Bilans Cambodge

Bilan de 22 jours au Cambodge, le pays des Khmers (octobre-novembre 2017)

31 mai 2018

Le Cambodge a été le onzième pays de notre itinéraire, et il nous a marqué pour de nombreuses raisons, plus ou moins bonnes ! Tout d’abord (pour les bonnes raisons), parce que comme au Vietnam où nous avions été rejoints par la famille de Romain, nous n’avons pas voyagé seuls ! C’est au tour des parents et du frère de Marine de nous rejoindre à travers notre périple. Et il faut bien l’avouer, pendant la dizaine de jours où nous avons traversé le pays ensemble, nous nous sommes sentis en vacances ! La maman de Marine avait en effet prévu un itinéraire parfait pour découvrir ce petit pays. Après le Laos où nous avons parfois été fatigués par les longs trajets, ce fut un plaisir de nous laisser guider !

Le Cambodge était l’un des pays que nous attendions tout particulièrement, et spécialement pour les temples d’Angkor, un vrai rêve d’enfance. Et nous n’avons pas été déçus par ce site mythique ! Néanmoins, nous n’avons pas eu de vrai coup de coeur pour ce pays. C’est un sentiment purement subjectif bien entendu, et qu’il faut que nous nuancions. Nous avons adoré beaucoup de choses au Cambodge : la culture, la gastronomie (qui ne ressemble à rien que nous ayons goûté jusqu’ici), sans oublier les Cambodgiens et leurs sourires quasi-omniprésents. Ce que nous avons beaucoup moins aimé, c’est une certaine population de touristes que nous ne nous attendions pas à croiser ici, très fêtarde et pas vraiment respectueuse, même à proximité des endroits sacrés comme Angkor. Nous attendions avec impatience de découvrir les îles de Koh Rong au sud du pays (après le départ de la famille de Marine), mais peut-être parce que nous avons mal choisi notre lieu de résidence, nous avons eu l’impression de faire face à un paradis gâché par la pollution et le tourisme de l’excès. Hormis ces très belles plages (enfin qui pourraient l’être du moins), le Cambodge nous a paru comme un pays avec des paysages moins splendides que le très varié (et très grand) Laos. Nous avons néanmoins adoré les paysages autour du Mékong, du lac Tonlé et autour de la petite ville de pêcheurs Kep.

Si on laisse de côté ces petites déceptions, nous gardons un magnifique souvenir de ce pays qui se relève tout doucement d’une histoire extrêmement difficile. Le peuple Cambodgien nous a séduit par sa force et sa gentillesse à toute épreuve, notamment dans des endroits moins touristiques comme la ville de Kratie, au nord-est du pays, sur la route du Laos.

Itinéraire

Comme entre la Malaisie et Singapour, nous avons traversé la frontière par la terre, en prenant un bus directement depuis les 4000 îles au Laos, jusqu’au poste frontière nord-est du Cambodge. Nous avons rejoint la ville de Kratie (compter une bonne dizaine d’heures pour faire 4000 îles-Kratie)… Nous recommandons vraiment l’arrêt à Kratie pour deux raisons : 1. la ville est sympa, 2. cela permet de faire une pause dans ce long trajet, car il faut bien rajouter 4-5 heures pour rejoindre Phnom Penh. Beaucoup trop long pour nous après déjà 11 heures de trajet !

Nous sommes restés 3 jours à Kratie puis avons finalement rejoint Phnom Penh en minibus (bien serrés) en 4 heures. C’est dès le lendemain que nous y avons retrouvé les parents et le frère de Marine. Nous y avons passé deux jours marqués par des visites de marchés, du palais royal et de l’ancienne prison S-21.

Le lendemain, nous sommes partis en avion direction Siem Reap, la ville la plus proche des temples d’Angkor. Nous y sommes restés 2 jours et demi, pendant lesquels nous avons visité en tuk-tuk une partie de cette merveille archéologique.

Pour rejoindre Battambang, l’étape suivante, nous avons pris le bateau et traversé le lac Tonlé. Nous y avons découvert des paysages incroyables et une vie construite entièrement autour de ce lac immense. Nous sommes restés ensuite une journée à Battambang, en faisant un tour dans les alentours de la ville.

La dernière destination où nous nous sommes rendus avec la famille de Marine est la ville de Kep, tout au sud du pays. Pour nous y rendre, nous avons pris un mini-bus avec chauffeur, ce qui nous a permis de gagner beaucoup de temps ! Kep a été la destination paradisiaque du séjour, dans un superbe hôtel au bord de la mer.

Après deux jours à visiter les alentours, nous avons quitté la famille de Marine qui est rentrée à Phnom Penh pour prendre l’avion, et avons pris un bus direction Sihanoukville, tout à l’ouest. Et là, nous nous sommes dit que nous aurions dû aussi rentrer à Phnom Penh. Nous n’avons passé qu’une nuit dans cette ville mais nous n’avons vraiment pas apprécié l’ambiance qui y régnait. Nous avons rejoint dès le lendemain Koh Rong (l’île principale pour plus de simplicité d’accès), mais nous y avons retrouvé l’ambiance que nous n’aimions pas à Siem Reap (vers le night market) ou à Sihanoukville. Nous aurions dû nous compliquer un peu plus la vie et tenter de trouver quelque chose de plus éloigné et de plus sauvage… mais bon, ce qui est fait est fait ! Nous sommes finalement rentré directement à Phnom Penh pour prendre l’avion le lendemain, direction… Kuala Lumpur ! On a pas résisté à retourner dans notre ville coup de coeur…

MAP-CAMBODGE

Petits trucs de survie au Cambodge

Si vous allez au Cambodge, le passage obligé est bien évidemment Angkor. Prévoyez de prendre vos pass la veille de votre premier jour de visite (à partir de 17h, et les gucihets sont ouverts jusqu’à 17h30, c’est court mais faisable) ou tôt le matin (à partir de 5h). Attention le lever de soleil est très tôt en Asie, donc si vous voulez en profiter, nous conseillons de les prendre la veille ! Les pass sont vendus pour une durée de 1 jour (37$), 3 jours (valable pour une durée de 10 jours – 62$) ou 7 jours (valable 1 mois – 72$). Il faut les garder en très bon état pour qu’ils soient toujours valables… On vous conseille de prendre un pass 3 jours minimum, car il y a beaucoup de choses à voir ! Pour acheter les billets, rendez-vous à côté du musée d’Art Moderne, à 5km de Siem Reap environ. Plus besoin de photos d’identités, elles sont faites directement au guichet. Le site est vraiment immense, on peut le faire en vélo si vous êtes sportifs, mais l’idéal est probablement le scooter ou le tuk-tuk.

Si vous choisissez de venir directement depuis le Laos en bus, vous pourrez prendre votre visa à la frontière. Et là, deux solutions : payez 40$ et laissez le contrôleur du bus s’occuper de tout ça pour vous (comptez donc 5$ de plus par rapport au prix du visa), soit vous pouvez vous en occuper tout seul et tenter de contourner les demandes de pots-de-vin constantes. Honnêtement, on n’a pas voulu se compliquer la vie et on a payé les 40$, nous n’avions pas vraiment la foi de nous battre !

Au Cambodge, on paye surtout en dollars. On peut en retirer à tous les ATM, mais le plus intéressant est probablement de venir directement avec des dollars, étant donné les coûts de retrait élevés.

Budget

1 euro = 4700 KHR (Khmer Riel)
1 dollar = 4000 KHR

Nous n’avons quasiment pas eu de dépenses au Cambodge grâce aux parents de Marine qui nous ont tout offert. On en profite pour les remercier encore pour ce magnifique séjour !

Nous avons néanmoins passé une dizaine de jours tous les deux et avons pu avoir un bon aperçu des prix pratiqués dans ce pays. La petite spécificité au Cambodge est que, si la monnaie officielle est le Riel (KHR), c’est principalement en dollar (US) que l’on paye. Nous n’avons pratiquement jamais payé une somme en riels, si ce n’est les toutes petites sommes pour acheter de quoi grignoter. En fonction des endroits, les prix sont affichés en dollars ou en riels et l’on paye dans la monnaie que l’on souhaite. Si l’on paye en dollars, la petite monnaie sera généralement rendue en riels. Les Cambodgiens connaissent la conversion sur le bout des doigts, mais attention tout de même aux erreurs, volontaires ou non…

Dans les distributeurs, nous n’avons retiré que des dollars (plus simple pour les gros paiements, et nous avons pu garder l’argent en trop pour les pays suivants sans avoir à faire du change en quittant le pays). Nous n’avons pas trouvé de distributeurs sans frais de retrait, et avons toujours payé 5$. Si vous venez directement de France, n’hésitez pas à changer à l’avance vos euros en dollars étant donné ces coûts de retrait importants.

Globalement et comme tous les pays d’Asie du Sud-Est, le Cambodge est un pays aux coûts très bas. L’hébergement est probablement l’un des plus bons marchés d’Asie. Quand nous n’étions qu’à deux, nous avons trouvé des chambres de qualité, au confort modeste certes, mais pour des prix imbattables : de 5$ à 10$ la nuit, que ce soit à Phnom Penh, Kratie ou Sihanoukville. Néanmoins, pour des budgets de 25€ environ, on peut trouver du extrêmement qualitatif avec piscine, petit déjeuner… Le grand luxe vraiment abordable, ce serait dommage de se priver !

Les transports sont globalement peu chers, mais attention, ils sont souvent loin d’être confortables ! Les routes ne sont pas toujours très bonnes, et les bus dans des états moyens. Si vous êtes beaucoup, n’hésitez pas à regarder les prix d’une voiture ou d’un minibus privatisé, cela peut parfois valoir le coup. Nous avons payé environ 200$ à 5 pour faire Battambang jusqu’à Kep, soit bien 8 heures de trajet (plus de 400 kilomètres).

L’avion est également une option intéressante car bien que le pays soit relativement petit, les distances peuvent-être très longues, notamment à cause de l’état des routes. Il existe des aéroports internationaux à Phnom Penh et Siem Reap. Les prix des billets sont très variables mais on peut trouver entre 20 et 50€ en s’y prenant pas trop tard.

Au niveau des bus, les prix sont semblables à ceux pratiqués au Laos : 7$ pour le trajet Kratie-Phnom Penh (soit 6€) et la même somme pour rallier Sihanoukville depuis Kep (soit des trajets de 3 heures environ).

Nous avons également pris des tuk-tuk pour les courtes distances à Phnom Penh : les chauffeurs sont de féroces négociateurs, proposant parfois 5$ pour 3 kilomètres… Comme au Laos, nous avons eu du mal à négocier mais payions généralement 3$ après un peu de discussion.

Concernant les trajets en bateau : compter 20€ pour la traversée du Tonle Sap entre Siem Reap et Battambang (pick-up à Siem Reap compris) et 22€ aller-retour pour rejoindre Koh Rong depuis Sihanoukville.

La nourriture est un budget non négligeable au Cambodge car les prix sont relativement élevés pour l’Asie du Sud-Est : on est rapidement sur des plats à 4 ou 5$. Nous avons pu trouver vers Kratie des restaurants locaux à 1 euro le plat, mais on doit avouer que la qualité ne nous a pas vraiment convaincus… Comme pour l’hébergement, en montant légèrement le budget, on a par contre du très très bon ! Les bières sont par contre sûrement les moins chères d’Asie : le verre est 0,50$ dans les endroits touristiques à peu près partout.

Il y a aussi pas mal de souvenirs à ramener du Cambodge ! Notamment le krama, ces pièces de coton à carreaux, symbole du pays. Les écharpes en krama sont généralement très abordables, compter entre 3 et 5$ pièce pour une belle qualité. Le poivre de Kampot est aussi un bon souvenir à ramener. Nous avons découvert la ferme de Sothy (Sothy’s Farm à Kep) où nous avons acheté de l’excellent poivre. Les prix commencent à 6€ pour du poivre noir et montent jusqu’à 25€ pour 500g de poivre blanc ou rouge.

comptes-cambodge

Soit 42€ par jour pour 2 (moyenne faite sur les 11 jours on nous n’étions que tous les deux)

Nourriture (nos adresses préférées en fin d’articles)

Nous avons découvert au Cambodge une cuisine que nous ne connaissions pas du tout, mais réellement originale et très goûteuse. L’un des coups de coeur de Romain est incontestablement le boeuf lok-lak, l’un des plats nationaux. Il est composé de boeuf mariné, accompagné d’un oeuf frit, de riz et d’oignons crus (et souvent de quelques légumes également). S’il est en plus servi avec une sauce au poivre de Kampot, on ne peut vraiment pas faire mieux ! Un régal !

cb-4

Encore une spécialité de boeuf : les feuilles de betel garnies de boeuf mariné, que nous avons goûté chez Mok Mony, un restaurant de Phnom Penh. Une vraie tuerie en entrée à partager !

cb-1

Parmi les spécialités cambodgiennes incontournables, il y a bien sûr le crabe de Kep servi avec du poivre de Kampot, trouvable dans tous les restaurants du sud. Marine et sa maman ont quant à elles goûté la version aux crevettes, très bonne aussi, et Rémi celle au poulet !

cb-5

Dans des restaurants plus haut de gamme, nous avons goûté à d’excellentes spécialités revisitées comme le burger khmer, le curry de poulet à la mangue, le curry de porc avec des pommes de terre grenailles, et beaucoup d’autres très bon currys.

cb-2

cb-3

Nous avons également cédé à la tentation de quelques spécialités vendues dans la rue, comme par exemple le « banana rice », une banane cuite avec du riz dans une feuille de bananier. C’est sucré, avec un petit goût de caramel, à goûter, surtout pour quelques centimes d’euros !

IMG_20171027_141409

Nos 5 coups de coeur au Cambodge

5. En prendre plein les yeux dans les rues de Phnom Penh

Phnom Penh est un peu la ville asiatique comme on se l’imagine : des tuk-tuks partout, de la circulation, du monde, des fils électriques qui pendent… Mais c’est aussi pour cela qu’on l’aime ! Entre ses magnifiques temples, ses bâtiments coloniaux, ses marchés agités et ses musées poignants, la ville ne manque pas d’atouts et permet de se plonger à fond dans la culture khmère.

IMG_9506

IMG_9534

IMG_9668

4. Kep & Kampot : la mer, le poivre & les crabes

On n’en demande pas beaucoup plus pour être heureux ! Entre la mangrove, la mer, la campagne, les fermes de poivre et les délicieux fruits de mer, les deux villes ont un vrai air de vacances !

IMG_1752

IMG_20171108_152514

IMG_1456

3. La traversée du Tonlé Sap pour rejoindre Battambang

Rejoindre Battambang depuis Siem Reap en bateau (ou le contraire), c’est plus que de faire un long trajet pour relier deux destinations. C’est une réelle expérience, qui permet de découvrir une façon de vivre sur l’eau autour du plus grand lac d’Asie du Sud-est ainsi que d’observer la faune.

IMG_1253

IMG_1200

IMG_1136

2. Kratie, le calme au bord du Mékong

Kratie a été notre premier coup de coeur au Cambodge : une petite ville sans prétention qui vit au rythme du Mékong. La petite île Koh Trong, à parcourir à vélo, mérite à elle seule le détour.

IMG_9115

IMG_9149

IMG_9227

1. Angkor, la merveille du monde

Angkor a tenu ses promesses, malgré la foule, la chaleur… Impossible de rester insensible devant cette merveille archéologique (et de la nature par moment). Louez un scooter ou faites les boucles à contre-sens pour éviter la foule. Et dernière chose, prévoyez de place sur vos appareils photos !

IMG_0461

IMG_0075

IMG_0228

IMG_0326

IMG_0830

Nos bonnes adresses

Kratie

Hébergement/restaurant

Balcony Kratie, au bord du Mékong : une guest house au rapport qualité/prix presque imbattable (5€ la chambre, avec ventilateur et salle de bain séparée). La décoration est sympa et la chambre très grande ! Le restaurant et sa grande terrasse sont agréables, avec une jolie vue sur le Mékong et des bons plats aux prix raisonnables.

Le Tonlé Restaurant & Guest house, 724 Street : Nous n’avons malheureusement pas dormi au Tonlé (les chambres avaient l’air vraiment bien !), mais nous sommes allés deux fois dans son super restaurant, tenu par des étudiants en hôtellerie. Une superbe découverte, des plats locaux et internationaux vraiment très bons… On recommande vivement !

Phnom Penh

Hébergements

Jasmin Monument Hotel, vers Wat Langka : un hôtel sympa, avec un très bon accueil et une jolie piscine. Très bien placé dans Phnom Penh, proche de pleins de restaurants. Prix entre 20 et 30€ la nuit environ.

Mini Banana Guest House, vers Wat Langka : une autre option beaucoup plus économique à Phnom Penh, dans le même quartier. Très bon accueil (il y a même une bière d’accueil !), les chambres sont très spartiates mais ok ! Moins de 10€ la nuit.

Restaurants

<3 Tigertopoki, vers Wat Langka : super restaurant coréen comme là-bas, prix plutôt raisonnables !

De Boat Cambodia, vers la Place de l’Indépendance : un bon restaurant thaï, pas cher et très agréable. Pas d’alcool !

<3 Mok Mony, vers la Place de l’Indépendance : excellent restaurant khmère, qui sert notamment les fameuses feuilles de betel fourrées. Super adresse !

<3 Eleven One Kitchen BKK, St 334 : Encore une très très bonne adresse, un restaurant fusion cette fois. La cuisine est vraiment excellente.

Nimol BBQ, à proximité du Marché central : un petit restaurant typique qui sert de bons currys et plats locaux ! Ne pas hésiter.

<3 Sundown Social Club, près du Russian Market : encore un restaurant coup de coeur. Une situation idéale avec vue sur le marché russe, une magnifique terrasse, de supers plats et cocktails. Parfait quoi !

Visites

S-21 (Tuol Sleng) : une visite terrible mais nécessaire pour mieux comprendre les horreurs perpétrées pendant le règne des Khmers Rouges.

Siem Reap

Hébergement

<3 De Sonyn Boutique, Taphul Road: magnifique hôtel aux chambres très agréables et spacieuses. Petit déjeuner excellent et personnel aux petits soins. Et en prime, la piscine ! Rapport qualité-prix excellent.

Restaurants

The Christa Restaurant & Bar, près du marché de nuit : super petit restaurant aux spécialités locales et occidentales. Il y a même du laap et on peut commander son lok-lak avec des frites (oui c’est pas bien on sait !). Super accueil.

<3 Jomnan’s Kitchen, Taphul Road : un de nos meilleurs souvenirs culinaires du Cambodge ! Toutes les spécialités sont incroyables et l’ambiance est très sympa, avec une grande terrasse.

Battambang

Hébergement

Sangker Villa, pas loin du centre, sur la rive droite : une guest house très sympa, tenue par des Français. Une jolie terrasse avec piscine et des chambres plutôt agréables. Chats très sympas (pour nous cela compte). Possibilité d’organiser des tours avec des chauffeurs de tuk-tuk géniaux.

Restaurants

<3 Vintage Restaurant, sur la rue 2,5 (c’est le petit côté Harry Potter de Battambang) : un restaurant tenu par un couple franco-cambodgien, des plats délicieux, et l’endroit idéal pour discuter avec des étrangers et passer la soirée.

Boutique

<3 La Fabrik, toujours sur la rue 2,5 : une boutique tenue par des Français (ils sont nombreux à Battambang) qui vend de l’artisanat local ou des cosmétiques homemade. Très sympa, c’est difficile de repartir les mains vides ! Les propriétaires vivent en partie en France, donc la boutique n’est pas ouverte hors-saison.

Visite

Mrs. Bun Roeung’s Ancient House : une des seules maisons traditionnelles des alentours que l’on peut visiter. Très bon accueil en français (ou anglais) par le neveu de la propriétaire. Il raconte l’histoire assez incroyable de cette maison qui a servi de cantine pour les travailleurs forcés sous le régime des Khmers Rouges.

Wat Banan Temple : un joli temple qui aurait inspiré ceux de Angkor, perché en haut d’une colline. Visite très sympa.

Kep

Hébergement

<3 Samanea Beach Resort, un peu en dehors de Kep : une adresse bien plus luxueuse que d’habitude, avec accès à la plage et à la mangrove, des villas individuelles magnifiques, une grande piscine et un excellent restaurant. Bref, rien à redire !

Restaurants

<3 Sailing Club, un peu en dehors de Kep : l’endroit idéal pour aller voir le coucher de soleil sur la mer. De très bons cocktails et parfait pour le dîner (les fish & chips et les hamburgers notamment). Relativement cher pour le pays.

Kimly Restaurant, dans la ville : un restaurant idéal pour goûter le fameux crabe au poivre de Kampot. Beaucoup de monde !

Visites

<3 Sothy’s Pepper Farm : une ferme de poivre visitable gratuitement. Très intéressant et un endroit vraiment agréable. Possibilité de déjeuner et surtout de faire ses réserves en poivre !

Kampot

Restaurants

Veronica’s Kitchen, dans le centre : un bon petit restaurant accueillant. Les currys végétariens sont excellents !

Sihanoukville

Hébergement/restaurant

The Big Easy, dans le centre : une guest house/restaurant typique de la ville, ce qui n’est pas réellement une bonne chose. Ambiance très fêtarde, mais un bon accueil tout de même et de bons plats. La chambre est spartiate mais parfaite pour une nuit à tout petit prix (10$).

Koh Rong

Hébergement

High Land Beach Bungalow, sur les hauteurs de la plage principale : une guest house plutôt bien par rapport à l’offre de la plage principale. Des bungalows confortables (mais assez spartiates) avec une vue magnifique. Accueil très agréable. Le chemin pour grimper est un peu fatiguant mais cela permet de s’isoler un peu de l’ambiance de l’île (bien que les voisins ne se soient pas avérés très silencieux : karaoké à gogo…). Environ 18€ la nuit, ce qui est relativement cher pour le pays. Pour trouver mieux, il vaut probablement mieux s’éloigner de la plage principale.

Restaurants

White Rose, sur la plage principale : un restaurant typique de Koh Rong, c’est-à-dire, parfait pour manger occidental ! On est un peu mauvais esprit mais en vrai, on y mange très bien et le petit déjeuner est vraiment fou ! Bière offerte avec chaque plat (même avec le petit déjeuner, cela ne choque personne là bas).

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Chrisetdom 31 mai 2018 at 21 h 28 min

    Houlala! cela fait du bien de revoir toutes ces images !! Merci!!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.