Taïwan Taroko National Park

Jours 350 à 352 : Cinquante nuances de gris dans les Gorges de Taroko

23 janvier 2018

Jeudi 18 janvier, nous partons de notre Airbnb aux alentours de 12h, et prenons un bus pour la gare de Batu, à quelques kilomètres au sud. De là, nous prenons un train direction Hualien, notre prochaine destination, qui se trouve à côté d’un des endroits les plus touristiques du pays : le Parc National de Taroko. Le train coûte environ 8€, et il est super confortable ! Le trajet dure 3 heures.

Une fois arrivés, nous rejoignons facilement notre guest house (Zhang San ElCuo, trouvée sur Booking.com) grâce au bus 1121. Nous nous dirigeons vers l’adresse mais nous ne voyons rien qui indiquerait un hôtel… Rien qu’un restaurant. Nous demandons tout de même au gérant qui a l’air de comprendre en voyant notre réservation… Il nous donne des clés, et nous fait passer par l’arrière du restaurant. De là, un escalier nous conduit à notre chambre, qui a sûrement un des lits les plus confortables depuis le début du voyage !

Le soir, nous partons tester le marché de nuit de la ville, qui est vraiment très étendu, mais qui est sur une zone où les stands ont été construits en dur, contrairement à ceux que nous avons fait à Keelung ou Taipei où les rues sont fermées et où des stands mobiles sont installés.

Nous goûtons quelques nouveautés : une sorte de wrap à la saucisse, une spécialité aborigène (c’est ici la terre d’une des ethnies les plus anciennes de l’île, les Amis), le burger taïwanais dans un bao (un pain à la farine de riz) fourré au porc ou au boeuf, et du sticky rice cuit et servi dans du bambou, tout ça excellent !

IMG_20180118_195558

IMG_20180118_200527

Le lendemain, nous nous levons tôt, car nous avons décidé de visiter le Parc National de Taroko, ou une partie en tout cas. Nous n’avons pas trop de chance car après le super temps que nous avons eu depuis quelques jours, les prévisions redeviennent très mauvaises pour aujourd’hui et les jours qui suivent. Nous avons choisi de le visiter aujourd’hui car ce n’est pas encore le week-end, et il risque donc d’y avoir moins de monde. Et comme ça, si le temps est trop mauvais, nous pourrons tenter d’y retourner le lendemain.

Le Parc National de Taroko se trouve à une vingtaine de kilomètres au nord de Hualien. Pour le visiter, il y a plusieurs possibilités : par soi-même, en voiture ou en scooter, mais pour cela il faut trouver une location et le permis international est indispensable, voire parfois même insuffisant (certains loueurs demandent carrément un permis taïwanais). On peut aussi prendre un tour en bus, qui parcourt le parc et s’arrête aux endroits les plus « importants ». Néanmoins cela coûte très cher (900NT$ par personne, soit presque 30€), et surtout ce n’est pas trop notre truc de passer la journée dans un bus dans un grand groupe ! Cela limite aussi la possibilité de faire quelques chemins de randonnée. La solution intermédiaire, c’est d’utiliser le shuttle bus mis en place pour parcourir le parc à sa guise : celui-ci s’arrête à une dizaine d’endroits dans le parc, souvent au départ de chemins de randonnée, et passe environ toutes les heures (voire un peu moins souvent). Du coup, le principal inconvénient est qu’il faut vraiment prévoir les endroits où l’on veut aller, et qu’on est complètement dépendants de ces horaires (si on rate la navette, il faut bien souvent attendre au moins 1h de plus). Mais cela reste la solution la plus avantageuse pour nous. Le bus part de la gare de Hualien. Le meilleur plan est de prendre un ticket à la journée, qui permet de le prendre autant de fois que l’on veut. Celui-ci coûte 250$, soit 7€.

Nous prenons un bus aux alentours de 9h20, et nous mettons environ 1 heure à arriver. Nous descendons à Shakadang, l’un des premiers arrêts à l’intérieur du parc. Nous l’avons choisi car c’est le départ vers une randonnée qui a l’air sympa (le Changchung Trail), qui va jusqu’à un temple dans la montagne au-dessus d’une cascade… Bref, cela nous fait rêver ! Shakadang est aussi l’arrêt où l’on peut accéder au chemin de randonnée qui longe la rivière du même nom. D’ailleurs, nous sommes déposés au niveau d’un pont qui la traverse, et elle est magnifique, d’un bleu presque turquoise, malgré le mauvais temps ! Pour rejoindre notre chemin de randonnée, nous devons marcher un peu sur la route (elle est en sens unique, du coup le bus ne pouvait pas nous déposer devant le sentier) et dans des tunnels.

IMG_8143

IMG_8147

IMG_8145

Nous arrivons finalement en bas d’une route qui monte, heureusement pas trop longtemps. Nous passons devant un grand temple et prenons un grand pont suspendu, qui permet d’accéder de l’autre côté de la colline. Honnêtement, nous ne sommes pas très rassurés, il est quand même super grand et en plus cela glisse un peu ! On arrive tout de même sans dégât de l’autre côté, et on recommence à monter, des marches cette fois-ci. Il y en a pour une vingtaine de minutes avant d’arriver en haut, où se trouve la clocktower. Nous grimpons dessus et admirons la jolie vue, puis partons suivre le chemin. Et là, grosse déception, le chemin est fermé à partir de là ! On suppose que c’est à cause de la pluie (qui tombe quand même depuis tout à l’heure, même si on ne la sent pas trop) qui doit rendre les chemins glissants. Nous sommes quand même un peu déçu car le meilleur restait encore à venir (le temple et la cascade…) ! Nous faisons donc demi-tour (on verra quand même à l’entrée du pont qu’il était indiqué que le chemin était fermé après la clocktower…) et prenons la route pour rejoindre l’arrivée de notre trek avorté, et quand même voir le fameux temple. Il y a quelques touristes venus en car, mais c’est très raisonnable ! La vue vaut le détour, c’est vraiment très beau, on dirait que cela sort tout droit d’un film d’animation !

IMG_8155

IMG_8158

IMG_8148

IMG_8162

IMG_8172

IMG_8165

IMG_8177

Nous retournons ensuite à pied à l’arrêt Shakadang où nous avait déposé le bus. Le prochain ne sera pas là avant 45mn, nous en profitons donc pour commencer le chemin du trail Shakadang qui longe la rivière ! Et c’est plutôt une bonne idée, car du coup on peut encore mieux voir cette magnifique rivière bleu turquoise. Les vues sont à couper le souffle ! Le chemin fait malheureusement 4 heures en tout, nous décidons donc de faire demi-tour pour aller voir d’autres choses.

P1190004

P1190012

Nous reprenons le bus, et nous arrêtons à l’arrêt suivant, Buluowan. À cet arrêt, bien plus en hauteur que le précédent, on peut avoir une magnifique vue sur le parc et accéder à d’autres chemins de randonnée. Malheureusement, encore une fois, nous voyons en arrivant que le chemin que nous voulions faire est fermé ! On a vraiment la poisse… Du coup nous décidons d’attendre le bus en pique-niquant et en faisant un petit tour sur les pontons installés à côté du parking, qui permettent d’avoir une belle vue, mais c’est tout (et encore, les montagnes sont majoritairement dans les nuages…). C’est encore un peu décevant car comme il n’y a pas beaucoup de bus, nous perdons pas mal de temps sur la journée, c’est dommage… En plus nous découvrirons plus tard qu’il y a un site qui permet de voir l’état des chemins en temps réel… Les boulets quoi !

P1190020

Sur la route de Buluowan (depuis le bus)

IMG_8213

IMG_8214

IMG_8224

Nous remontons dans le bus pour nous arrêter au point d’orgue de la journée, Swanzikou. C’est le chemin le plus fréquenté du parc, car même les gens qui prennent un tour organisé le font : le bus les dépose et ils marchent une trentaine de minutes jusqu’à l’endroit où leur chauffeur les attend. Si ce chemin est le plus populaire, c’est qu’il longe la gorge la plus impressionnante du parc, celle qui fait d’ailleurs sa notoriété. Et pour cause, c’est la plus grande gorge de marbre au monde ! Nous ne sommes pas habitués à voir du marbre dans son élément naturel (pas non plus dans son élément pas naturel d’ailleurs !), et c’est d’autant plus incroyable que le marbre a une palette de gris extrêmement variée grâce à l’érosion de l’eau. La rivière est elle aussi grise opaque à cause du sable qu’elle récolte au fur et à mesure de son parcours. Les falaises en face sont énormes, et complètement à pic, cela donne le vertige !

IMG_8341

P1190030

IMG_8250

IMG_8253

IMG_8257

P1190033

P1190061

IMG_8263

IMG_8269

IMG_8283

La tête du « grand chef indien » !

IMG_8289

IMG_8293

IMG_8299

P1190099

IMG_8314

IMG_8316

IMG_8330

P1190034

P1190039

P1190076

Nous marchons le long de la gorge pendant une petite heure, puis une fois arrivés au parking des cars, faisons demi-tour. C’est la que nous croisons vraiment énormément de monde ! Il semblerait que les cars soient tous à la gorge de Taroko après le déjeuner, soit aux alentours de 13h30-14h. Il vaut donc mieux prévoir d’y aller un peu avant ou après… Nous sommes contents de les avoir évités de peu !

Nous reprenons le bus une dernière fois, direction Lushui. Un joli chemin part de cet arrêt. Comme nous voulons avoir le prochain bus et éviter de rentrer avec le dernier, nous n’avons qu’une heure sur place. Nous parcourons donc un peu le chemin qui donne une belle vue sur la rivière et sur les collines en face. Un joli chemin, qui doit valoir le coup d’être parcouru en entier. Nous reprenons finalement l’avant-dernier bus, direction Hualien. Nous sommes tellement crevés que nous ne voyons rien du retour, nous dormons à poings fermés !

IMG_8346

IMG_8353

IMG_8358

IMG_8339

IMG_8370

IMG_8379

IMG_8381

IMG_8387

IMG_8394

IMG_8404

IMG_8406

IMG_8410

IMG_8419

IMG_8422

P1190106

P1190115

P1190116

P1190121

Le soir, nous dînons dans un petit restaurant occidental super sympa, le Lado Café, pendant que notre linge est à laver à la laverie d’à côté ! L’accueil est super, on mange de bons burgers et ce n’est pas trop cher (10€ en tout avec boissons à volonté incluses). Une excellente adresse.

Le lendemain sera un peu une journée de l’échec. Nous souhaitions aller voir une falaise à une vingtaine de kilomètres d’ici, mais aucun bus ne s’y rend. On peut apparemment y aller en train mais après il faut longer l’autoroute, dans des tunnels… bref pas du tout adapté aux piétons ! Nous nous rabattons sur une plage un peu moins loin, qui est accessible avec le shuttle bus de Taroko. Mais quand nous arrivons à la gare de bus (après un déjeuner super dans une boulangerie française excellente !!), il vient de partir et le prochain est dans une heure. Nous n’avons pas la foi d’attendre et faisons demi-tour. L’après-midi, nous nous reposons et faisons un peu de shopping, ce qui n’est pas mal non plus !

IMG_20180120_125541

Demain, nous quittons Hualien pour Taitung, au sud, toujours sur la côte est. Ce n’est pas réellement une ville que nous avions prévu de voir (mais il y a quand même des choses à faire !), mais elle nous permettra de rejoindre par la suite plus facilement notre prochaine destination !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Chrisetdom 24 janvier 2018 at 12 h 55 min

    Absolument vertigineux!! Et tous ces ponts suspendus….j’en ai déjà le vertige… Les nuances de gris sur le marbre sont superbes, et au moins là, il faudra encore quelques centaines d’années pour que cela s’érode!

  • Reply MAMIE FRANCOISE ET PAPI PIERROT 24 janvier 2018 at 18 h 25 min

    On a bien cherché, ni chien, ni chat à l’horizon;;;……..Que se passe t’il ?;;;;;;;;;En revanche, on à vu en cherchant bien , l’oiseau bleu ;ce n’est pas la Pirolle de Taiwan;;;ni le Merle moqueur ça doit être le Merle siffleur de Taiwan;……… Allez bonne continuation

    • Reply romain 30 janvier 2018 at 14 h 31 min

      Effectivement d’après Google ça a l’air d’être le Merle siffleur, bien vu l’aveugle !

  • Reply Mum 27 janvier 2018 at 13 h 33 min

    Ces falaises de marbre sont vraiment impressionnantes ! jamais rien vu de tel… ça doit en faire des tables et du carrelage tout ça !!!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.