Kathmandu et sa vallée Népal

Jour 4 : Bhaktapur, le trésor newar

5 février 2017

Comme prévu, nous nous levons ce matin pour nous diriger vers Bhaktapur. Le programme de la journée (à priori) : y passer la journée puis partir vers Nagarkot, village qui bénéficie d’une belle vue sur l’Himalaya, pour y dormir dans un hôtel déjà réservé. Nous partons donc chercher le bus, toujours à Ratna Park, en retournant sur le grand terrain de la veille. Beaucoup plus simple cette fois, nous trouvons immédiatement le bon bus. Nous grimpons dedans et profitons du trajet animé par son rabatteur, qui siffle, hurle le nom des stations et tape sur le bus pour le faire repartir. Le bus est rapidement plein mais nous sommes plus (ou moins pour Romain) confortablement assis.

Arrivés à Bhaktapur, nous réglons les 50 rps du bus (toujours très intéressant pour 15 kilomètres environ) et nous dirigeons vers l’ancienne ville. Contrairement à Patan et à Kathmandu où seuls les Durbar Square sont payants, c’est ici toute l’ancienne ville qui est payante (1500 roupies soit environ 13€ par personne, plutôt très cher). Il existe des moyens de ne pas payer en passant par de petites entrées pas loin mais nous n’avons pas tenté, la ville est en reconstruction et nous espérons que cet argent puisse être bien utilisé. A savoir pour les gens qui souhaitent rester sur Bhaktapur plus d’une journée : montrer son passeport à l’achat du ticket permet de le prolonger jusqu’à 7 jours gratuitement.
Si le coût est élevé, la visite en vaut réellement la peine, notamment par rapport au Durbar Square de Patan. Les monuments sont magnifiques, le centre est animé et pour notre part, nous avons croisé peu de touristes.

IMG_1166

IMG_1170

P1010645-2

IMG_1172

Notre journée commence par une rencontre agréable, un guide qui nous propose ses services. Nous refusons poliment mais il entame tout de même la discussion pour connaître notre avis sur le Népal, et nous conseiller vivement de faire un petit trek sur Pokhara… Nous en profitons pour lui poser des questions, sur le tourisme au Népal ou sur son avis sur les Français par exemple. Il répond poliment qu’il y en a des plus ou moins sympas… On imagine bien ! A aucun moment il ne nous reproposera ses services et l’échange restera toujours très simple et naturel.

Nous nous séparons et continuons notre visite en explorant les petites rues et en profitant du temps vraiment magnifique de cette journée. La ville est comme toujours remplie de chiens, de chats, de poules, de canards, de vaches ou encore de chèvres… Toutes les rues sont animées par des marchands en tout genre. On sent que Bhaktapur est une ville d’art importante avec des bois gravés, des masques, des peintures, un marché aux poteries…

IMG_1154

P1010695

P1010696

P1010692

Ici aussi, les bâtiments ont souffert du tremblement de terre, mais cela reste moins visible qu’à Kathmandu ou Patan. Les temples principaux sont restés quasiment intacte, mais d’autres bâtiments sont en complète reconstruction.

compo1

P1010732

compo3

La spécialité culinaire de Bhaktapur est le curd, une sorte de crème fermentée que nous avons déjà goûté la veille dans un thali (plateau avec plusieurs « échantillons » de mets). Nous n’aurons pas le temps de la goûter dans sa ville d’origine, à charge de revanche !

Nous nous posons sur un rooftop pour la pause déjeuner et dégustons d’excellents currys végétariens. Nous prenons quelques couleurs au soleil, ce n’est pas très impressionnant mais ça commence … Après le déjeuner, nous reprenons notre visite et commençons à nous dire que nous n’avons pas réellement envie de partir car nous apprécions vraiment la ville. Le ciel est en plus un peu brumeux et nous avons lu certains avis qui disaient ne pas avoir vu les montagnes depuis Nagarkot. Nous décidons donc d’annuler la réservation (merci booking.com) et de chercher une guest house sur Bhaktapur. Nous en visitons 3 en tout et décidons de rester dans la dernière où le prix est imbattable (8€ la chambre double).

Après nous être installés, nous reprenons notre tour pour profiter de la lumière du soleil qui se couche doucement. C’est là que nous allons faire notre deuxième rencontre de la journée. Il s’agit d’une jeune fille qui nous accoste dans la rue pour demander d’où nous venons. Elle est très emballée par la France, rêve d’y aller, et rêve aussi d’être guide. Elle a 15 ans et est en uniforme car elle sort de l’école (elle nous apprend que les Népalais ont école tous les jours, sauf le samedi). Elle nous propose de nous emmener dans un spot duquel nous pourrons voir l’Himalaya. Nous sommes assez dubitatifs étant donné le brouillard mais elle nous motive par son enthousiasme et sa gentillesse. Nous la suivons, et sur le chemin nous emmène boire un thé dans une petite échoppe. Il se trouve que c’est là que les travailleurs de l’usine de briques d’à côté prennent leur pause. Le thé est délicieux et le moment assez unique. Elle nous demande une feuille et nous lui apprenons des mots français, elle nous écrit des mots en népalais.

Nous tentons ensuite de voir l’Himalaya, mais il y a effectivement trop de brouillard. Nous faisons donc demi-tour, mais il apparait que la jeune fille veut rester avec nous et nous raccompagner. Cela fait plus d’une heure que nous discutons avec elle, nous acceptons donc avec plaisir. Elle nous propose d’aller voir une école de peinture. L’endroit est vraiment passionnant et on nous y explique les techniques de peintures traditionnelles : l’encre utilisée est naturelle, elle est faite à partir d’espèces de pierres et de pigments, qui sont cassés et mélangés à de l’eau et de la colle. Dans cette école on peint exclusivement des mandalas (ou tankas) : ce sont des représentations de Bouddha et d’autres divinités, et des objets de méditation censés porter chance. C’est là que la jeune fille commence à parler de « good prices ». Nous lui disons que nous ne voulons rien acheter, elle insiste un peu, mais finalement nous partons. La nuit est tombée et nous décidons de nous séparer. Elle nous demande cette fois directement de l’argent. Nous nous quittons avec un goût un peu amer, car nous avions commencé à tisser des liens avec elle, et l’échange ne semblait pas du tout intéressé… N’est pas Antoine de Maximy qui veut !

IMG_1159

P1010730

compo2

P1010689

IMG_1165

P1010644

Le petit chien mignon du jour

IMG_1138

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Chrisetdom 5 février 2017 at 19 h 06 min

    Une ville qui paraît plus facile à vivre (enfin par les photos) que Kathmandu. Encore de belles photos!

  • Reply DAD 5 février 2017 at 20 h 16 min

    Merci merci. Mais où êtes vous cachés ?

  • Reply Did&mary 5 février 2017 at 22 h 33 min

    Quel plaisir de vous suivre !!!
    À demain pour de nouvelles aventures …

  • Reply SEGO & FRED 6 février 2017 at 19 h 51 min

    bonjour a vous deux
    celà change du trip kerdando……..
    ch m ‘a conseillé de vous suivre !
    top blog
    photos magnifiques
    une idée de la bas 🙂
    bizz a vous

    • Reply Marine Lascault 7 février 2017 at 11 h 22 min

      Merci à tous les deux ! On vous embrasse

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Common phrases by theidioms.com