mérite un bouddha ! Et bravo pour les aventuriers du pont suspendu !

  • Reply Chrisetdom 15 février 2017 at 23 h 08 min

    Bon alors pour les aigles il me faudrait d’autres détails….En ce qui concerne votre visite, ça a l’air tout simplement superbe!! Je suis heureuse pour vous!

  • Reply Joséphine 17 février 2017 at 1 h 18 min

    Encore un super article! Il me remémore beaucoup de souvenirs heureux passés à Pokhara et je suis contente de retrouver ces paysages. Je suis vos aventures avec plaisir et j’ai hâte de découvrir les prochaines! Pour les deux oiseaux sur votre photo j’ai fais des petites recherches et je pense à des Pygargues à tête grise, une espèce de rapaces bien présente en Asie du sud-est. Bises! Joséphine

  • Reply Colombier 13 mars 2017 at 13 h 49 min

    Vautour fauves (sous réserve) nécrophages, ils vivent en colonies assez nombreuses, et profitent des courants ascendants pour voler…
    Merci pour vos photos et bonne continuation.

    Brigitte et Jean Michel Colombier

    • Reply romain 14 mars 2017 at 16 h 01 min

      Effectivement ça a l’air d’être ça ! Merci !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com