Inde Rajasthan

Jour 27 – National Fail Day à Jodhpur

28 février 2017

Contrairement à hier, peu de photos sur cet article… 

Ce matin, nous nous levons tôt pour aller au bureau de poste de Jodhpur, qui se trouve juste à côté de la gare. Nous rassemblons nos petites affaires après avoir pris le petit déjeuner à l’auberge, et c’est parti ! Après 20 minutes de marche environ et autant de sollicitations de rickshaws (on exagère un peu), nous arrivons à destination. Il n’y a pas grand monde ce qui est déjà bien ! Quelques Indiens nous remarquent avec notre petit sac d’affaires pas emballées et l’un d’eux nous demande si c’est pour envoyer un colis. Si c’est le cas il faut le faire empaqueter ! Nous nous attendions à cela mais le gérant de la guest house nous avait dit que le bureau de poste pouvait le faire, donc nous avons tenté. L’homme prend son téléphone, appelle un ami et passe le téléphone à Marine… « Hello ? », « Yes, you want to send a parcel ? », « Yes », « I can pack it for you, I can be here in ten minutes », « How much ? », « I don’t know, how can I tell you without seeing ? », « Good point… I tell you in two minutes ». On rend le téléphone à l’homme, et lui dit qu’on lui confirme dans 2 minutes. L’idée était de vérifier quand même avec quelqu’un au comptoir de la poste afin d’être sûr qu’il ne peuvent pas le faire. Un autre Indien en costume prend notre cause à coeur et demande à la femme au guichet pour nous, en montrant notre petit sac… Elle confirme, il faut emballer cela convenablement, et apparemment ce n’est pas là que nous pourrons le faire. Nous retournons dehors voir l’homme au téléphone pour lui dire que OK, il peut appeler son pote. L’homme au costume vient quand même le voir pour lui poser deux questions afin d’être sûr que ce n’est pas une embrouille, nous fait un signe de la tête et retourne à l’intérieur. Une nouvelle fois plutôt sympas ces Indiens !

S’en suivent dix minutes où nous ne savons pas du tout à quelle sauce nous allons être mangés… Nous sommes très méfiants mais attendons dehors avec l’homme au téléphone, qui s’avère être un conducteur de rickshaw. Il y a un petit stand de thé, il nous en propose un que nous refusons (nous en avons déjà pris un à la guest house). Il nous en tend un quand même et nous propose de nous assoir dans le rickshaw pour le boire. Il semble vraiment très sympa, mais on se méfie !
Son ami qui doit emballer le colis a une boutique en face mais il n’est pas encore ouvert (d’ailleurs les boutiques sont presque toutes fermées alors qu’il est presque 10h du matin). Il arrive finalement, nous allons dans une petite ruelle et il ouvre son magasin. Il parle très bien anglais et semble assez bonnard ! « I am not open but I do it for you! And because of this bastard! » en désignant le chauffeur de rickshaw. Nous lui passons nos objets à emballer, rien de fou : des vêtements dont on ne sert pas ou plus, quelques souvenirs du Népal, une mini-lampe torche Decathlon… Il la regarde et nous demande s’il peut l’avoir pour sa petite fille. Il ne manque pas de cran ! On trouve ça drôle et cette lampe nous est vraiment inutile (elle se recharge avec un moulinet mais ne tient pas plus d’une minute…) donc on accepte. Il commence à emballer notre colis dans un carton, puis le suremballe avec un espèce de papier tissu qu’il coud. C’est assez long mais joli à regarder et il le fait bien ! Il nous propose également de l’envoyer lui-même (il propose des services type Fedex car c’est un peu une boutique pour touristes quand même), et comme on a la flemme de retourner à la Poste, on accepte, même si c’est sûrement trop cher ! Cela reste raisonnable par rapport à des envois similaires par Chronopost ou DHL en France (environ 60€ emballage et sceau de cire compris, en 10 jours ouvrés). Et puis on l’aime bien car il est quand même très sympathique ! Ce n’est pas l’avis d’une Française qui débarque dans la boutique quand il termine notre emballage, avec son mari et ses deux enfants. Ils ont l’air de bien connaître l’Inde, d’ailleurs ils le disent direct, ils ont déjà envoyé des colis depuis Calcutta et Varanasi et connaissent les prix. La différence c’est que notre homme semble être le seul à faire ça à Jodhpur, il en profite donc ! C’est donc selon eux trop cher, on s’en doutait un peu car nous n’avons même pas négocié (c’était plus ou moins le prix que nous avions prévu). La Française est super énervée, son mari lui dit gentiment de se débrouiller car c’est « ses colis » (décidément un truc de fille…). Nous les laissons en remerciant chaleureusement Raj, car nous on le trouve marrant !

Nous repartons contents (surtout Marine), et décidons de faire les visites que nous avions prévues dans le coin, c’est-à-dire au sud de la ville, à l’écart du quartier touristique. Nous avons repéré deux temples et un palais sur Internet. C’est là que la journée de l’échec commence… Le premier temple qui est indiqué sur Trip Advisor et Google, Jain Mahariva Temple, n’existe tout simplement pas à l’adresse indiquée. En lieu et place, c’est une université. Nous découvrons que le Mahariva Temple se trouve en fait à 50 kilomètres de Jodhpur. Echec n°1. Pas grave, nous partons vers le Ganesh Temple qui semble avoir une belle et grande statue du Dieu éléphant. Nous arrivons en bas d’un grand escalier, demandons le Ganesh Temple et forcément il est tout en haut ! Nous montons donc, et… rien. Enfin si, des temples, mais tout simples, et sans statue. On redescend donc un peu penauds, et tous rouges car il fait vraiment très très chaud aujourd’hui. Echec n°2. La statue que nous avions vue en photo est en fait à côté de Mumbai… à quasiment 1000 km de Jodhpur.

Pour aller à notre 3ème visite de la journée, nous décidons de prendre un rickshaw car c’est un peu plus loin. Cet endroit là, c’est le Umaid Bhawan Palace, le palais du Maharaja de Jodhpur Umaid Singh. On sait qu’il existe, car on le voit depuis là où nous sommes, c’est déjà bien. Il s’agit d’une des plus grandes résidences privées au monde avec plus de 347 pièces. Il a été construit à partir de 1929, et terminé en 1948, après la guerre. Aujourd’hui, c’est devenu un hôtel très luxueux, et aussi un petit musée, c’est lui que nous voulons visiter. C’est toujours la résidence de l’ancienne famille royale. La particularité du palais, c’est qu’il est de style art-déco, à l’indienne. Vraiment très beau. L’entrée du musée est de 100 rps par personne. Elle donne accès à une petite exposition des voitures vintage du Maharaja, Rolls Royce et autres. C’est joli mais elles sont derrière une vitrine, et on voit plus le reflet du palais que les voitures en elles-mêmes ! Ensuite le musée est sympa, mais pas très intéressant non plus : il y a des photos et des objets appartenant à la famille royale, dont une collection de montres et horloges assez kitschs ! La visite est assez rapide et son principal intérêt est de rentrer un peu dans le palais… mais seulement dans une petite aile, les salles principales faisant partie de l’hôtel de luxe. Nous repartons un peu déçus par la visite, mais au moins nous aurons vu quelque chose ce matin. Nous prenons un rickshaw pour rentrer à l’auberge.

IMG_2210

IMG_2202

IMG_2200

IMG_2196

1

Nous repartons vers 14h manger un petit samosa dans un boui-boui réputé et très fréquenté par les Indiens, Shahi Samosa, au sud de l’horloge. Ils sont très gros, bons et pas chers (0,5€ les deux). Nous décidons d’aller les manger vers le puits d’hier car le quartier de l’horloge n’est pas très approprié. Dans le grand bassin du step-well, des Indiens se baignent. Ils plongent de très haut (10 mètres facile…). On est contents, on est bien et on apprécie le moment !

IMG_2213

Plus tard dans la journée, nous repartons nous promener vers la vieille ville, l’idée étant d’aller sur le fort pour le coucher de soleil. Bon finalement, à la porte, nous nous faisons recaler, c’est apparemment fermé. Et pour le coucher de soleil c’est raté, il est derrière les nuages. Echec n°3. On fait demi-tour, on se balade dans les rues de ce quartier qu’on aime bien. Petite frayeur quand même au détour d’une rue… Nous étions en train de parler des chiens errants, qui semblent plus malheureux qu’au Népal (les Indiens ont moins de pitié, leur lancent parfois des cailloux, les chiens sont donc très peureux…), quand un chien sur un scooter (normal en Inde, ils sont sur les toits, les voitures, les scooters…) nous voit, grogne, saute du scooter et court vers nous en aboyant furieusement. Nous faisons demi-tour en courant/marchant, ne sachant pas trop quoi faire… Finalement, on se retourne vers lui et hurlons « STOP! ». Il s’arrête alors… et repart. Nous repartons les jambes bien tremblantes, et en se méfiant encore plus des chiens. Des vaches aussi d’ailleurs : nous fuirons une rue étroite avec 4 vaches aux grandes cornes. Vu la journée assez malchanceuse, on aimerait ne pas finir empalés sur une vache sacrée… La fin de la promenade est très agréable, nous errons dans le marché, croisons un véhicule avec de grosses enceintes et la musique à fond, suivi d’une trentaine de personnes qui dansent et hurlent. Ils sont suivis d’une carriole toute argentée tirée par un cheval, dans laquelle se trouvent des mariés.

IMG_2218

P1011584

Un chien sur un scooter… (ce n’est pas notre agresseur celui-là était sympa !)

IMG_2226

IMG_2224

3

P1011593

P1011598

2

« Femme au balcon qui attend son amant »… non, en fait elle en était juste à son troisième crachat par la fenêtre !

P1011600

P1011612

Nous retournons à l’auberge assez fatigués de cette journée de l’échec, qui n’était pas si mal malgré tout (à part le chien) ! Demain, c’est notre dernier jour à Jodhpur. Nous prenons le train à 17h30 pour Jaisalmer, la ville dorée aux portes du désert.

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Chrisetdom 28 février 2017 at 20 h 23 min

    Bon,eh bien finallement, le safari à pied ce n’etait pas si dangereux! Pas très sympas ces chiens là en tout cas!! Le stop me semble bien adapté à ce problème! Pour les vaches ça reste à expérimenter…..ou pas…..

    • Reply Marine Lascault 1 mars 2017 at 6 h 36 min

      Les vaches vaut mieux pas je pense ! Mais ouais plutôt agressif celui-là !

  • Reply prugniel claude et jacqueline prugniel 1 mars 2017 at 16 h 06 min

    jusqu’ici, çà semble relativement propre…… Le batiment rouge, etait ce de la brique ou des planches (ou les deux)? Espérons que les jours à venir seront moins malchanceux!!

    • Reply romain 2 mars 2017 at 5 h 30 min

      C’était de la brique, et pour éléments art déco qui sont en fer forgé chez nous, c’était du bois !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com