Entre Kathmandu et Pokhara Népal

Jours 9 & 10 : Gorkha l’imprenable

11 février 2017

Vendredi 10 février, nous quittons Kathmandu et notre auberge, la Stupa Guest House. Vraiment une excellente adresse si vous vous rendez à Kathmandu… C’est un peu notre deuxième maison maintenant donc nous avons le coeur gros !

Au programme aujourd’hui, nous prenons le bus en direction de Pokhara, la deuxième grande ville du Népal. En chemin nous ferons deux arrêts : le premier à Gorkha, à 120 km de Kathmandu, puis à Bandipur, une trentaine de kilomètres plus loin. Les deux villages se trouvent assez en hauteur et on peut normalement avoir une belle vue sur l’Himalaya.

Pour nous rendre à Gorkha, nous prenons le taxi jusqu’à la gare routière Gongabu (New bus park) qui est la station pour les longues distances. Nous trouvons facilement un bus qui se rend directement à Gorkha. Pour les bus longues distances, il faut prendre un ticket à Gongabu directement. Nous sommes accompagnés du rabatteur qui nous explique comment faire. Nous payons les 560 roupies au guichet (environ 5€ du trajet) mais n’avons qu’un billet de 1000. L’homme au guichet nous dit qu’il n’a pas la monnaie. Le rabatteur de notre bus nous dit alors que ce n’est pas grave, qu’il nous rendra la monnaie plus tard. Nous sommes assez dubitatifs mais les Népalais sont réellement dignes de confiance depuis le début de notre séjour et nous décidons de suivre notre bon feeling (bonne intuition car il nous rendra bien la monnaie avec l’argent récolté des passagers pris sur la route). La route est assez mouvementée : il nous faudra une heure pour sortir de Kathmandu (afin de remplir le bus au maximum). Sur le trajet, nous récupèrerons également : un ressort de camion énorme qui doit peser plusieurs dizaines de kilos, puis des sacs de tissus qui seront posés dans l’allée du bus. Personne ne semble surpris de leur présence, et les gens s’assoient dessus le plus tranquillement du monde ! Nos gros sacs font quant à eux le trajet sur le toit du bus : cela nous inquiète un peu au début mais ils tiennent finalement parfaitement, même dans les petites routes de montagne !

La route jusqu’à Gorkha se fera finalement en 6h, contre les 4h prévues. Nous arrivons dans le village très fatigués, et décidons de rechercher directement une guest house. L’offre d’hébergement est beaucoup moins fournie que dans les autres villes visitées, où devrions-nous dire, la qualité de l’offre est largement inférieure. Les prix sont bas certes mais il n’y a d’eau chaude dans aucunes des trois guest houses visitées, les chambres sont sales, et toutes les toilettes sont à la turque 🙁 Nous choisissons finalement, un peu par défaut, l’Everest Guest House, qui donne sur le côté montagneux du village. Il faut descendre d’un étage pour accéder à la chambre, qui cumule finalement les vices cachés. La douche coule systématiquement (le plop-plop infernal), en se baissant à la fenêtre nous avons vue sur un petit bidonville plus que sur la montagne, et il y a surtout une odeur pestilentielle dans la chambre (sans parler des mouches, lézards et cafards..). Il faut avouer que nous n’avons plus trop le moral. Nous faisons un petit tour dans la ville, pas trop concluant. Nous visiterons plus reposés demain. Nous rentrons à l’auberge et décidons d’y dîner. Si la chambre est un peu triste, nos hôtes sont vraiment très gentils et nous servent un repas délicieux. Bon signe, il n’y a pas de carte, ils nous servent ce qu’ils ont préparé pour eux, un thali népalais composé de riz, de pickles, d’un dal et d’un petit curry de choux-fleurs et de patates. Cela nous remonte bien le moral ! Nous partons nous coucher, très tôt mais nous en avons besoin.

IMG_1360

IMG_1359

Nous nous réveillons tôt le lendemain (après une nuit compliquée) pour aller visiter la ville et le fameux Durbar Square newar qui se trouve très en hauteur, à une heure à pied environ. Gorkha est une ville construite en hauteur, et son Palais royal fait office de véritable forteresse. Gorkha est la ville de naissance de Privithi Narayan Shah, qui a unifié les principales villes de la vallée de Kathmandu et a fondé le Népal moderne en devenant son premier roi. Il s’agit aussi de la ville d’origine des Gurkhas, des guerriers renommés depuis le 16ème siècle, qui ont même servi dans l’armée anglaise pendant la Première Guerre Mondiale.
Il s’agit également de la ville « épicentre » du tremblement de terre de 2015, mais étrangement la ville n’a presque pas été touchée et les séquelles ne sont pas visibles.
L’ascension est très fatigante, mais elle vaut le coup. Nous passons par le petit village, qui est déjà en activité. Nous saluons les habitants et ils nous répondent (généralement) avec un grand sourire qui réchauffe le coeur. La vue sur le village et les vallées environnantes est magnifique.

IMG_1358

IMG_1366

Nous arrivons tout en haut, au niveau du Durbar Square, au bout d’une heure. L’entrée est payante (50 roupies + 200 pour les appareils photos), mais cela en vaut vraiment la peine. La forteresse est immense et imprenable. Les bâtiments sont en très bon état. L’architecture newar, avec ses briques et ses bois travaillées est vraiment très belle, à la fois sobre et majestueuse. Elle est d’une simplicité assez rare mais vaut largement les palais occidentaux.

IMG_1369-2

IMG_1371

IMG_1373

IMG_1376

P1010858

IMG_1382
La vue sur l’Himalaya est effectivement incroyable ! Les palmiers en premier plan et les monts enneigés dans le fond sont une vision assez unique. Nous décidons de suivre un escalier qui semble monter encore plus haut à travers la forêt. Nous pensons y trouver un temple au bout, mais finalement rien de tout ça ! Juste une belle balade à travers les pins, les cocotiers, à observer les oiseaux (de petits moineaux rouges ou jaunes) et un singe !

P1010859

IMG_1401

IMG_1398-2

Nous redescendons finalement afin de reprendre nos sacs à l’auberge que nous avons hâte de quitter, et prendre le bus vers Bandipur. Il est environ 11h15 quand nous achetons les tickets pour le bus qui part vers midi 30.
Il part finalement direction Dumre, où nous nous arrêterons pour prendre un deuxième bus vers notre destination. Après 1H30 de trajet au total, nous sommes à Bandipur, une petite ville charmante, complètement restaurée. Nous jetons notre dévolu sur une petite guest house familiale avec de l’eau chaude et une chambre toute propre. Le bonheur ! Nous prenons un petit masala tea pour profiter du coucher de soleil sur l’Himalaya qui semble tout proche désormais.

IMG_1410

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Chrisetdom 11 février 2017 at 19 h 57 min

    Magnifique… Superbe…..que rajouter!!!

  • Reply prugniel claude et jacqueline prugniel 13 février 2017 at 10 h 49 min

    que c’est beau ! on rève

  • Reply catherine Prince 14 février 2017 at 18 h 47 min

    hello ! merci pour ce voyage immobile
    J adore regarder votre Blog apres une journée passée a l hopital : depaysement assuré !
    et maintenant je reve de boire un thé a Bandipur en regardant le soleil se coucher….
    bonne continuation
    Catherine ( encore une copine de Kerdando )

    • Reply Marine Lascault 19 février 2017 at 14 h 22 min

      Hello Catherine merci de nous suivre !! On t’embrasse

  • Reply Elise 19 février 2017 at 11 h 46 min

    Juste sublime ce coucher de soleil sur l’Himalaya! Je vois que vous en prenez plein la vue ! Je pense a vous plein de bisous

    • Reply Marine Lascault 19 février 2017 at 14 h 21 min

      Oui on est bien gâtés visuellement ! Merci mon chou on t’embrasse fort ❤

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com