Bilans Indonésie

Bilan de 28 jours en Indonésie (Bali & Java)

19 septembre 2017

Selamat pagi ! L’Indonésie a été le 6ème pays de notre voyage. Honnêtement, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. En effet, s’il a bien un pays que nous méconnaissions et pour lequel nous ne savions pas à quoi nous attendre, c’était bien celui-ci. Composée de 17 000 îles, 4ème pays le plus peuplé au monde, 1er pays musulman au monde, 700 langues différentes, l’Indonésie est si vaste, si diverse, qu’il faudrait des années pour réellement la connaître, l’explorer et la comprendre.

Pour notre première visite dans ce pays, nous n’avons visité que Bali (qui est probablement l’une des îles les moins représentatives du pays) et Java (la plus peuplée, et qui comprend la capitale, Jakarta). Nous avons réellement l’impression d’avoir voyagé dans deux pays différents, et si nous n’avons pas tant aimé Bali que ça, Java a été pour le coup un véritable coup de coeur. Nous avons adoré les Indonésiens, qui sont probablement l’un des peuples les plus souriants que nous ayons rencontrés. Malgré une barrière de la langue plus importante que dans les autres pays (hormis Bali où tout le monde parle anglais), les Indonésiens sont toujours prêts à aider. Nous n’avons pas été victimes d’arnaques ou autres entourloupes, malgré ce que nous avions pu lire, mais nous avons tout de même été pas mal sollicités dans les endroits touristiques, notamment sur les marchés de Ubud ou Yogyarkata. À Cianjur, dans l’ouest de Java, nous avons aussi appris le mot « Bule », qui désigne les Blancs (cela signifie d’ailleurs « albinos » à la base), et qui était aussi le nom de notre guest house (!). Cela peut paraître un peu »insultant » (quand des enfants crient cela en nous voyant passer, c’est bizarre) mais ce serait à priori plus amical qu’autre chose, à la limite pour taquiner un peu.

Nous avons aimé la belle harmonie qui règne entre les religions à Java. Si l’islam est largement majoritaire, il est pratiqué avec tolérance et intelligence. Les Javanais ont d’ailleurs des racines proches de l’hindouisme (avec des légendes qui ont Hanuman, Ram ou Ravana comme personnages), ainsi qu’une importante culture traditionnelle qui ne tire ses origines d’aucunes des 6 religions considérées par l’Etat (islam, catholicisme, protestantisme, hindouisme, bouddhisme, confucianisme). Si bien sûr tout n’est pas parfait, nous avons apprécié ce mélange et cette diversité, qui semble naturelle.

Un des principaux attraits de l’Indonésie, c’est bien évidemment ses paysages. Après les paisibles Malaisie et Sri Lanka, nous avons vu l’Indonésie plutôt comme la nature en colère. Avec ses innombrables volcans, qui donnent une incroyable fertilité aux sols mais qui sont aussi mortellement dangereux, sa propension aux séismes et autres catastrophes naturelles, l’Indonésie doit évoluer avec la nature plus que n’importe quel autre pays. Mais c’est aussi ce qui fait son incroyable beauté, et qui en fait probablement un des meilleurs pays pour voyager.

Et bien sûr, s’il y a bien une chose sur laquelle nous sommes rarement déçus, c’est la nourriture. En Indonésie, il faut être difficile pour ne pas se régaler, à Bali ou ailleurs… Mais on en parlera plus bas !

Itinéraire

En Indonésie, nous avons énormément changé notre itinéraire prévu en cours de route. Nous voulions à la base visiter Lombok et les îles Gili, puis partir sur Java pour voir notamment le Mont Bromo. Finalement, nous avons atterri de Singapour à Bali, car les prix étaient les plus intéressants. Nous sommes restés à Ubud pendant 5 jours, mais avons eu du mal à nous déplacer (pas de bus à Bali, seulement des taxis plutôt chers, et pas envie de louer un scooter avec la police corrompue et la circulation anarchique) et sommes donc surtout restés sur Ubud (notre avis est donc bien sûr très limité !). Nous avons donc décidé de partir pour 5 autres jours sur Nusa Lembongan, une île au sud de Bali. Nous sommes ensuite revenus à Kuta, d’où nous avons pris l’avion pour Surabaya, sur Java, la ville la plus proche du Mont Bromo. Mais après une longue réflexion, nous avons décidé de ne pas faire le Mont Bromo (transports compliqués, énormément d’arnaques, entrée très chère) et sommes partis directement en bus à Yogyakarta, au sud. Nous sommes restés deux jours à Yogyakarta, puis avons visité les alentours : le Parc National du volcan Merapi (incroyable et bien moins touristique que le Bromo), Prambanan et Borobudur. Nous sommes ensuite revenus à Yogyakarta pour prendre le train, puis le bus vers Cianjur, au sud de Jakarta, où nous avons passé trois jours. Finalement, nous sommes partis à Jakarta où nous sommes restés deux jours avant de prendre l’avion pour le Vietnam.

MAP-INDONESIE

Budget

1€ = 15 800 IDR

Ce n’est pas très compliqué de voyager pas cher en Indonésie (enfin, surtout à Java, le seul moyen peu cher à Bali étant le scooter). Si l’on reste 30 jours ou moins, c’est gratuit pour les Français. Pour rester plus longtemps, il faut payer un visa et le renouveler au bout de 30 jours.

À Ubud, on trouve des hébergements de très bonne qualité pour 11€ maximum la nuit, avec salle de bain et petit déjeuner inclus (le très bon côté des endroits touristiques !). Nusa Lembongan s’est avérée un peu plus chère : notre chambre était à 18€, avec salle de bain (eau froide uniquement) et pas de petit déjeuner. Sur Java, nous n’avons pas dépassé les 14€ (avec petit déjeuner), à part à Cianjur où nous avons payé 20€ la nuit pour deux, mais avec tous les repas inclus. Les lessives ont probablement été les moins chères du voyage jusqu’ici, sauf à Nusa Lembongan où les prix étaient effarants. Sinon, compter environ 10 000 IDR le kilo, voire moins.

Manger pour 1€ par personne est tout à fait faisable en Indonésie. Les coins touristiques sont forcément un peu plus chers (Ubud et Nusa Lembongan notamment) mais nous avons quand même trouvé des warungs (petits restaurants typiques) sympas et accessibles, surtout si l’on aime les nasi goreng (3€ le plat environ). À Kuta, en nous éloignant du centre hyper-touristique, nous avons trouvé des plats pour 10 000 IDR, servis avec des thés à 4 000 IDR. Difficile de faire moins cher ! Idem sur Java, les warungs ne manquent pas et on peut manger en bonne quantité pour trois fois rien.

C’est le transport qui nous a le plus plombé le budget, et surtout à Bali. Les Balinais roulent principalement en scooter, et il n’y a pas trop de transports en commun. Du coup, nous avons pris le taxi… Il faut compter une vingtaine d’euros pour le transfert de l’aéroport jusqu’à Ubud (nous sommes arrivés tard le soir), et 25€ chacun pour aller à Nusa Lembongan (transfert de Ubud jusqu’à l’embarcadère, bateau aller-retour et transfert jusqu’à la destination de son choix inclus). Les véhicules Grab et Uber existent mais sont interdits, du coup c’est compliqué d’en prendre, surtout à Ubud et la zone de Kuta où ils ne se risquent pas trop (les taxis surveillent). Ils sont en plus bien plus chers qu’en Malaisie. Les taxis Blue Bird sont à priori les plus intéressants (d’après plusieurs retours) mais nous ne les avons pas testés.

Nous avons ensuite choisi de prendre l’avion pour aller à Java histoire de gagner du temps, ce qui nous a coûté encore 40€ chacun (il est possible de prendre le ferry entre les deux îles, qui est bien moins cher et intéressant pour visiter le Mont Ijen notamment). Une fois sur Java, les prix étaient moins prohibitifs. Nous avons payé moins de 7€ chacun pour faire Surabaya-Yogyakarta (12 heures de trajet), et avec repas inclus !! Le train de Yogyakarta à Bandung a coûté 17€ chacun, et les petits bus de 1 à 2h entre 2 et 3€ à chaque fois. Nous avons aussi loué des scooters pour la première fois de notre voyage (à Lembongan, Borobudur et Prambanan), pour entre 2 et 3€ la journée à chaque fois.

Nous avons fait pas mal d’activités en Indonésie, avec du coup un budget loisirs/tourisme plus important que d’habitude. L’ascension du Mont Batur à Bali nous a coûté 10€ chacun (transport inclus) et le trek autour du Merapi 16€ chacun pour 6 heures de marche. À Cianjur, nous avons fait un tour sur un village flottant (11€ chacun) et un cours de batik pour 20€ chacun. Nous avons néanmoins évité les visites très coûteuses, telles que les temples de Prambanan (nous avons fait les temples des alentours en scooter) et de Borobudur (nous avons juste tenté de le voir au lever de soleil, sans succès à cause de l’énorme brume !), qui coûtent 25€ chacun par personne (ou 40€ en billet combiné).

En parlant de batik, c’est probablement l’un des meilleurs souvenirs à ramener de Java. Pour des pièces faites aux tampons, compter à partir de 10€ le morceau de tissu (4m2 environ). Cela peut monter facilement à 50€ et plus pour des pièces faites entièrement à la main.

comptes-indo

Moyenne par jour pour 2 personnes : 40,35€

Nourriture (nos restaurants coups de coeur en fin d’article !)

La nourriture en Indonésie, on a vraiment adoré. C’est très fin, un peu épicé (parfois beaucoup) et plutôt varié ! Le plat qu’on a le plus mangé, et qu’on trouve le plus facilement, c’est le nasi goreng (comprendre : riz frit). Ce n’est pas un riz frit comme on trouve dans les autres pays : il est souvent accompagné d’un oeuf sur le plat, de petits crackers et parfois de brochettes. C’est délicieux, et souvent le moins cher de la carte. Cela existe aussi en version nouilles Indomie (marque de nouilles instantanées la plus connue du pays) : le mie goreng, souvent juste après sur la carte, au même prix et très bon aussi. L’une des spécialités les plus connues, c’est bien sûr le sate. Il s’agit tout simplement de brochettes au barbecue. Le plus souvent, c’est du sate ayam, soit des brochettes de poulet, mais cela peut être aussi à l’agneau par exemple (sate kambing). Attention, dans les coins touristiques (Bali surtout) le poulet est parfois remplacé par du chien (sans que ce ne soit dit bien sûr). La news a été beaucoup relayée, mais c’est toujours bon à savoir. Le sate est servi avec du riz et souvent de la sauce à la cacahuète, plus ou moins épicée.

On trouve assez facilement de la nourriture végétarienne et vegan en Indonésie, notamment grâce au tempe (des graines de soja fermentées). On en trouve dans le gado-gado, servi avec des légumes et encore la fameuse sauce à la cacahuète.

Un de nos gros coups de coeur, c’est le babi kecap (porc à la sauce soja sucrée) qui est une tuerie sans nom ! Nous avons aussi goûté le nasi campur (assortiment de plats servis avec du riz), le soto ayam (soupe au poulet – parfois servie avec des morceaux pas très ragoûtants), la martabak (crêpe fourrée), quelques currys végétariens (au jack fruit par exemple, comme au Sri Lanka)… Tout était très bon et nous n’avons été que très rarement déçus. Au petit déjeuner, on mange principalement salé, souvent du riz frit ou de petites croquettes frites aux légumes.

Niveau boisson, on ne trouve logiquement pas beaucoup d’alcool en Indonésie (hormis à Bali bien sûr qui est vraiment très occidentalisée). La bière Bintang est la bière locale, et elle ne coûte pas très cher dans le commerce. Sinon, nous avons surtout bu des boissons sans alcool : les sodas coûtent environ 10 000 ou 15 000 IDR, et les jus de fruits se trouvent facilement pour moins de 25 000 roupies. Les thés glacés et les jeruk (poudre d’orange) coûtent souvent moins de 5 000 roupies dans les warungs traditionnels.

Pour les desserts, nous avons mangé pas mal de glaces achetées dans les petits Indomaret et autres mini-mart. Aice est notre marque préférée, super bonne et pas chère. Malheureusement elle n’existe qu’en Indonésie 🙁

Bon bien sûr, nous avons aussi goûté le Mcdonald’s, pas très cher en Indonésie, mais sans trop de spécialités intéressantes !

Hébergements (nos préférés en fin d’article)

Pas de soucis pour trouver un hébergement en Indonésie. Attention néanmoins, certains établissements n’acceptent que les couples mariés par respect de la Charia (même si ce n’est pas la loi à Java, certaines familles l’appliquent). Ainsi, ils peuvent demander un certificat de mariage au moment du check-in. Dans la pratique, cette règle s’applique surtout pour les couples Indonésiens. Néanmoins, nous avons préféré ne pas réserver dans ces établissements, par respect pour les personnes et pour éviter de nous sentir un peu mal à l’aise.

Nous avons réservé nos hébergements à l’avance, sur Booking ou directement par email. La qualité est plutôt bonne, souvent avec petits déjeuners inclus (à Ubud, Yogyakarta, Prambanan, Borobudur, Cianjur et Jakarta). Les salles de bain ne sont pas toujours attachées, et l’eau chaude n’est pas toujours là ! Petit détail qui a son importance car nous n’avons pas toujours eu beau temps en ce mois de juillet, et certaines douches (à Lembongan notamment) ont été vraiment difficiles !
Nous avons eu la climatisation à Jakarta, seul endroit où elle était indispensable ! Ailleurs, les ventilateurs étaient largement suffisants (voire pas utiles).
La plupart des hébergements proposent des services de laverie et parfois de location de scooters, pour de bons prix. Nous sommes généralement passés par nos guesthouses pour ces services, plus pratiques. Même chose pour les activités, que nous avons systématiquement réservées auprès de nos hébergements.

Nos 5 coups de <3 d’Indonésie

5. Virée en scooter sur Nusa Lembongan et Nusa Ceningan

C’est logiquement par beau temps que ces îles présentent leur plus beau visage. Le scooter est le moyen idéal pour les arpenter : la circulation est quasiment inexistante et les petites routes sont parfois inaccessibles pour les voitures. Chercher la meilleure crique, observer les surfeurs, longer la mangrove, déjeuner au bord de mer, et s’émerveiller devant le Blue Lagoon et les immenses vagues de Devil’s Tear… autant d’activités qui justifient un détour par ces îles. Avec de la chance vous pourrez aussi observer les raies mantas.

IMG_9565

P7115672

IMG_9727

4. Sortir des sentiers battus à Borobudur et à Prambanan

Réputés pour leurs magnifiques temples du 9ème siècle, Prambanan et Borobudur ont aussi bien d’autres atouts. Encore une fois, arpenter en scooter les alentours est le meilleur moyen de découvrir les merveilles de la campagne javanaise, les rizières, les temples cachés… Attention, vous devrez saluer du monde au passage, donc il vaut mieux savoir conduire à une main !

IMG_0201

IMG_0319

IMG_0248

3. Se promener dans les rizières en terrasse de Selo Griyo

Le temple de Selo Griyo et les rizières en terrasse qui l’entourent sont un petit joyau à une heure de scooter de Borobudur, complètement hors des circuits touristiques. C’est aussi un endroit privilégié pour découvrir l’un des loisirs préférés des Javanais : la course de pigeons !

P7235931

IMG_0471

IMG_0464

2. Faire un trek autour du Mont Merapi

Quelle sensation incroyable que de découvrir le volcan le plus actif d’Indonésie ! La Vogel’s Guest House, et Christian, son gérant, ranger dans le Parc National, proposent des treks pour découvrir cette incroyable merveille de la nature, tantôt généreuse avec ses habitants, tantôt mortelle.

P7185757

IMG_0058

IMG_0100

1. Cianjur, pour ses rizières et son authenticité

Cianjur, à quelques heures de Jakarta, est une destination quasiment garantie sans touristes ! Réserver chez Bule Homestay pour un séjour unique et une liste d’activités inépuisables. Le moment-phare restant pour nous une promenade magnifique dans les rizières au coucher de soleil.

IMG_0590

P7265945

P7265935

Nos adresses préférées

Ubud

Hébergement

<3 Nyoman Warta Accomodation, à 15 minutes à pied du marché d’Ubud : excellent homestay dans des maisons balinaises traditionnelles. Le petit déjeuner à lui seul vaut le détour, avec probablement la meilleure salade de fruits et une des meilleures omelettes de notre vie ! Grande chambre avec salle de bain (eau chaude) et petite terrasse pour moins de 11€ la nuit ! Possibilité de réserver transports et activités auprès de la gérante qui est adorable.

Restaurants

<3 Mama’s Warung, à côte de Nyoman Warta : nous avons tellement aimé Mama’s Warung que nous n’avons mangé quasiment que là-bas. C’est excellent, pas cher (30 000 roupies le plat environ) et il y a beaucoup de choix sur la carte. Un peu de monde le soir donc essayer de venir assez tôt.

Bali Yoga Restaurant, dans le centre de Ubud : rien à voir avec le yoga. Très bon restaurant et pas très cher, avec une jolie cour et des petits chiens sympas ! Le curry végétarien est excellent.

Nusa Lembongan

Hébergement

BBS Homestay, vers Mushroom Bay : joli homestay, aux chambres agréables et propres. Pas d’eau chaude par contre, ce qui peut être embêtant quand il pleut toute la journée (comme pour nous). L’accueil est très agréable et on peut louer des scooters pour 70 000 roupies la journée (voire 50 000). C’est cependant assez cher : 18€ la nuit, on doit pouvoir trouver plus intéressant sur l’île…

Restaurant

<3 Black Wood Coffee Shop, vers Mushroom Bay : un des restaurants les moins chers du coin, et l’un des meilleurs selon nous ! Les plats indonésiens comme les plats occidentaux sont excellents. On a même le droit à des pastèques en dessert !

Yogyarkata

Hébergement

<3 Duta Guest House, sur Jalan Prawirotaman : un hôtel plutôt luxueux, avec piscine, mais qui propose aussi des chambres au tarif très intéressant, avec salle de bain partagée. Pour 11€, nous avons eu le petit déjeuner inclus (et à volonté) et l’accès à la piscine ! Bon emplacement dans le quartier touristique, entouré de restaurants pour tous les budgets !

Restaurants

Kedai Cungky’s, sur Jalan Prawirotaman : petit restaurant, avec sûrement les meilleurs prix de la rue. En plus c’est très bon et l’accueil est parfait.

<3 The House of Sate, sur Jalan Prawirotaman : super restaurant, plus cher que la moyenne, mais son burger rendang (55K) vaut vraiment le coup, il est excellent !

Merapi

Hébergement & restaurant

<3 Vogel’s Hostel, à Kaliurang : un petit hôtel tenu par Christian, 72 ans, passionné du Merapi, et son fils, guide. C’est assez spartiate mais on s’y sent bien. Il y a des lits en dortoir, ou des chambres avec salle de bain partagée ou intégrée (avec eau chaude !), pour des prix imbattables. Le restaurant est agréable et on y mange bien. Mais le gros plus, ce sont les treks géniaux organisés dans le Parc National du Merapi, pour approcher ce magnifique volcan.

Prambanan

Hébergement

Larisa Homestay, près de Candi Sambisari : petit homestay très agréable, à l’excellent accueil. La chambre est confortable et la salle de bain (séparée) propre, pour moins de 10€. Le petit déjeuner compris est délicieux. Location de scooters pour 70 000 IDR.

Restaurant

Warung Makan Sawargi 01, près de Candi Sambisari, sur Jalan Raya Solo : tout petit warung avec les meilleurs nasi goreng du voyage, fait à la minute devant nos yeux, pour moins de 1€.

Borobudur

Hébergement

<3 Griya Harja Homestay, à Tuksongo : à quelques kilomètres du temple de Borobudur, cette guest house est à la fois reposante et accueillante. Elle se trouve dans un petit village avec de belles rizières, idéale pour une promenade en fin de journée. Elle organise des tours à la demande (notamment notre sortie à Selo Griyo), et loue des scooters. Pour les repas, les membres de la famille prennent les commandes et nous ramènent la nourriture directement du restaurant.

Cianjur

Hébergement & restaurant

<3 Bule Homestay, à Cianjur : véritable homestay, qui organise toutes sortes d’activités dans les alentours (trek, village flottant, cours de batik, randonnée à vélo…). Les repas compris dans la formule pension complète sont vraiment excellents (10€ par personne). Super accueil, comme à la maison. Un de nos meilleurs souvenirs d’Indonésie.

Jakarta

Hébergement

Nina House, vers Jalan Jaksa : petite guest house très sympa, avec une terrasse très agréable. Très bien placée à Jakarta à proximité du métro et de la place de l’Indépendance.

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply DLSCLT 19 septembre 2017 at 14 h 34 min

    Semaine très productive… Les articles pleuvent 🙂 A mon tour maintenant d’être à la bourre… Je vais devoir me mettre sérieusement au boulot (bien agréable) et lire vos derniers reportages. Commentaires à suivre donc… Gros bisous.

    • Reply Marine Lascault 20 septembre 2017 at 12 h 53 min

      Nous les commentaires on aime bien ça donc ça tombe bien !

  • Reply DLSCLT 19 septembre 2017 at 17 h 28 min

    Votre reportage donne vraiment envie de connaître autre chose de l’Indonésie que Bali.

    • Reply Marine Lascault 20 septembre 2017 at 12 h 53 min

      Ça vaut le coup oui 🙂

  • Reply Chrisetdom 21 septembre 2017 at 21 h 09 min

    Des temples, des rizières, des volcans, une mer turquoise mais parfois déchaînée, des plats appétissants, des singes, des chiens, des chats, des canards et de très beaux couchers ou levers de soleil le tout arrosé d’une musique très agréable!! Un gros coup de coeur pour moi aussi!!!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com