Inde Kerala

Jours 68 à 70 : Attaque de burrito et arrivée à Cochin

12 avril 2017

Suite à la publication du précédent article qui prévoyait notre départ de Bangalore pour le 10 avril, nos plans ont légèrement changé. En effet, nous avons été victime d’une lâche attaque de la part du burrito mangé la veille, d’une intoxication alimentaire en somme… Ça nous apprendra à manger mexicain en Inde ! Tous les deux atteints de fièvre et après une nuit agitée, nous avons préféré annuler bus et guest house pour reporter le trajet au lendemain. La journée du lundi 10 a donc été exclusivement dédiée au repos, alors que nous voulions visiter le Palais de Bangalore et le ISKCON Temple.

Le mardi 11, après une meilleure nuit, nous réservons nos billets de bus pour le soir même, car nous allons largement mieux. Nous partons déjeuner un peu de riz au cumin et des pommes de terre manchurian (qui sont en fait des choux-fleurs, nous avons perdu notre hindi en une journée de maladie et confondu « aloo » et « gobi ») dans le restaurant habituel. En fin de journée, nous prenons un rickshaw après avoir remercié notre gentil hôte, Anthony. Nous nous rendons sur le point de rendez-vous du bus, qui doit partir à 17h. Finalement, nous nous rendons compte que ce n’est pas le bus en lui-même, mais une navette de pick-up. Elle nous amène à un autre point, où nous montons dans un autre bus, également un pick-up… ok, ok. Et nous arrivons à l’endroit où nous allons monter dans notre vrai bus (enfin c’est ce que nous pensons), à 2 km de notre guest house. Bien joué nous ! Nous partons finalement avec 3/4 d’heures de retard environ, vers 21h15… normal aussi avec toutes ces navettes. Un film est lancé, nous nous endormons gentiment… jusqu’à 2h30 où nos voisins de derrière nous demandent de relever nos sièges. Et oui, car il faut encore changer de bus ! D’une humeur un peu massacrante il faut l’avouer par ce réveil très matinal, nous changeons de bus pour la 4ème fois de la journée. La fin du voyage se termine bien et nous arrivons vers 7h30 à Cochin (prononcé Ko-Tchine).

Notre guest house se trouve dans le quartier touristique de Fort Cochin. Et c’est un peu comme d’habitude : les rickshaws nous demandent beaucoup trop, donc nous décidons d’essayer de prendre un bus. Nous voyant galérer, les yeux tous collés, un jeune Indien (enfin jeune comme nous) vole à notre secours. À la moustache barbe du chauffeur de rickshaw qui essaye de nous entuber, il commande un taxi sur son appli pour nous. Comme pour Uber, le prix est annoncé d’avance : 128 roupies pour aller à destination dans une voiture climatisée contre 400 puis 300 pour les rickshaws … Nous remercions notre sauveur qui a pris le temps de commander trois taxis pour nous (les deux premiers ayant annulé les courses avant d’arriver), et partons plutôt contents d’avoir fait cette rencontre.

Nous arrivons à la guest house, Breathe Inn, et sommes accueillis par sa propriétaire, adorable aussi. Le lieu est parfait : tout neuf, super propre, thé et café à volonté, eau potable gratuite… Nous sommes ravis. Nous nous reposons assez longtemps puis partons déjeuner dans un restaurant tibétain juste à côté où nous mangeons une soupe de momos tombée des cieux ! Elle est la bienvenue après deux jours à manger des bananes (quand nous mangions). Nous rentrons nous re-reposer et repartons nous promener en fin d’après-midi, vers le nord de Fort Cochin, qui donne sur la mer. C’est un lieu assez touristique car il s’y trouve d’énormes filets à poissons chinois (les filets, pas les poissons). Ils sont magnifiques et majestueux devant le coucher de soleil mais malheureusement le côté ultra-touristique du coin casse un peu le charme. Nous sommes directement sollicités pour faire des photos des « pêcheurs » qui semblent vivre plus du tourisme que de la pêche. Il y a quand même de vrais pêcheurs qui vendent leurs produits directement sur le trottoir, et également une vente à la criée. Nous trouvons aussi une balance de rue et nous pesons tous les deux pour la première fois depuis plus de deux mois : -10 kg pour Romain et -7kg pour Marine ! Comme quoi il y avait du gras ! Prochaine mise à jour dans quelques mois…

IMG_4700

IMG_4699

P4123279

IMG_4759

2

IMG_4704

P4123305

1

Notre balance de rue à gauche

P4123318

P4123307

Des petits chats attendent patiemment l’heure du dîner, quand les pêcheurs leur donnent quelques poissons

IMG_4744

Nous tombons un peu plus loin sur une petite plage où des Indiens se baignent dans les vagues. Le coucher de soleil est comme à son habitude en Inde, sublime. Nous repartons contents de cette première visite, même si le côté très touristique (et il faut le dire, très sale) de la côte nous a un peu déçu.

IMG_4712

IMG_4719

IMG_4721

IMG_4733

IMG_4734

IMG_4739

P4123280

P4123297

IMG_4753

P4123327

Demain, nous ferons une promenade plus approfondie dans Cochin, qui pour l’instant nous rappelle un peu Goa, de part sa forte influence chrétienne et portugaise, et tenterons de trouver un moyen pour nous promener dans les backwaters, d’immenses canaux, en parallèle de la mer.

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Chrisetdom 12 avril 2017 at 20 h 27 min

    Peut être que les kilos en moins représentent les verres de pastis en moins !!! Au fait c’etait des kilos ou des pounds?????????. Très belle lumière sur le coucher de soleil!

    • Reply Marine Lascault 12 avril 2017 at 20 h 30 min

      Le pastis, le pain, le pâté… Ça fait pas mal de cochonnerie en moins ! C’était des kilos heureusement !!

  • Reply DESSANDIER 14 avril 2017 at 18 h 45 min

    merci, merci, merci Marine de me faire autant voyager 😉

    • Reply Marine Lascault 14 avril 2017 at 20 h 49 min

      Merci à toi de nous suivre Stéphanie ! Cela me fait vraiment plaisir. J’espère que tout va bien pour toi !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com