Inde Rajasthan

Jour 30 : Dans le désert du Thar…

4 mars 2017

Ce vendredi 3 mars, c’est le grand jour, nous allons dans le désert du Thar. Nous partons donc pour le safari proposé par notre guest house Desert’s Boys à Jaisalmer. On nous a promis une excursion loin des circuits touristiques. Nous sommes 5 en tout à partir, un autre couple de Français, une Allemande et nous. Le départ est prévu à 13h de la guest house. Notre chauffeur Himeet vient nous chercher et nous commençons en jeep, d’abord sur une route, puis sur une piste. Plusieurs arrêts sont prévus sur notre itinéraire. Le premier est un lac naturel à l’entrée du désert, où les habitants des villages alentours viennent chercher de l’eau pour cuisiner, laver leur linge, et où les animaux viennent s’abreuver. Nous sommes accueillis par un chien errant qui a l’air super content de voir notre guide : ils se connaissent depuis longtemps, ce chien est toujours dans ce coin. Il y a également quelques chameaux dromadaires. Ici, ce sont seulement les mâles qui sont utilisés à la monte. Les femelles sont utilisées pour le lait mais vivent en liberté la plupart du temps, car elles ont environ un petit par an, il est donc impossible de les monter.

P1011822

P1011836

Le chien content qui se roule dans le sable

P1011861

IMG_2404

« Shiva tree »

P1011875

Notre guide donne quelques biscuits au chien et nous repartons. Nous nous arrêterons un peu plus loin pour observer une chamelle dromadaire et son petit. Vraiment trop beaux ! Le safari commence bien. La prochaine étape est un village de 300 habitants environ. C’est le village de naissance de notre guide. Il nous présente sa femme, ses enfants et nièces et neveux. Sa femme nous sert un super chai dans une petite maison, une mudhouse, fabriquée à partir d’une sorte de torchis et d’un toit d’herbes séchées. Celle-ci a l’avantage de bien garder la fraîcheur à l’intérieur. Nous faisons un petit tour du village accompagnés des enfants, qui sont très contents de nous voir (plutôt par intérêt, évidemment, sûrement habitués à recevoir toutes sortes de cadeaux par les touristes).

IMG_2377

IMG_2359

IMG_2373
P1011855

Nous repartons dans notre jeep, et commençons à apercevoir quelques animaux sauvages comme des aigles d’Egypte, un vautour énorme, et un petit renard. Il y a aussi de nombreuses chèvres, des moutons, des vaches et des chameaux dromadaires. Le désert du Thar n’est pas un désert de sable uniquement, c’est surtout une étendue steppique (merci Wikipédia) remplie de buissons et d’arbustes. Quand on s’éloigne plus loin, il y a de grandes dunes de sables, toujours entourées de cette végétation.

Nous nous arrêtons plus tard dans un deuxième village, où nous sommes encore une fois accueillis par les femmes et les enfants. Les hommes sont en effet au travail avec les animaux, dans les champs ou dans des fabriques de pierres. On nous sert un nouveau chai, encore une fois très bon. Le chai est fait à partir de thé qui est bouilli dans de l’eau avec des épices telles que de la cardamome, du poivre noir, du gingembre (plutôt en hiver)… puis dans lequel on ajoute à la fin du lait. Celui-ci a quelques notes de poivre noir. Nous saluons tout le monde et repartons sur notre jeep cette fois, car notre guide nous propose d’aller sur le toit sur la piste qui rejoint la route ! Pas mal pour voir encore mieux le désert et les animaux.

IMG_2413

IMG_2420

IMG_2423

IMG_2430

IMG_2436

Nous arrivons finalement au point de rencontre avec nos chameaux dromadaires (avec une bosse donc !), où ils sont 7 sept à nous attendre avec plusieurs chameliers dromadairiers (?). On nous assigne nos montures : Marine monte Papaya et Romain, Roméo ! Tout le monde a son propre chameau dromadaire, sauf les dromadairiers qui se partagent les deux autres, ou qui tiennent nos bêtes à pied. Ils sont tous très sympas, très joyeux, et commencent à chanter les différentes chansons apprises par des touristes Français (Frère Jacques, les Champs-Elysées, « on n’est pas fatigués »…, ils les connaissent toutes !). Perchés sur nos chameaux dromadaires, nous voyons finalement les gazelles tant attendues, qui cavalent sur les dunes. Pas de photos malheureusement, elles sont trop rapides et on galère vraiment à prendre des photos avec le mouvement à bascule du pas des chameaux dromadaires.

IMG_2433

2

IMG_2445

P1011917

IMG_2449

IMG_2488

IMG_2469

P1011925

P1011927

P1011947

Nous arrivons vers de grandes dunes où nous nous arrêterons pour la nuit. Nous sommes à une soixantaine de la frontière du Pakistan désormais. L’endroit est sûr, mais on nous explique que la frontière n’est pas très accueillante. Il y a tout le long des barrières avec des barbelés et fils électriques, surveillées de toute part. « Aller au Pakistan » est d’ailleurs pour nos guides une métaphore pour dire « mourir » ! Sympa !

Nous descendons donc de nos chameaux dromadaires, on est tous un peu soulagés car les selles assez rigides commencent à être douloureuses pour nos derrières ! Comme prévu, nous sommes à destination pile pour le coucher de soleil, magnifique sur les dunes du désert. Les chameaux dromadaires sont désellés, et Marine a même le droit de faire un petit tour à cru sur Papaya !

IMG_2503

IMG_2524

P1011985

IMG_2554

IMG_2510

1

IMG_2519

P1011991

IMG_2526

IMG_2521

Une bête sauvage du désert

IMG_2527

Nos guides se mettent ensuite directement à la cuisine : un grand moment sous nos yeux ébahis. Ils feront tout maison (sauf la bière), de l’apéritif (des pakodas, beignets de légumes frits, et des sortes de longues chips en tube) au plat ! Au menu, des thalis composés de riz, de dal (soupe de lentille) et d’une sorte de curry de pommes de terre. Nos hôtes nous ont également préparé des chapatis (des pains comme des naans mais plus petits, à la farine de blé) et des galettes croustillantes à la farine de pois chiche, trop bons ! Nous aiderons quand même un peu en nous essayant tous à la confection des chapatis, avec plus ou moins de succès… Ganesh, le jeune dromadairier qui a fait la pâte fait 10 galettes pendant que nous sommes toujours à notre première (avec des trous en plus…). Y’a encore du boulot ! Vient le moment de la dégustation, et dégustation est le mot. C’est l’un des meilleurs (voire le meilleur) repas depuis notre arrivée en Inde ! Et copieux en plus, car on nous sert et nous ressert jusqu’à que nous soyons à deux doigts de l’implosion. Les guides mangent après nous, c’est apparemment la tradition en Inde que les hôtes mangent après les invités (ou alors ils préfèrent juste manger entre eux !). Quand ils ont terminé, ils récupèrent des bidons d’eau vides, un couvercle de plat et commencent à nous faire un petit concert. Ils chantent tous divinement bien, et les instruments de fortune rendent vraiment bien.

On part finalement se coucher sur les petits lits de camps installés par nos guides, à la belle étoile. La nuit sera plutôt agréable même si très froide malgré les grosses couvertures. On se réveille au lever du soleil, vers 6h30. Nous découvrons des petites empreintes de souris, scarabées, etc… tout autour de nous ! Apparemment un chien a même dormi aux pieds de notre lit. Les guides sont déjà en train de nous préparer le petit déjeuner, composé de chai, de fruits (papaya comme le dromadaire de Marine), de tartines et de Nutella, et oui !

IMG_2551

P1012030

Les empreintes des visiteurs nocturnes (heureusement pour nous, on ne les a pas croisés…)

IMG_2553

IMG_2568

P1012027

P1012029

Notre lit de camp à droite (on reconnaît le bordel)

Nous repartons après avoir mis nos sacs dans la jeep. Aujourd’hui on change de montures ! Romain est sur un autre (on ne souvient plus de son nom, peut-être Al Pacino ?) et Marine sur King-Kong ! On refait notre balade de la veille dans l’autre sens, on croise encore quelques gazelles et on finit par trotter un peu ! Le trot des dromadaires est plutôt agréable par rapport au pas, c’est plus sautant mais les foulées sont moins étendues, c’est donc plus facile à gérer ! C’est déjà terminé, il faut retourner dans la jeep et retourner à Jaisalmer vers 11H. Ces 24h étaient vraiment magiques, un vrai coup de coeur pour cet endroit et ces personnes magnifiques. (Marine est actuellement en train de chercher où acheter un dromadaire, à suivre…).

L’après-midi sera plutôt calme, fait de douches et de siestes (vous vous y attendiez ?) bien méritées !

P1012035

P1012066

IMG_2581

Nos guides dromadairiers en pose de beaux gosses

IMG_2587

IMG_2589

IMG_2594

Sur la route du retour, à 90km/h dans la jeep. La solution : un gros coup de klaxon

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply FRANCOISEPIERROT 4 mars 2017 at 19 h 16 min

    Bonjour les touristots Pas mal les bracelets de la copine à Himeet ….. Et comme déssert on vous sert et on vous ressert du ‘ desert ‘……. Bisous à vous deux et bonne continuation…..

    • Reply romain 5 mars 2017 at 8 h 26 min

      Encore une excellente blague M. Emonet ! Gros bisous

  • Reply Chrisetdom 4 mars 2017 at 23 h 33 min

    Superbe aventure ce désert!! Très belle photo du beau gosse de la maison !! Au fait toujours pas de …….??? Bizarre!!!! Et au fait du nutella en plein désert ce n’est pas normal!!

    • Reply romain 5 mars 2017 at 8 h 25 min

      Non toujours pas de…. ! Je suis presque déçu…

  • Reply Mum 5 mars 2017 at 8 h 55 min

    J’adore les photos des personnes que vous rencontrez…. De très beaux portraits !

    • Reply romain 5 mars 2017 at 9 h 00 min

      Merci mman !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com