Delta du Mékong Vietnam

Jour 186 : Une matinée en bateau sur le Mékong

11 août 2017

Dimanche 6 août, il est 4h50 quand nous nous retrouvons tous les 6 dans le hall de l’hôtel. Le taxi est déjà là, et nous conduit, alors que nous sommes encore un peu (ou beaucoup) endormis, vers le port d’embarquement. Notre bateau se faufile entre les autres pour que nous puissions monter, et nous découvrons avec joie que ses sièges sont rembourrés !! Tant mieux, car nous partons pour 7 heures de navigation !

Nous rencontrons notre guide pour la journée (nous avons malheureusement oublié son nom). Il nous explique que notre première étape de la journée est le marché flottant de Cai Rang, à 30 minutes environ. Nous ne sommes pas les seuls à nous y rendre, les bateaux de touristes sont très nombreux, mais nous avons la chance d’être dans une jolie barque authentique, et de n’être que tous les six. Le marché flottant de Cai Rang est le plus important du delta du Mékong, il s’étend sur environ 500 mètres.

Les gros bateaux des « grossistes » sont là toute la journée, et restent plusieurs jours, jusqu’à ce que leur stock soit écoulé. Les détaillants viennent quant à eux dans la journée, dans de plus petits bateaux à rames ou à moteur, puis revendent leurs achats sur de plus petits marchés flottants ou sur les marchés terrestres. Il n’y avait à l’origine pas de routes autour du delta, et les gens se déplaçaient principalement en barques sur ses nombreux canaux, les marchés flottants étaient donc très nombreux. Mais avec le développement des routes, ils se font de moins en moins nombreux. Celui de Cai Rang reste néanmoins très important. Son nom signifie « marché de la dent », et vient d’une sombre légende où une mariée a été dévoré par un crocodile. Son mari, pour se venger, a alors tué et découpé le crocodile dont les morceaux se sont répandus à travers le Mékong… Et le morceau avec les dents s’est déposé ici, sur notre marché… Charmante histoire !

Quand nous arrivons vers le marché, le soleil est levé mais il reste une jolie brume matinale. Nous apercevons les nombreux bateaux chargés de fruits et de légumes. Les plus petits bateaux (entre les différents bateaux de touristes) s’y accostent, regardent les produits puis chargent à leur tour leurs achats. Notre premier choc en arrivant vient de l’odeur : l’air se remplit d’une odeur d’ananas irrésistible ! Vraiment improbable au milieu du Mékong ! Nous observons ces scènes de vie quotidienne d’échanges et de négociations, qui semblent être restées les mêmes depuis des dizaines d’années.

IMG_1442

IMG_1464

IMG_1469

IMG_1476

IMG_1485

IMG_1486

IMG_1491

P8066301

P8066302

P8066313

P8066328

Notre guide nous explique que contrairement aux marchés « terrestres » où les commerçants font la publicité de leurs produits avec leurs voix, les vendeurs des marchés flottants exposent leurs produits sur un bambou, pour montrer ce qu’ils vendent et être visibles de loin. Ainsi sur chaque bateau, on peut voir une longue branche de bambou, sur laquelle sont accrochés des bananes, du manioc, des pastèques, des ananas, des potirons, des durians… Comme c’est l’heure du petit déjeuner (à peine 7 heures), nous nous arrêtons auprès d’un petit bateau, où une vieille dame fait des banh mi. Cela nous parait un peu dur de manger du pâté et du piment à cette heure très matinale, mais finalement cela passe très bien. C’est d’ailleurs sans doute notre meilleur banh mi jusqu’ici, et l’ambiance qui règne autour de nous n’y est pas pour rien !

IMG_1494

IMG_1497

IMG_1516

IMG_1532

Nous repartons après ce petit déjeuner original vers une fabrique de nouilles de riz, qui se situe à une vingtaine de minutes en bateau. Le soleil est désormais complètement levé, et nous sommes gâtés par un beau soleil (ce qui n’était pas donné vu l’averse que nous nous étions pris la veille !). Il y a beaucoup de touristes à la fabrique de nouilles, mais c’est intéressant de voir comment elles sont fabriquées. Tout d’abord les grains de riz sont transformés en poudre, puis mélangés à de la farine de manioc. Le tout est mélangé avec de l’eau, puis chauffé et étalé pour faire de grandes crêpes. Elles sont ensuite séchées au soleil, puis passées dans une machine qui va les découper finement et en faire des nouilles ! Celles-ci sont encore bien tendres et souples, contrairement aux vermicelles complètement secs que l’on trouve en Europe. Notre guide nous montre aussi l’arbre qui fait les fameux fruits du dragon, à la chair blanche et aux nombreux pépins. Il nous emmène ensuite dans un petit restaurant et côté où nous allons prendre un café, ainsi qu’une noix de coco fraîche. Comme souvent au Vietnam, le café est délicieux, au léger goût de noisette. Probablement le meilleur café que nous ayons goûté jusque là.

IMG_1547

IMG_1549

Notre guide nous fait finir nos cafés rapidement car notre étape suivante est un deuxième marché flottant, à une demi-heure de là. Celui-ci est bien plus petit, et contrairement à celui de Cai Rang, il n’a pas lieu toute la journée mais seulement le matin. Nous repartons donc, tout en observant la vie sur le grand canal.

IMG_1552

IMG_1561

IMG_1563

IMG_1570

IMG_1574

IMG_1580

P8066332

P8066341

P8066342

P8066344

Il est 8 heures 30 à peu près quand nous arrivons au marché, et le soleil commence à taper assez fort ! Il est effectivement bien plus petit que le précédent, et s’étend sur quelques dizaines de mètres seulement. Il ressemble plus à un marché terrestre car les marchands sont tous des détaillants et vendent de plus petites quantités. C’est l’occasion aussi d’acheter des souvenirs pratiques : des chapeaux coniques, vendus par une femme, et qui nous laisse choisir la couleur du ruban.

IMG_1590

IMG_1603

IMG_1615

P8066351

P8066354

P8066358

P8066359

Nous repartons, tout en mangeant quelques ananas découpés par notre conducteur alors que nous étions en train de visiter l’usine de nouilles. Nous nous dirigeons maintenant vers les petits canaux. Nous circulons entre quelques maisons, en saluant les habitants qui s’y baignent, lavent leur linge ou leur vaisselle. Comme sur les backwaters du Kerala, les gens ont vraiment construit leur vie autour de cet environnement. Nous nous arrêtons un moment pour continuer à pied, pour que notre guide puisse nous montrer la richesse du pays. Nous voyons des arbres à poivre, à papayes, des bananiers ou encore des orangers. Un véritable Eden !

P8066371

P8066382

IMG_1621

IMG_1622

IMG_1623

IMG_1624

IMG_1629

IMG_1630

IMG_1636

IMG_1638

IMG_1641

Nous remontons dans notre bateau pour continuer notre promenade, et nous nous arrêtons de nouveau dans un restaurant pour un déjeuner assez matinal. Nous avons très faim donc nous prenons pas mal de choses : des nems en entrée et un plat chacun. Finalement, ce n’est pas du tout aussi bon que ce que nous avons déjà mangé au Vietnam, c’est même assez décevant…

Quand nous reprenons le bateau, c’est pour rentrer au « port » ! Il y a une bonne heure avant que nous y arrivions, donc le retour est ponctué de pas mal de siestes ! Et de quelques photos car nous repassons par le marché de Cai Rang, qui est toujours là mais bien plus calme ! À cette heure très chaude, la plupart des marchands se reposent ou font la sieste. Nous arrivons un peu après midi au port, et reprenons un taxi jusqu’à l’hôtel.

P8066388

P8066390

P8066392

P8066401

P8066404

Après de bonnes siestes (pour la plupart), nous nous retrouvons aux alentours de 17h30 pour faire un tour en ville. Il y a notamment un marché de nuit que nous voulons aller voir. Nous profitons du coucher du soleil sur le chemin, puis commençons par le coin le plus touristique, où se trouvent les plus beaux hôtels, avec une vue sur le fleuve. Nous faisons quelques achats dans un marché couvert, puis trouvons le fameux marché de nuit qui est surtout un marché de street-food. On ne vous raconte pas comme nous sommes contents en retrouvant des brochettes de chips, l’une de nos passions en Malaisie ! Nous en prenons deux pour que toute le monde puisse goûter, mais nous voyons que la vendeuse met une poudre bizarre dessus. Du sucre. Sur des patates. Pourquoi ?? Bon c’est quand même bon (un peu genre chichis) mais cela n’arrive pas à la cheville de leurs rivales malaisiennes salées !! Nous goûtons aussi la pizza/galette/burito vietnamienne, un mélange d’ingrédients (on ne sait pas trop les définir) cuits sur une pâte de riz. Plutôt bon aussi !

IMG_1651

IMG_1655

IMG_1666

IMG_1674

IMG_1677

IMG_1693

IMG_1704

Nous partons vers un restaurant qui est réputé pour être l’un des meilleurs de la ville pour les rouleaux de printemps. Effectivement il est blindé ! On nous installe dans la salle du haut, tous les six ensemble (la serveuse voulait à la base nous séparer en deux groupes, on ne sait pas trop pourquoi) et nous commandons des sortes de bo-buns avec des nems et des brochettes de porc. Celles-ci sont excellentes, mais les nems sont aussi à la chair à saucisse, sans légumes, et sont donc du coup pas très fins. Pas le meilleur resto du monde mais très bon quand même ! Après un petit tour dans une « fête foraine » un peu glauque, nous rentrons nous coucher pour une bonne nuit, mais encore un peu courte. Demain, nous prenons l’avion direction Hoi An, dans le centre du pays.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Chrisetdom 12 août 2017 at 13 h 34 min

    Encore une belle balade bien matinale, on comprend que la sieste soit essentielle !!!

  • Reply MAMIE FRANCOISE ET PAPI PIERROT 12 août 2017 at 18 h 34 min

    C’est bizarre, les autochtones du Mékong ressemblent à des gens que l’on connaît;;;;;;;;;;;continuez et à + :::::::::

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com